otisredding

Otis Redding était un génie. Ça, ça ne fait aucun doute. et il nous a quitté bien trop tôt, ça, ça ne fait aucun doute non plus. Pensez donc: il a 26 ans, déjà sept albums à son actif dont un live, et un en duo avec la chanteuse Carla Thomas (King &Queen), et fin 1967 il commence à travailler sur ce qui sera son septième album studio. Le 8 décembre il enregistre ce qui reste à ce jour sa chanson la plus célèbre, (Sittin' On) The The Dock Of The Bay, et deux jours plus tard, le 10 décembre donc, son avion se crashe. Une fin tragique et prématurée alors que la carrière du chanteur semblait prendre un tournant. Mais ça n'est pas de l'album The Dock Of The Bay sur lequel se trouve cette fameuse chanson que j'ai choisi d'aborder aujourd'hui. Ça n'est pas non plus de son chef d'oeuvre Otis Blue de 1965. L'album que j'ai choisi s'appelle The Soul Album et il fait suite, justement à Otis Blue. Avec son album précédent Otis Redding avait atteint une forme de perfection entre compositions originales de toutes beauté et reprises sublimées. The Soul Album continu dans cette même veine et est presque aussi réussi que son prédecesseur. En fait l'un n'est pas meilleur que l'autre, je pense que c'est plus une affaire de goût.

Otis_Redding_t607

L'album est donc sorti en 1966 sous une sublime pochette photographique, repésentant le portrait d'une jeune femme de couleur. Une pochette qui rappelle un peu celle de Otis Blue d'ailleurs. Vous aurez sans doute remarquer que je compare souvent cet album à Otis Blue, mais en même temps comment ne pas le faire: les deux albums sont, dans leur construction très similaires. Déjà la pochette, que j'ai déjà évoqué, ensuite le fait que leur principal défaut est d'être cruellement trop court (une grosse demi heure chancun en gros), et ils alternes tout deux entres compositions originales et reprises. Mais n'allez pas croire cependant que The Soul Album n'est qu'une pâle copie de Otis Blue, ça non! Comme je l'ai déjà dit, préférer l'un à l'autre est juste une affaire de goût. Si l'album précédent est plus souvent retenu par l'histoire (avec des merveilles comme I've Been Loving You Too Long, Ole Man Trouble ou A Change Is Gonna Come c'était pas difficile), The Soul Album n'a pas à rougir face à l'aura de son grand frère et se révèle être tout aussi indispensable que ce dernier.

otis

L'album offre 11 chansons dont trois sont des compositions originales, et le reste des reprises. Parmi les chansons composées par Otis on citera notamment Just One More Day qui ouvre l'album à merveille ainsi que la chanson Any Ole Way. Mais ici ce sont clairement les repises qui sont le point fort de l'album: Otis reprend avec une aisance déconcertante Sam Cooke, avec la chanson Chain Gang, Smokey Robinson, en livrant une interprétation tout en émotion de It's Growing, ainsi que la célèbre chanson de James Cox, Nobody Knows You When You're Down And Out, ici sans doute dans sa plus belle version, et qui ser reprise plus tard par Eric Clapton sur son album Layla avec Derek And The Dominoes. Parmi les autres réussites on citera aussi Everybody Makes A Mistake, ou encore la chanson final au titre étrange, 634-5789 (Soulsville, U.S.A.), une reprise de Wilson Pickett il me semble. Mais Cet album c'est surtout l'occasion pour Otis de livrer ce qui deviendra un de ses plus gros classiques, à ranger aux côtés de chansons comme I've Been Loving You To Long, Mr Pitiful ou (Sittin' On) The The Dock Of The Bay: Cigarettes And Coffee. Une reprise de Jerry Butler que Otis Redding sublime, littéralement. Il faut juste écouter, là, c'est juste beau.

Otis+Redding+PNG

Voilà donc en gros ce qu'est The Soul Album. Un peu moins de 34 minutes de bonheur pour tout amateur de Soul. Pour en rajouter dans le panier "bon points", sachez que l'album a été enregistré notamment avec Booker T & The MG's et Isaac Hayes. Avouez qu'il y a pire comme personel pour enregistrer un album! Malheuresement j'ai l'impression que, sans être complètement tombé dans l'oubli, l'album souffre tout de même d'être sorti après Otis Blue. C'est vraiment regrettable car, je le redit, c'est un chef d'oeuvre, et si vous ne le possédez pas encore alors il vous faut absolument vous procurer cet album, surout si vous avez aimé Otis Blue. Un indispensable album, un de plus pour Otis Redding qui n'a de toutes façon, quasiment sorti que ça de son vivant (seul son premier album n'est pas extraordinaire). Pour moi son deuxième meilleur album derrière vous- savez- qui, en concurrence tout de même avec le suivant, The Dictionnary Of Soul, qui contiendra lui aussi de nombreux classiques. Bref un grand Cru!

Just One More Day

It's Growing

Cigarettes And Coffee

Chains Gang

Noby Knows You When You're Down And Out

Good To Me

Scratch My Back

Treat Her Right

Everybody Makes A Mistake

Any Ole Way

634- 5789 (Soulsville, U.S.A.)