HBS1

Isaac Hayes était un grand (mort en 2008, hélas pour lui comme pour nous). Un des plus grands artistes de l'univers de la soul music, un génie, auteur, notamment, en 1971, d'une des plus fabuleuses bandes originales de films, j'ai nommé celle de Shaft (Oscar de la meilleure bande originale, et N°1 pour le morceau-titre). Deux ans auparavant, Isaac Hayes avait déjà fait parler de lui avec un disque tout simplement génial, un album sorti, donc, en 1969, et intitulé Hot Buttered Soul ('de la soul au beurre chaud' ?). La pochette de l'album semble avoir été une source d'inspiration pour certains rappeurs U.S. (ou bien d'chez-nous), on y voit Hayes, de haut, tête baissée (et crâne rasé comme il l'a toujours eu), lunettes noires, torse nu avec une grosse chaîne en or autour du cou, le soleil tapant le dessus de son crâne. Une pochette que certaines femmes trouveront, à l'époque et aujourd'hui, sexy. Une photo un peu arrogante, dans le style bad boy (et avec plusieurs décennies d'avance sur les futurs rappeurs bling-bling !), mais qui est tout de même très réussie. Plus réussie que le titre de l'album ! L'album, musicalement, dure dans les 45 minutes, ce qui est pas mal, pour un total de seulement 4 titres, ce qui signifie, fatalement, que leurs durées sont assez imposantes (le plus court dure 5 minutes, le plus long en fait presque 19, et les deux autres font 9 et 12 minutes, sans compter les secondes).

HBS2

Enregistré aux studio Ardent de Memphis (Tennessee) et au studios Tera Shirma de Detroit (Michigan), Hot Buttered Soul est, comme son successeur (le très très très réussi et tout aussi avare en nombre de morceaux The Isaac Hayes Movement, de 1970), essentiellement constitué de reprises : de Burt Bacharach (Walk On By), Jimmy Webb (By The Time I Get To Phoenix), Charles Chalmers (One Woman). Seul un titre, Hyperbolicsyllabicsesquedalymistic (ce titre...) est co-crédité à Hayes (et à Alvertis Isbell). Considéré à juste titre comme une date dans l'histoire de la soul (mais pas seulement), le disque a bien failli ne jamais se faire, le précédent (et par ailleurs premier) album d'Hayes, Presenting Isaac Hayes (1967), ayant été un vrai bide commercial, Hayes n'avait pas vraiment convaincu sa maison de disques (Stax Records) qu'il pouvait assurer le devant de la scène, et s'apprêtait à revenir à son ancien rôle d'auteur-compositeur pour d'autres artistes Stax. Mais on lui a accordé une autre chance, qu'il a chopé au bond, et le résultat est là, un disque majeur, enregistré avec les Bar-Kays (section rythmique) et lui au chant et claviers (et arrangements). Faisant partie des albums de chevet d'Henry Rollins (ancien membre du groupe punk hardcore Black Flag...où comment un punkeur hardcore cite un disque d'un genre totalement différent du sien comme étant un de ses albums préférés au monde !), Hot Buttered Soul est parfait de bout en bout, ces morceaux sont certes longs (By The Time I Get To Phoenix fait 18,40 minutes, Walk On By en fait 12...), mais se laissent écouter avec passion, sans lassitude ni ennui. Le plus court, One Woman, semble le plus anodin, en raison de sa courte durée, mais c'est en apparence seulement, car sinon, c'est un excellent morceau.

HBS3

Suave et en même temps très groovy, rempli d'ambiances, très 70's dans sa forme, Hot Buttered Soul, s'il n'y avait pas la bande-son de Shaft et le double Black Moses, serait le sommet absolu de la carrière d'Isaac Hayes, arrangeur et compositeur de génie. Oui, mais ces deux autres albums, tout aussi remarquables, existent, et cohabitent clairement sur le podium avec lui (perso, je pense que la première place serait occupée par la bande-son de Shaft, mais j'hésite vraiment avec Black Moses, et Hot Buttered Soul serait, lui, troisième, ce qui, vu qu'Hayes a fait pas mal de disques, est plutôt une bonne place, non ?). Enfin, ons'en fout, de savoir à quelle place caser ce disque. Sachez tout simplement, si vous ne le connaissez pas encore, qu'il s'agit d'un des meilleurs albums de soul. Si vous aimez la soul et que vous ne le connaissez pas encore, vous savez donc ce qu'il vous reste à faire !

FACE A

Walk On By

Hyperbolicsyllabicsesquedalymistic

FACE B

One Woman

By The Time I Get To Phoenix