PF koed front

Dans la galaxie des bootlegs de Pink Floyd (lequel groupe, je le rappelle, est probablement le plus représenté en enregistrements pirates, même si plusieurs bootlegs peuvent représenter une seule et même performance), on peut classer les enregistrements en trois catégories : les outtakes (démos, prises alternatives issues des sessions d'albums), qui ne sont pas majoritaires ; les lives ; et les prestations radiophoniques (ou télévisuelles, car il y en à en bootlegs, généralement de qualité sonore moyenne, et de faible durée). Celui que je vais aborder maintenant, de même que Meddled (1971) que j'ai abordé ici récemment, est un bootleg proposant une captation de prestation radio, en l'occurrence une prestation donnée le 30 avril 1970 à la TV/radio KQED, à Los Angeles. Comme on pouvait s'y attendre, le nom de ce bootleg, bien connu des fans du groupe, est KQED (rappelons que les stations de radio américaines, très souvent, voire toujours, portent des lettres assemblées de la sorte, en guise de nom). Il existe, depuis des années, plusieurs éditions de ce bootleg, sous plusieurs formats : vinyle, CD... Quasiment toutes les versions de ce bootleg (à la qualité sonore éclatante) proposent un visuel avec des vaches, certains visuels (voir plus bas) reprenant même carrément la photo de verso de la pochette d'Atom Heart Mother, l'album studio sorti plus tard dans l'année 1970. C'est logique, car le groupe défendait déjà son futur album sur scène, proposant depuis mars, environ, une version work in progress de la suite-titre de son futur album, alors appelée The Amazing Pudding.

lulubelle-kqed-tv-studios-san-francisco-avril-1970-ltd-100-copies-pink-floyd-919681948_ML

Une autre édition du bootleg

D'une durée de 59 minutes, KQED propose 6 titres, qui sont tous des classiques des setlists floydiennes de l'époque (enfin, un de ces titres apparaît cependant moins souvent que les autres, mais il faisait partie de la suite The Man And The Journey sous un autre titre, ce qui est d'ailleurs le cas de trois autres des morceaux présents ici, ah ah ah). Après un Atom Heart Mother totalement électrique, et sans orchestre et choeurs (c'est le groupe qui fait les rares vocalises, ça change !), de 17 minutes, qui s'impose vraiment comme une remarquable entrée en matière (on se serait moins étonnés d'avoir ce morceau imposant en conclusion, en bouquet final), on a droit à Cymbaline (issu de la bande-son du film More, et qui faisait partie de la suite The Man And The Journey sous le titre de Nightmare), 8,40 minutes (certaines autres versions live duraient 11 minutes) vraiment parfaites, puis Grantchester Meadows (issu d'Ummagumma, et présent dans la suite sous un autre titre - Afternoon -, c'est le morceau le moins fréquent, dans les concerts, dont je parlais plus haut), régal acoustique de 7,30 minutes, encore mieux chanté (par Gilmour, notamment) ici que sur Ummagumma, enfin je trouve. Sur ce titre, le son est sans doute un chouia moins bon que sur le reste, et encore, je chipote grave. Green Is The Colour (aussi issu de la bande-son de More, aussi joué sous un autre nom - The Beginning - dans la suite citée plus haut), le morceau le plus court du lot avec seulement 3,30 minutes - il a toujours été joué sans extension de durée, en live -, suit, et, comme toujours, sert de prologue bucolique au très oppressant Careful With That Axe, Eugene (9,05 minutes), morceau mythique, qu'on ne présente plus (dans la suite citée plus haut, il s'appelait Beset By The Creatures Of The Deep), toujours aussi immense, et cette version assure. Enfin, longue de 13,15 minute, Set The Controls For The Heart Of The Sun achève avec maestria ce court mais intense set radiophonique californien de 1970.

a2633222373_10

Autre édition

Entre une qualité sonore exemplaire et une setlist certes peu originale, mais à l'épreuve des balles (si je puis dire), KQED s'impose comme un remarquable enregistrement pirate de Pink Floyd, un des plus prisés des fans dans la catégorie 'enregistrement radio' et dans celle des mini-sets. On peut aussi citer le Live At Pompeii (qui dure aussi une petite heure) et Meddled (même durée), qui bénéficient aussi d'un son parfait ou quasi-parfait. Pour un amateur, c'est donc quelque chose de vraiment recommandé. Il semblerait aussi qu'il en existe une version filmée, en DVD, que je serais curieux de voir. A noter que, comme tout enregistrement radio qui se respecte (enfin, comme pas mal d'enregistrements radio), il n'y à pas de public, et, donc, pas d'applaudissements. Comme le Live At Pompeii, ça fait un peu live en studio (ce qui n'est pas le cas), quelque part !

Atom Heart Mother

Cymbaline

Grantchester Meadows

Green Is The Colour

Careful With That Axe, Eugene

Set The Controls For The Heart Of The Sun