IAW1

Dream Theater est un groupe américain de hard-rock à tendance progressive, dont le premier album, When Dream And Day Unite, est sorti en 1989. C'était un disque encore un peu brouillon, assez court (51 minutes) par rapport aux productions suivantes du groupe (qui auront bien souvent plusieurs titres de 10 minutes ou plus dessus, et donc, bien souvent, peu de titres - Train Of Thought, de 2003, dure 68 minutes pour 7 titres, et sur ces 7 titres, seuls 2 font moins de 10 minutes !), on n'y sent pas encore toute la puissance du groupe. Trois ans plus tard, en 1992 donc, le groupe sort son deuxième album, un disque qui, par la suite (et en fait, dès le départ, je crois) fera l'unanimité chez leurs fans (dont je ne fais pas partie, mais j'aime quand même assez ce groupe, à petites doses), et qui s'appelle Images And Words. Sous sa sublime pochette, cet album offre autant de morceaux que When Dream And Day Unite, soit 8, mais dure, lui, 57 minutes. Pas encore un album ultra-long comme le seront Octavarium ou Train Of Thought, mais on a donc dans l'ensemble des morceaux légèrement plus longs que sur le précédent opus studio. Images And Words est à ce jour le seul album du groupe à avoir été certifié disque d'or dans leur propre pays, les USA. C'est aussi le premier album avec celui qui restera comme le chanteur majeur (et toujours dans le groupe à l'heure actuelle) du groupe, le canadien James LaBrie.

IAW2

Les autres membres du groupe, sur Images And Words, sont le batteur Mike Portnoy (dont on peut dire qu'il est quasiment le leader du groupe), le guitariste John Petrucci, le claviériste Kevin Moore, le bassiste John Myung et on a aussi, crédité (mais sans faire partie, officiellement, du groupe, il est là en musicien accompagnateur), le saxophoniste Jay Beckenstein. Produit par David Prater, Images And Words offre donc 8 titres, et parmi eux, on a de vraies merveilles. Comme, par exemple, Pull Me Under, tuerie progressive et metal de 8 minutes ouvrant à merveille l'album. Le chant de LaBrie est juste sensationnel (une sorte de caméléon vocal pouvant passer de l'aigu à un registre un peu plus neutre, comme Mike Patton de Faith No More, mais en moins cintré, quand même), l'alchimie entre les claviers (très présents !) et la guitare est géniale. Il faut aimer le genre metal progressif (déjà, je pense qu'il faut aimer le rock progressif, à la base !), mais si c'est le cas, croyez-moi, vous adorerez cet album. La suite est réussie, Another Day, Take The Time, Surrounded, jusqu'au final dantesque Learning To Live (11,30 minutes, le seul titre à atteindre la dizaine de minutes ici). Si les morceaux sont, dans l'ensemble, longs (5, 7, 8, 9 minutes...un de chaque durée !), on a quand même Wait For Sleep qui ne dure que 2,30 minutes, tout rikiki, mais très joli. Le seul morceau de l'album dont la mélodie est signé Moore seul et non pas du groupe (idem pour les paroles, qui sont signées Moore, alors que pour les autres morceaux, ça dépend, Portnoy, Petrucci, Myung, le groupe...).

IAW3

Classé, en 2013, comme le meilleur album de metal de l'histoire (devant Master Of Puppets de Metallica) par le site spécialisé Loudwire (cette première place est sans doute un peu exagérée, OK, mais Images And Words n'en demeure pas moins une tuerie dans son genre, ça, c'est sûr et certain), cet album est probablement le meilleur de Dream Theater. On dit souvent que le deuxième album d'un groupe est difficile à faire, plus que le premier ou que les autres, car il faut faire mieux que le premier album, répondre aux attentes, parvenir à conserver le niveau et, si le premier album est une réussite, à faire encore mieux. Dream Theater avait de la marge, vu que le premier opus était bon, mais pas génial. Mais quand même, il fallait le faire, surtout avec un autre chanteur (et, donc, un autre style vocal) ! Le résultat est plus qu'à la hauteur, Images And Words est vraiment une réussite du genre. Après, il faut aimer ce genre musical, ce qui n'est pas le cas de tout le monde, je le sais !

Pull Me Under

Another Day

Take The Time

Surrounded

Metropolis - Part I ("The Miracle And The Sleeper")

Under A Glass Moon

Wait For Sleep

Learning To Live