cruelbutfair_back

Wish You Were Here est un des plus grands albums de Pink Floyd. Sa tournée, aussi, fut épatante. Enregistré le 26 avril 1975 (année de sortie de l'album studio) au L.A. Sports Arena de Los Angeles, ce double live, pirate, en est une des plus illustres preuve. Il porte un nom curieux : Cruel But Fair ("cruel, mais juste"), et un visuel des plus adéquats : les quatre éléments de la vie au verso de boîtier (allusion à la pochette de Wish You Were Here) et un melting-pot entre les visuels de The Dark Side Of The Moon et Wish You Were Here (les pyramides et lignes colorées de l'un avec le côté technologique de l'autre) pour le livret. En plus, ce live est généreux (2h15 minutes, environ, de concert !), et possède une qualité à faire gémir les putains de la rade, comme le chantait Michou Sardel. De là à en parler comme d'un des meilleurs bootlegs floydiens, beaucoup, avant moi, n'ont pas hésité une seconde à le dire. C'est, en tout cas, selon plusieurs avis, le meilleur bootleg de la tournée (on a aussi Wembley 1974, désormais officiel car proposé en bonus sur les rééditions collector 2011 de Wish You Were Here).

LA75_Booklet

Le livret

Le concert démarre en fanfare (après 3 minutes de rôdage sonore) par Raving And Drooling (17 minutes incluant les 3 de règlage en intro) et You Gotta Be Crazy (un quart d'heure), deux morceaux qui, on le sait, deviendront respectivement Sheep et Dogs en 1977 sur l'album Animals, et qui, ici, dans ces versions embryonnaires, sont déjà des monstres. Puis on a les deux parties de Shine On, You Crazy Diamond et Have A Cigar (entre les deux parties) pour achever le premier disque. Rien que cette première heure, ce premier disque, suffirait à faire de Cruel But Fair un must du live floydien (Wembley 74 est constitué des deux inédits d'Animals et d'une version de 20 minutes, une des premières jouées, de Shine On, You Crazy Diamond, et est, en tant que tel, immense), mais il y à le second, long de 79 minutes, et constitué de l'intégralité de The Dark Side Of The Moon plus, en rappel...Echoes ! Dans une des dernières interprétations live du morceau, on peut l'estimer, car Echoes ne fut plus très souvent joué dès 1974 (en fait, il ne le fut plus du tout, même : par la suite, le Floyd reformé de la fin des années 80/début des années 90 le rejouera un petit peu, ainsi que Gilmour en solo, mais Echoes ne sera plus joué entre 1977 et 1981). Là aussi, rien que ce second disque suffirait à faire de Cruel But Fair un must, alors imaginez le package des deux disques ! Bref, le live entier est une tuerie.

backinn

A la rigueur, on peut dire que les deux inédits du futur Animals seront encore mieux joués par la suite, et l'étaient déjà un peu mieux sur le live de 1974 à Wembley (surtout Raving And Drooling, qui était une vraie furie sur ce live). Mais de toute façon, même si le groupe livrera des prestations encore plus époustouflantes de Raving And Drooling (Sheep) et You Gotta Be Crazy (Dogs) durant la tournée de l'album Animals en 1977, celles présentes ici sont quand même ahurissantes. Le groupe les rôdait sur scène au maximum, les changeait quelque peu à chaque fois, afin d'en avoir une version définitive en studio par la suite. On a rarement eu des work in progress aussi grandioses ! Dans l'ensemble, le seul reproche à faire ici est l'absence de Wish You Were Here et Welcome To The Machine (comme ça, tout l'album Wish You Were Here aurait été là), mais c'est bien le seul reproche à faire. Tel qu'il est, avec son interprétation à tomber d'un gratte-ciel et sa prise de son géniale, Cruel But Fair est un vrai must, qui mériterait une sortie officielle, comme pas mal d'autres bootlegs floydiens (au moins) aussi réussis, tels que Who Was Trained Not To Spit On The Fan, Animals Aux Abattoirs (deux lives de la tournée 77), The Man And The Journey - Complete Concertgebouw (1969), Rise And Shine ! (1970) ou KQED (radio californienne, 1970).

CD1

Raving And Drooling

You Gotta Be Crazy

Shine On, You Crazy Diamond 1

Have A Cigar

Shine On, You Crazy Diamond 2

CD 2

Speak To Me

Breathe

On The Run

Time

The Great Gig In The Sky

Money

Us And Them

Any Colour You Like

Brain Damage

Eclipse

Echoes