Copy of Rise and Shine Cover

Vous allez me dire : je ne parle que d'albums live bootlegs de Pink Floyd, en ce moment. Oui. Mais c'est aussi parce que ça fait longtemps que je voulais aborder certains de ces albums live officieux du groupe sur le blog, et n'avais pas encore trouvé le temps de le faire. Maintenant, le temps, je le trouve de ci de là, ce qui explique que Rock Fever n'est pas très souvent réalimenté en nouveaux articles (un par semaine si possible, mais pas systématiquement). Bon. Cet album est un live, donc, et un double, et il est très généreux (seulement 8 titres, 4 par disque, mais il dépasse allègrement les deux heures, en fait presque 2h30 en fait). Je ne sais pas en quelle année ce bootleg a été publié, mais le concert, lui, provient du City Hall de Sheffield, Angleterre, le 22 décembre 1970, alors que le groupe est en pleine tournée de promotion de l'album à la vache, le fameux Atom Heart Mother. D'ailleurs, le titre de ce bootleg est directement issu de l'album, c'est aussi (sans le point d'exclamation) celui de la première des trois parties du morceau instrumental Alan's Psychedelic Breakfast qui achève l'album à la vache. Ce bootleg s'appelle donc Rise And Shine !, et si vous vous y connaissez un peut en bootlegs floydiens, vous serez d'accord avec moi pour dire qu'il est à la fois unique dans la discographie underground du groupe, et, en même temps, une redite. Pourquoi est-ce une redite ? Parce que, avant la publication de ce bootleg, il y en à eu un autre, triple (en CD), du nom d'Alan's Psychedelic Mastertape, et qui regroupait exactement les mêmes titres, du même show. Mais avec une qualité sonore inférieure. Celui-ci possède une qualité sonore bien souvent exemplaire (bon, OK, parfois on entend moins bien le chant que la musique : Embryo, Fat Old Sun, mais rien de grave). C'est en quelque sorte la version définitive du concert de Sheffield.

normal_Rise_and_Shine_Tray

En quoi ce concert, ce bootleg, est unique, en revanche ? Des versions à tomber de certains des morceaux les plus cultes du groupe (Atom Heart Mother dure ici 32 minutes, avec orchestre, plus 3 minutes de rappel de la partie Remergence, ce qui, donc, fait 35 minutes en tout ; A Saucerful Of Secrets, avec un plantage vers la fin, et le groupe qui rejoue cette fin une fois le plantage technique réparé, l'ensemble dure 26 minutes ; Embryo ; Fat Old Sun ; Set The Controls For The Heart Of The Sun, malheureusement coupé après un peu plus de 12 minutes, mais cette coupe parvient, quelque part, à sembler naturelle, tant le morceau se fond dans le suivant ; Careful With That Axe, Eugene...), et surtout, en ouverture, la seule et unique interprétation, en live, d'Alan's Psychedelic Breakfast. De 13 minutes dans sa version studio, le morceau, instrumental et entrecoupé de plages de silence ou de quasi-silence (discussions, bruits, etc), dure, ici, quasiment la demi-heure (29 minutes), truc de folie ! Là, les avis divergent autour de ce morceau : clairement, Alan's Psychedelic Breakfast, malgré la beauté de certains de ses passages (Morning Glory, Rise And Shine), est le maillon faible de l'album Atom Heart Mother, et un morceau trop long, un beau remplissage/gâchis de surface vinyle. Difficile à jouer sur scène en raison de sa structure (trois plages musicales entrecoupées de bruitages de petit-déjeuner solitaire, celui d'Alan Stiles, un des roadies du groupe), le morceau ne le sera donc qu'une fois, et l'écouter ici, malgré que cela dure 29 minutes, est une expérience. Curieusement, les 29 minutes passent plutôt bien, on a de bons moments (cependant, des passages un peu chiants, aussi, comme ce larsen sans doute involontaire qui sonne pendant une bonne minute, ou ce riff de guitare bluesy un peu bof), mais ce qui, en studio, est déjà une sorte de passage obligé ne peut pas vraiment, en live, et ce, dans une version plus de deux fois plus longue, devenir immense. Mais sans ce morceau, ce bootleg ne serait pas aussi culte (enfin, si, parce que les 35 minutes d'Atom Heart Mother, pardon !).

pink%20floyd

Sous sa pochette rigolote représentant un coq braillant dans un mégaphone, juché sur son piquet, Rise And Shine ! est donc un bootleg essentiel pour tout fan de Pink Floyd qui se respecte (et les fans du Floyd se respectent énormément, on le sait, et je parle en connaissance de cause). Certes, on a 29 minutes, et en ouverture de plus, d'Alan's Psychedelic Breakfast, et certes, Set The Controls For The Heart Of The Sun est tronqué de deux minutes environ, après 12,40 minutes (ce qui, soit dit en passant, n'est pas trop grave : c'est déjà pas mal, non, 12,40 minutes ?), et certes aussi, A Saucerful Of Secrets contient un plantage suivi d'une reprise de la partie finale, mais dans l'ensemble, c'est du lourd. A noter que l'autre bootleg, Alan's Psychedelic Mastertape, contenait deux versions d'A Saucerful Of Secrets : celle avec le plantage, et une autre, de 22 minutes, sans le plantage, qui est la même, mais avec une édition dessus. Idem, on y trouvait aussi deux versions de Set The Controls For The Heart Of The Sun : celle coupée, et une d'un quart d'heure, sur laquelle le concepteur du bootleg rajoutera un peu d'une autre version live du morceau, issue d'un concert très proche de celui de Sheffield, pour faire la farce. Je ne sais pas pour vous, mais moi, je préfère laisser le morceau tel quel, légèrement amputé, plutôt que ce vulgaire edit qui ne sert pas à grand chose. Enfin, dans l'ensemble, avec sa remarquable qualité sonore, ses morceaux légendaires (Embryo, Careful With That Axe, Eugene...), avec sa durée généreuse et avec son unique inclusion d'Alan's Psychedelic Breakfast en live, Rise And Shine ! est tout simplement mythique dans la galaxie des enregistrements pirates du groupe.

CD 1

Alan's Psychedelic Breakfast

Embryo

Fat Old Sun

Careful With That Axe, Eugene

CD 2

Set The Controls For The Heart Of The Sun

A Saucerful Of Secrets

Atom Heart Mother

Atom Heart Mother : Reprise (Remergence)