DM1

 Sorti en 1993, Songs Of Faith And Devotion est un album important pour Depeche Mode. La preuve, cet album, que j'aborde aujourd'hui. Cet album sorti la même année offre en effet, en version live, l'intégralité de l'album, dans l'ordre, et rien d'autre. 53 minutes de live (la version studio de l'album dure 47 minutes) sobrement et logiquement intitulées Songs Of Faith And Devotion Live, morceaux puisés de concerts de la fameuse tournée 1993/94, le Devotional Tour. Très sombre, l'album studio est un des plus à part du groupe, plus rock qu'électro. Dave Gahan (alors en addiction à la came) y livre des interprétations épatantes, les textes de Martin Gore sont d'une noirceur à fair pâlir une bouteille d'encre de Chine, les ambiances sont très allume-gaz. Au final de la tournée, qui sera éprouvante (pour le moins !) et qui sera la dernière du groupe jusqu'à 2001, Alan Wilder partira, victime d'un beau nairvousse brékdaune (comme le dit Jean Lefèbvre), et ne reviendra pas par la suite, Depeche Mode est toujours, en 2013, un trio. Le groupe, en 1997, sur les rotules de leurs rotules, enregistrera Ultra, encore plus sombre et extrême, album qui ne sera suivi d'aucune tournée, puis se reposera quelques années histoire de recharger les accus. En 2001, le retour avec le fadasse Exciter (mais c'est quand même un retour gagnant). Mais retour à 1993. Malgré que la tournée soit difficile pour Depeche Mode, ils l'aiment, leur Songs And Faith And Devotion (qui, niveau fans, divise, entre les pro- et les anti-). Certains fans auraient aimé un live offrant aussi des titres plus anciens, voire un double live avec un disque d'anciens titres et un autre disque contenant tout l'album de 1993. Mais au final, c'est un beau concept que celui-là, tout l'album studio, en live, dans l'ordre, et rien d'autre. Les fans adoreront, les anti, non. Normal.

DM3

53 minutes, donc, très bien enregistrées, par un groupe qui est encore au nombre de quatre, mais sera bientôt au nombre de trois. On assiste ici en concert à l'agonie de la formation majeure du groupe, ce qui ne s'entend pas, pour tout dire. Depeche Mode est en forme, malgré tout. Dave Gahan (physiquement inclassable à l'époque, barbu, chevelu) y est vocalement épatant. Les chansons se suivent, toutes sont, dans l'ensemble, fantastiques, aussi bien dans ces versions lives que dans leurs versions studio originales. OK, je ne suis pas fanatique à 100% de One Caress, mais ça va. Ici, on trouve des versions à tomber du haut de la falaise d'Etretat de Walking In My Shoes, Higher Love, In Your Room, I Feel You, Mercy In You, Condemnation, Judas... On retrouve totalement l'atmosphère crépusculaire (tellement sombre qu'à côté, Violator semble gai) des versions studio ici, et c'est le plus souvent sublimé (les choeurs féminins sur In Your Room). Je me demande même si je ne préfère pas ces versions live à l'album studio !

DM2

Bref, Songs Of Faith And Devotion Live est un excellent live (le deuxième du groupe après le fantastique 101 de 1988, qui reste pour moi leur meilleur, ceci dit), et si vous aimez ou adorez l'album studio de 1993 et cette période, très sombre (1990/1997) de Depeche Mode, alors nul doute que vous adorerez ce live (si vous ne le connaissez pas déjà ; j'en connais des, sur le blog, qui, à mon avis, ont déjà entendu ce live plus d'une fois...), un live que l'on ne trouve généralement pas très cher, et c'est tant mieux. Excellence de l'interprétation, morceaux remarquables et ici sublimés dans l'ensemble, ce live assure. Après, oui, ça aurait été bien d'avoir aussi, sur un autre disque, des chansons plus anciennes telles que Stripped, Enjoy The Silence, A Question Of Lust, Master And Servant, Sacred, Never Let Me Down Again, Everything Counts et autres Shake The Disease, mais bon, tel qu'il est, Songs Of Faith And Devotion Live pose un concept, celui de l'intégralité, dans l'ordre, en live, d'un album studio qui, justement, était celui que le groupe défendait corps et âme sur scène, en 1993, au cours d'une tournée douloureuse mais qui, finalement, sera sans doute leur meilleure.

I Feel You

Walking In My Shoes

Condemnation

Mercy In You

Judas

In Your Room

Get Right With Me

Rush

One Caress

Higher Love