f0

"In The Flesh" était le nom de la gigantesque tournée mondiale que Pink Floyd (ainsi qu'un guitariste additionnel, 'Snowy' White, venu en renfort) a fait en 1977, pour promouvoir l'album Animals. Une tournée dont le nom sera celui d'une des chansons du futur double album conceptuel de 1979, The Wall (dont la genèse découle en partie d'un incident survenu au cours du dernier show de la tournée, le 6 juillet, à Montréal : Roger Waters, excédé par le comportement d'un spectateur qui gueulait et tirait de petits feux d'artifices, le fera monter sur scène, pendant Pigs (Three Different Ones), et lui crachera au visage, geste qu'il regrettera illico ; il existe plusieurs bootlegs du show, le meilleur étant Who Was Trained Not To Spit On The Fan). La tournée fut, je l'ai déjà dite ici et je le redirai, une des meilleures du groupe, mais une tournée qui a bien failli le 'tuer'. Eprouvante, violente (musicalement, Animals est un disque d'un nihilisme terrifiant, quasiment punk, et sorti, d'ailleurs, en l'année punk par excellence, 1977), riche en tensions internes, elle dessoudera encore plus Waters (auteur de quasiment tout l'album, sauf Dogs, co-écrite avec David Gilmour) des trois autres membres. La tournée en elle-même fut bien rôdée : le groupe ne changeait quasiment pas sa setlist, interprétant tout Animals (dans un ordre différent de celui de l'album, mais toujours le même ordre, de show en show, un ordre qui fonctionne d'ailleurs mieux que celui de la version studio), puis tout Wish You Were Here (là, dans le même ordre que l'album studio, toujours), suivi d'un ou deux (ou, ici, chose rare, trois !) rappels. Histoire de bien répertorier les shows si ceux-ci devaient s'avérer avoir été enregistrés, Waters gueulait, chaque soir, pendant Pigs (Three Different Ones), le numéro du show (du style one-two ! pour le douzième), afin de s'y retrouver. Beaucoup de bootlegs existent de la tournée (j'en possède une dizaine, ce qui est loin d'être la majorité des bootlegs existants, en comptant cependant des doublons, du style plusieurs bootlegs de qualité variable pour un seul et même show, comme celui que j'aborde là, aujourd'hui), certains ne valent pas grand-chose (pas pour l'interprétation, toujours à la hauteur, mais pour le son), comme Chicago '77 ou certains soirs joués au stade de Wembley (Londres), mais certains sont de purs trésors.

ROGER

Waters dans ses oeuvres, durant la tournée

J'ai déjà eu l'occasion ici de parler d'un des concerts parisiens de février, aux anciens Abattoirs de la Villette (Animals Aux Abattoirs, mais il existe d'autres bootlegs, proposant d'autres shows des Abattoirs, comme Pavillion De Pigs), qui est immense, aussi bien au niveau du son que de l'interprétation, et je parlerai ici, un jour, du concert de Montréal cité plus haut. Place maintenant à un concert datant du 9 mai, donné à Oakland (Californie), et existant en plusieurs bootlegs : Oakland 1977, Mr. Pig... et, considéré comme le summum absolu concernant ce concert (et même la tournée "In The Flesh" entière, d'ailleurs !), Animal Instincts, bref, ce bootleg. Comme de bien entendu, on y retrouve tout Animals et tout Wish You Were Here, ainsi que des rappels, ici au nombre de trois, ce qui, durant la tournée, fut au final assez exceptionnel (celui de Montréal aussi propose trois rappels). Ces rappels sont, ici, Money, Us And Them (généralement, quand il n'y avait qu'un seul rappel, c'était soit l'une soit l'autre de ces chansons issues de The Dark Side Of The Moon  - ou alors un Blues sans vrai nom) et, et, et...Careful With That Axe, Eugene. Ce qui, soit dit en passant, est, pour 1977, aussi rare qu'un fou rire de Michel Sardou pendant Je Vole. Le groupe interprétait encore ce monstrueux instrumental pendant la tournée pré-The Dark Side Of The Moon, mais sitôt que 1973 a pointé sa gueule, c'était fini, au revoir Simone (même chose pour Set The Controls For The Heart Of The Sun, Echoes ou A Saucerful Of Secrets, bref, les anciens titres). Sauf erreur de ma part, c'est la seule fois que le Floyd a rechanté (si le terme de 'chanter' est utilisable quand on parle d'un instrumental, avec seulement quelques hurlements en guise de paroles...) Careful With That Axe, Eugene, au cours de ce concert d'Oakland, plus précisément dans l'Alameda Coliseum (je suis sérieux, moi, je suis précis, disait le Businessman au Petit Prince). Après, je peux me tromper, mais, en tout cas, la présence de ce morceau en ultime rappel suffirait à elle seule à faire d'Animal Instincts un must-have. En plus, la qualité sonore est à se trancher les couilles de votre voisin de droite avec le sécateur de votre voisin de gauche. Enfin, sauf les rappels (Money, surtout), curieusement, où c'est juste très très correct.

Capture

Un autre bootleg pour le même concert ; qualité sonore elle aussi très bonne, mais moins quand même que celui que j'aborde

Performance hallucinante d'un groupe ici au sommet de son Art (oui, un A majuscule est requis), Animal Instincts est un bootleg monumental, sans doute, en effet, le meilleur de la tournée. Le groupe donne tout, un Sheep de folie furieuse en intro, un Dogs sublime, un solo de guitare électrique magnifique sur Pigs On The Wings 2, un Wish You Were Here démentiel, des rappels géniaux et généreux, une durée, en elle-même, généreuse (plus de deux heures)... A noter, en final, un bonus-track : une version 8-Track, en un seul bloc (avec un beau solo de guitare électrique au milieu), de Pigs On The Wing. Ca n'apporte pas grand chose au bouzin, mais ça fait plaisir ! Il s'agit, d'ailleurs, de la version première de la chanson, qui, à la base, devait apparaître telle quelle sur Animals plutôt qu'en deux petits morceaux acoustiques. Bref, pour finir, voici un vrai essentiel, un classique qui, comme d'autres bootlegs (mais, concernant la tournée 1977, plus que tous les autres), mériterait une sortie officielle. Il FAUT vraiment que les masses entendent ça, et que celles et ceux qui n'aiment pas trop (voire pas du tout) Animals l'écoutent afin de se rendre compte que ce très nihiliste album prend vraiment tout son sens en live (Pigs (Three Different Ones), quelle furie...) !

CD 1

Sheep

Pigs On The Wing 1

Dogs

Pigs On The Wing 2

Pigs (Three Different Ones)

Shine On, You Crazy Diamond 1

Welcome To The Machine

CD 2

Have A Cigar

Wish You Were Here

Shine On, You Crazy Diamond 2

Money

Us And Them

Careful With That Axe, Eugene

Bonus-track :

Pigs On The Wing (8-Track Version)