C1

Leader des Impressions, Curtis Mayfield a décidé, en 1970, de se lancer en solo. Entre nous, même si les Impressions étaient bons (les hits People Get Ready, It's All Right), il a bien fait de tenter sa chance en solo, le Curtis. Guitariste, claviériste et chanteur, le bonhomme aura par ailleurs une carrière solo plus qu'honorable, dont le pinacle commercial sera sans doute, en 1972, la bande originale du film Super Fly de Gordon Parks. Mais ne pas citer son live de 1971 (Curtis/Live !), ou ses remarquables albums studio Roots (1971) et There's No Place Like America Today (1975) serait faire une grosse connerie. Tous ces albums sont remarquables, comme je l'ai dit, mais il y en à un que je n'ai pas encore cité, et vous vous doutez bien que je vais le citer tôt ou tard, vu qu'il s'agit de l'album que je suis censé aborder maintenant. Cet album est son premier opus studio, sorti en 1970, et il s'appelle, tout simplement, Curtis. Et est sorti sous une pochette photographique le représentant, assis à moitié allongé, en tenue jaune, à zieuter le soleil (vu la luminosité). Un album autoproduit, enregistré entre mai et juillet 1970, long d'une quarantaine de minutes pour seulement 8 titres, et sorti sur un label crée par Mayfield quand il était encore dans les Impressions : Curtom. Très bien accueilli à sa sortie, l'album l'est encore plus désormais (sa réputation, déjà belle à l'époque, l'est donc encore plus), un critique web estimant que ce disque n'est ni plus ni moins que le Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band de la soul 70's. On a connu pire comme référence.

C3

Assez engagé dans son fond, l'album aligne, il faut le dire, les moments de pleine grâce. Notamment les quasi 9 minutes de l'ouverture de la seconde face, ce Move On Up totalement anthologique qui fera bien remuer son popotin dans les clubs de danse à l'époque. Mais comme je l'ai dit, l'album est engagé, les titres de certaines chansons sont éloquents : Miss Black America, We The People Who Are Darker Than Blue, (Don't Worry) If There's A Hell Below, We're All Going To Go, The Other Side Of Town... L'album aborde en filigrane des sujets aussi d'actualité, pour l'époque, que les inégalités sociales et la cause noire, le racisme, la misère. Un peu comme le futur (un an plus tard) What's Going On de Marvin Gaye. (Don't Worry) If There's A Hell Below, We're All Going To Go ("Ne vous inquiétez pas, si jamais il y à un Enfer en-dessous, on y ira tous"), qui ouvre l'album (et dure un peu moins de 8 minutes !), démarre par une voix féminine lisant un extrait de l'Apocalypse (dernier livre de la Bible, comme on le sait) par-dessus un accompagnement musical à base de basse et de congas. Puis la voix de Mayfield, qui se met à crier : Sisters ! Niggers ! Whities ! Jews ! Crackers ! Don't worry, if there's a Hell below, we're all gonna go !, puis un long hurlement, et boum, ça démarre. On a connu pire, comme introduction (au fait, vous vous demandez ce que le terme 'cracker' signifie ? Un terme argotique utilisé par les Noirs pour définir les Blancs), non ? Un morceau anthologique qui, à lui seul, résume parfaitement Curtis, album qui, sinon, n'offre strictement aucune mauvaise chanson et plein de merveilles : Give It Up, The Other Side Of Town, The Makings Of You...et ce Move On Up démentiel, surtout.

C2

Au final, 40 minutes anthologiques, super bien produites, que ce premier album solo de Curtis Mayfield, artiste qui, vers la fin de sa vie, n'aura pas eu de chance (en 1990, il sera victime d'un accident scénique - un équipement d'éclairage lui tombera dessus - et en restera paralysé, ne pouvant plus, par la suie, que chanter et écrire ; en 1998, il devra, des suite d'un diabète, se faire amputer d'une jambe ; en 2001, il décèdera, il avait 57 ans, et sans ce terrible accident en 1990, probable qu'il serait encore en vie, car tout a plus ou moins découlé de ça). Pour finir, si vous aimez la soul music, et particulièrement celle des années 70, je ne peux que vous conseiller l'écoute de cet album vraiment prodigieux, un des plus majeurs du genre, et une des plus belles réussites de Curtis Mayfield (pour moi son meilleur avec Super Fly Soundtrack). Juste grandiose !!

FACE A

(Don't Worry) If There's A Hell Below, We're All Going To Go

The Other Side Of Town

The Makings Of You

We The People Who Are Darker Than Blue

FACE B

Move On Up

Miss Black America

Wild And Free

Give It Up