rnrc1

Les années 80 ont assez mal démarré pour Nino Ferrer, via La Carmencita, disque inutile (essentiellement constitué de nouvelles versions d'anciennes de ses chansons, aucun intérêt, sauf lucratif, et malheureusement, de ce côté-là, ce fut un bide) et raté. Puis Ex-Libris (1982), très bon album constitué en petite partie de la bande-son du film Litan de Mocky (1981) dans lequel Nino a joué, mais au succès commercial et critique à peu près aussi élevé que le niveau culturel d'un candidat de Secret Story. En 1983, Nino sort son va-tout, un disque assez pop et rock, sous une pochette signée Margerin (fameux auteur de BD, la série des Lucien), lequel n'en était pas à son coup d'essai en matière de pochette d'album (en 1981, le verso de la pochette de l'album de Renaud Le Retour De Gérard Lambert est de lui), un disque qui, malheureusement, ne sera pas un gros succès lui aussi : Rock'N'Roll Cowboy. C'est le genre de disque au sujet duquel, rien qu'à lire son titre et à mater sa pochette (par ailleurs très amusante), puis à lire le nom de l'artiste l'ayant fait et à regarder l'année de sortie, on peut se dire oh, mon Dieuuuuu, ça va être épouvantaaaaaable (en prenant le meilleur accent de Neuilly-sur-Seine possible). De fait, ça n'étonnera personne, cet album de 38 minutes (et 10 titres) n'est pas le meilleur album de Nino Ferrer, loin de là même. Ce n'est pas non plus son pire : l'album suivant, sorti en 1986, 13ème Album (un titre peu original, mais disant vrai : c'était son treizième album), sera, lui, son pire, un disque quasiment insauvable (j'en reparlerai ici, n'ayez crainte), et La Carmencita est nettement inférieur aussi. Ainsi que La Vie Chez Les Automobiles (1993), fonctionnant peu ou prou selon le même principe que La Carmencita.

rnrc3

L'ancienne édition CD, depuis épuisée, le proposait en pack, sur un disque, avec l'album suivant

Mais Rock'N'Roll Cowboy n'est quand même pas un grand cru de Ferrer, et Ex-Libris, son précédent opus, lui est nettement supérieur. Ainsi que tous ses albums des années 60 à 1979 inclus, évidemment. Si on excepte deux titres remarquables, rien, sur cet album de 1983, n'arrive au mollet des classiques des années 60 et 70 que sont Les Cornichons, Pour Oublier Qu'On S'Est Aimé, South/Le Sud, Mirza, L'Arbre Noir ou Chanson Pour Nathalie, sans oublier Moses ou Les Morceaux De Fer. Et encore, les deux meilleurs morceaux de Rock'N'Roll Cowboy (la chanson-titre et Le Retour De Monsieur Machin, qui se termine par Nino présentant, d'une voix bluesy, ses musiciens, un générique de fin, quoi, la chanson achevant l'album) sont certes vraiment excellents, mais même eux n'arrivent pas à la godasse des classiques absolus que je viens de citer (et j'en ai oublié, comme, deuxième livraison toute chaude, La Maison Près De La Fontaine, L'Angleterre, La Rua Madureira, Little Lili, Je Veux Être Noir ou Valentin). Autrefois commercialisé en CD en pack (sur un disque) avec 13ème Album, Rock'N'Roll Cowboy est, sur le coffret intégrale de 2013, en pack (sur le même CD), et à la suite de lui, avec Ex-Libris (quant à 13ème Album, il a droit à un CD pour lui tout seul, le salopard, et il ne le mérite pas). Les chansons sont parfois déprimantes de médiocrité (Le Look Plouc, Vivent Les Moules, rien qu'à lire les titres, on dirait des chansons de Patrick Topaloff ou de Stéphane Collaro, je vous raconte pas ls préjugés ; ces préjugés survivent totalement aux deux chansons, d'ailleurs, elles sont affligeantes), mais on a quand même des surprises agréables en la présence de Diane De Montrouge, 4 X 4, Le Retour De Monsieur Machin et Rock'N'Roll Cowboy et son riff tuant à la guitare. Dans l'ensemble, si l'album se finit super bien, la face B est nettement moins bonne que la A.

rnrc2

Un Nino Ferrer en petite forme, donc, avec ce disque que je ne classe cependant pas en ratages musicaux, car si je ne l'ai pas fait pour La Carmencita (qui, pourtant, le mérite), pourquoi le ferais-je pour lui ? Je le ferai pour l'album suivant, pas moyen qu'il y échappe, lui. Mais si Rock'N'Roll Cowboy offre des chansons épouvantablement foirées et est, même dans ses meilleurs moments, assez pataud, il est tout de même un disque amusant et sympa, un Nino franchement mineur, mais agréable malgré tout à condition de ne pas trop en attendre, et de ne pas commencer sa découverte de la discographie de l'artiste par lui (il faut écouter l'album une fois les classiques digérés). On a quelques bonnes chansons, dont deux qui sont vraiment très très bonnes, et si c'est un disque mineur, aussi bien pour Nino que pour la chanson française, c'est pas totalement à chier non plus. Pour les inconditionnels, donc.

FACE A

Rock'N'Roll Cowboy

4 X 4

Diane De Montrouge

Ulysse

Vivent Les Moules

FACE B

Est-Ce Que Mon Cheval Est Une Moto ?

La Blondinette

Le Look Plouc

Le Plan De Rome

Le Retour De Monsieur Machin