179721_1_f

Otis Redding est l'un des artistes soul et  rythm'n'blues les plus talentueux et les plus populaires avec james brown, stevie wonder et sam cooke. Il a commencé sa carrière en 1962, alors qu'il n'était que le chauffeur du groupe Johnny Jenkins & The Pinetoppers, il propose de chanter quelques une de ses compositions dans le studio d'enregistrement dont le futur classique These Arms Of Mine. À partir de là Otis Redding enchaînera les succès: Mr pitiful, respect, I've been loving you to long, try a little tenderness, sa reprise de satisfaction des Rolling stones... Jusqu'à ce terrible jour: le 10 décembre 1967, Otis meurt à l'âge de 26 ans dans un accident d'avion. une fin tragique pour un des plus grands artiste soul et rythm'n'blues ds annnées 60. En plus d'être un monstre en studio (Otis Blue, The Soul Album, The Dock Of The Bay,...), Otis Redding était également une bête de scène qui se donnait à fond en concert, comme en témoigne les nombreux lives qui jalonnent sa discographie. L'album live dont j'ai choisit de vous parler a pour particularité d'être l'unique album live sorti du vivant d'Otis Redding. Il date de juillet 1967 et a été enregistré en mars de la même année. Il me semble même qu'il date du 10 juillet 1967 plus précisément, ce qui veut dire qu'il serai sorti cinq mois jour pour jour avant le décès de son auteur.

Otis+Redding

Parlons tout de suite des défauts de cet album. Tout d'abord sa pochette: sans être moche, reconnaissons qu'elle n'est pas exceptionelle, une photo d'Otis Redding mal cadrée, en concert, dans un costume rose. Et deuxième point et non des moindre, sa durée. Cet album a le même défaut que l'album Live At The Harlem Square Club de Sam Cooke: Il est monstrueusement, indubitablement, fatalement trop court. 32 minutes au compteur. Fort heureusement, tout comme le live de Sam Cooke, cet album est une réussite totale. Que ça soit ses propres chansons (I've Been Loving You To Long, Respect,...) ou des reprises (Skake, Satisfaction des pierres qui roulent,...), Otis Redding nous transporte et nous fait vibrer de sa voix si particulière: à la fois aïgue et éraillé, plaintive et puissante, il s'agit d'une ds plus belles voix de la soul masculine aux côté de cooke et de Marvin Gaye. Comment ne pas avoir envis de se remuer l'arrière-train sur respect, qui ouvre l'album, et sur cette reprise endiablé, encore plus qu'en studio, du shake de Sam Cooke? Impossible. Pourtant, malgré la qualité de ces chansons, c'est belle et bien sur les ballades et les chansons en mid- tempo. These Arms Of Mine, My Girl, Fa-Fa-Fa-Fa-Fa (Sad Song) sans oublié l'inoubliable I've Been Loving You To Long, sans doute la plus belle chanson d'Otis Redding, et le sommet de cet album à égalité avec le final, Try A Little Tenderness, chanson issue de l'album Dictionary Of Soul, commençant comme une ballade et se finissant sur un rythme endiablé.

otisatwhiskey66-1-th

On le savait déjà, Otis Redding était un génie. Ce live ne le prouve pas, il n'est qu'un argument de plus conduisant à cettte thèse. Après, est ce le meilleur live de la soul? Je pense que le live at the harlem square club de sam cooke ou le live at the appollo de James Brown sont meilleurs. Est ce le meilleur live d'Otis Redding? À dire vrai je ne sais pas, il me semble aussi indispensable que le live at the Whisky-A-Go-Go, sorti en 1968 de manière posthume. Et ça reste de toute façon un putain de bon disque de soul et de rhytm'n'blues! Si vous êtes fan d'Otis Reddding, cet album est aussi indispensable que le fameux Otis Blue. Et tant pis si il est trop court, un tel enchainement de classiques ça laissse bouche bée de toute façon! Je le redis c'est une véritable tragédie que ce chanteur soit mort si jeune et de manière si brutale. Je suis persuadé qu'il n'était qu'au début de son ascension, et qu'il aurait était un sérieux concurrent à Stevie Wonder et Marvin Gaye, dans les années 70. Un génie, un vrai!

Face A

Respect

Can't Turn You Lose

I've Been Loving You To Long

My Girl

Shake

Face B

(I Can't Get No) Satisfaction

Fa-Fa-Fa-Fa-Fa (Sad Song)

These Arms Of Mine

Day Tripper

Try A Little Tenderness