a24373bf29f01e77ee399cab0fcc3de5

Oui, vous avez bien raison, cet album est (encore une fois) un bootleg. Pourtant, à voir sa pochette et lire son titre, on pourrait tout à fait croire (enfin, à condition de ne pas bien connaître Pink Floyd, ou d'être quelque peu distrait) qu'il s'agit d'un des albums studio officiels du groupe, le fameux Meddle sorti en 1971. Or, ce bootleg, live (une captation d'une qualité cristalline de cinq morceaux joués le 30 septembre 1971 au Paris Theatre de Londres, et enregistré par la BBC, on entend d'ailleurs la voix de l'animateur-vedette de l'époque, John Peel, entre certains morceaux), s'appelle Meddled. Et sa pochette reprend celle de Meddle, en la doublant, et en la retournant (rappelons que la pochette de Meddle représente, en format paysage, une oreille humaine dans de l'eau rougie et vibrante). Ce bootleg, long de 64 minutes, est un des meilleurs qui soient concernant le Floyd. Mais ce n'est pas le seul à proposer ces morceaux, car il existe une autre version de ce bootleg, un tout petit peu plus courte (62 minutes), avec une qualité sonore légèrement moins bonne (ce qui ne la rend pas moins remarquable), mais avec la même pochette et le même nombre de morceaux (et dans le même ordre), et quasiment le même titre : Meddler. Des deux versions, Meddled, que j'aborde maintenant, est probablement la meilleure, car elle a été quelque peu améliorée, niveau son.

dark%20side%20nov%201972

Seulement cinq titres sur ce Meddled au son divin, mais pardon, quels titres ! Vous les trouverez d'ailleurs tous (du moins, tant que le clip TonTube fonctionne...) sur le clip regroupant tout le bootleg, en bas d'article. Le bootleg démarre par un Fat Old Sun sublime (toutes les versions live, toujours longues de 13/15 minutes par rapport aux 5,30 minutes de la version studio, sont sublimes, de toute façon) de quasiment un quart d'heure (le quart d'heure inclus la très courte présentation de John Peel et un peu de réglage après le morceau et avant le suivant, mais, en gros, cette version fait plus de 13 minutes), qui laisse rêveur et nous fait vraiment regretter que le Floyd n'ait jamais sorti d'album live officiel de la période où ils interprétaient ce morceau en live (soit 1970/71, plus après). Après, 7,30 minutes de One Of These Days, instrumental saisissant qui ouvrait Meddle. Excellentissime. Mais le meilleur arrive ensuite : Echoes. Le morceau-phare de Meddle, qui occupait toute sa face B (la version studio dure 23,30 minutes). Cette version live dure, elle, 3 minutes de plus que la version studio. 26 minutes d'Echoes !! Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le groupe a bien eu l'occasion, depuis l'enregistrement de Meddle plus tôt dans l'année (en revanche, l'album n'était pas encore sorti, au moment de ce concert : l'album sortira en octobre/novembre 1971), de peaufiner les interprétations scéniques de son cheval de bataille, car c'est juste à tomber par terre, pardon de tant de banalités, mais je ne peux rien dire d'autre. Ensuite, pour 10 minutes, on a droit à une excellente version live d'Embryo, morceau mythique jamais mis sur un album officiel (la compilation Works de 1983, qui le contient, n'est pas officiellement reconnue par le groupe), ce qui est toujours un grand moment. En final, 5 minutes de ce Blues (parfois appelé Pink Blues, mais pas ici) que le groupe jouait souvent en final de concert, et ce, jusqu'à la tournée 1977. Un Blues sans vrai titre, jamais mis sur album, instrumental et efficace, pas très floydien, mais histoire de rappeler qu'à la base, le Floyd vient de là, et que le rock aussi vient de là. Ca termine bien le bootleg.

Echoes%20of%20japanese%20meddle%20(front2)

Meddled est une réussite majeure dans le genre. Le son est juste parfait (on croirait un live officiel !), la setlist est certes courte, mais très intéressante (à défaut, aussi, d'être originale : Fat Old Sun, Embryo, le Blues étaient très très souvent joués live à l'époque, et les deux extraits de Meddle seront les seuls de l'album à être joués sur scène), et l'interprétation assure, les versions de Fat Old Sun, One Of These Days, Echoes et Embryo sont à tomber, vraiment à tomber. Je ne peux, donc, que conseiller ardemment aux amateurs, aux fans, aux curieux aussi, de se ruer, s'ils le peuvent (en fouillant bien la Toile, on peut facilement trouver ce live...), sur Meddled, et s'ils n'arrivent pas à le choper, n'oubliez pas le clip ci-dessous (du moins, tant qu'il est en état de fonctionner) !

Fat Old Sun

One Of These Days

Echoes

Embryo

Blues