FNM1

Faith No More est un groupe culte dont la discographie est étonnamment peu étendue : quatre albums studio, entre 1989 et 1997 ! Après The Real Thing (1989), Angel Dust (1992) et King For A Day...Fool For A Lifetime (1995), cet album, que j'aborde aujourd'hui, est donc leur quatrième et ultime opus studio, et date donc de 1997. Ce n'est pas un disque qui se vendra énormément (déjà que le précédent opus ne sera pas non plus un gros succès...), et ça semble être en total contrepoint avec son titre : l'album, en effet, s'intitule... Album Of The Year, soit 'l'album de l'année' ! Même si 1997 n'avait pas été l'année de sortie de Urban Hymns (The Verve) et O.K. Computer (Radiohead) qui sont, eux, les albums de l'année (enfin, selon moi !), Album Of The Year n'aurait clairement pas été le principal prétendant au titre. Sans être vraiment raté, ce disque assez court (12 titres, 43 minutes) est en effet une belle déception par rapport aux deux précédents albums de la bande à Mike Patton. Un chanteur que j'ai toujours eu du mal à apprécier totalement, je reconnais qu'il possède une palette vocale ahurissante, mais quand il se la joue un peu trop hip/hop (et, dans Faith No More, groupe faisant de la fusion rap/metal, du chant hip/hop, il y en à pas mal, pas tout le temps comme dans Rage Against The Machine, mais on en a quand même pas mal), ça me gave encore plus rapidement qu'un tonneau de foie gras à manger en moins d'une heure.

FNM2

 Un des principaux atouts de cet Album Of The Year est d'être court, contrairement à l'heure de musique (ou de la quasi-heure) des précédents opus de Faith No More. 43 minutes, ça passe assez vite, et au final, que ça soit le moins réussi (mais pas celui que j'aime le moins : comme je l'ai déjà dit, je déteste The Real Thing) importe peu : on ne voit pas trop le temps passer à l'écouter. De plus, l'album s'ouvre sur trois titres remarquables, Collision, Stripsearch et Last Cup Of Sorrow. Dès Naked In Front Of Computer, ça se gâte un peu, même si Helpless et Ashes To Ashes (aucune de ces deux chansons n'est une reprise d'une fameuse chanson, de Neil Young pour la première et de David Bowie pour l'autre ! Je tenais à le préciser...) ont vraiment géniales. Mais le reste de l'album n'est pas extraordinaire, et au final, oui, Album Of The Year est une petite déception, d'autant plus dommage que ça sera le dernier album du groupe, ils n'auront pas le temps de rectifier le niveau avant de stopper leur carrière collective.

FNM3

Sous sa pochette étrange (photos de l'entre-deux-guerres, de l'époque de la Première Guerre Mondiale même, on dirait, pour certaines...) ce disque s'adresse essentiellement à ceux qui connaissent déjà les précédents opus du groupe et veulent donc en connaître le volet final. Pardon pour la brièveté de la chronique, mais je ne sais pas trop quoi dire au sujet de cet album : je ne l'ai vraiment pas détesté, mais je n'arrive pas à en retenir la moitié des mélodies. 5 chansons géniales, le reste est un peu banal, moyen, voire médiocre, et au final, je ne conseille ce disque qu'aux fans de Faith No More...qui seront sans aucun doute déçus, pour ceux qui ne connaissent pas encore cet album décidément mal nommé, mais quand même pas honteux.

Collision

Stripsearch

Last Cup Of Sorrow

Naked In Front Of Computer

Helpless

Mouth To Mouth

Ashes To Ashes

She Loves Me Not

Got That Feeling

Paths Of Glory

Home Sick Home

Pristina