AC1

Pour Alice Cooper, alias le Coop', alias Vincent Furnier, alias le prince du shock-rock sans qui Marilyn Manson ne serait rien, ce disque a tout du petit miracle. C'est, en effet, un de ses meilleurs albums, et de loin. Pourtant, cet album n'est pas non plus un des plus grands disques de l'histoire du hard-rock. Enfin, il est très très bon, cet album, là n'est pas la question. Mais si Trash (car tel est son nom) reste encore aujourd'hui un des albums de référence du bonhomme, soit-disant une réincarnation d'une ancienne sorcière (d'où son nom de scène), c'est essentiellement parce qu'il fut, à sa sortie en 1989, le premier bon disque (grand disque, même) du Coop' depuis une très longue période d'environ, allez, 13 ans. Ca faisait depuis 1976 et Alice Cooper Goes To Hell qu'Alice n'avait pas réussi un aussi bon disque. Faut dire qu'à partir de 1977, ça sera merde sur merde, dans le désordre : Lace And Whiskey, Flush The Fashion, DaDa, Zipper Catches Skin, Special Forces, Constrictor, Raise Your Fist And Yell et cet épouvantable Alice Cooper Show en 1977, un des pires albums live de l'histoire des enregistrements live, vous pouvez me croire. Après Trash, le Coop' saura encore faire quelques bons trucs, comme Along Came A Spider en 2008, The Last Temptation en 1994, mais rien ne sera aussi réussi que Trash, finalement. Un disque produit par Desmond Child, par ailleurs co-auteur sur quasiment tous le bouzin, un disque offrant 10 chansons pour une quarantaine de minutes bien tassées. Production très hard-FM et fleurant bien la fin des années 80 ; vous me direz, c'est pas étonnant, vu que rarement une année aura été aussi représentative de la fin des années 80 que 1989 ! Dans l'ensemble, il y à pas mal de claviers, qui sonnent moyennement aujourd'hui, mais cette production reste très sympa.

AC2

L'album bénéficie de la participation de quelqus guests fameux : Steve Lukather (guitariste de Toto), Jon Bon Jovi, Richie Sambora (guitariste de Bon Jovi), et quasiment tout Aerosmith à l'exception de Brad Whitford. C'est à dire, Steven Tyler, Joe Perry, Tom Hamilton, Joey Kramer. Ils ne jouent (ou chantent) que sur un ou deux titres, et dans l'ensemble, les musiciens accompagnant Alice sur l'album sont John McCurry (guitare), Hugh McDonald (basse, choeurs), Paul Chiten (claviers), Steve Deutsch (claviers, synthés) et Bobby Chouinard (batteur), au nom si rigolo. L'album offre le premier single à succès d'Alice Cooper depuis 1977 et You And Me : Poison. Une chanson vraiment réussie, mais pas la seule réussite de l'album : I'm Your Gun, House Of Fire, Spark In The Night, Trash et Only My Heart Talkin' (avec Steven Tyler) assurent également. En fait, même si l'album n'est pas aussi quintessentiel que Killer (1971), Billion Dollar Babies (1973) et Welcome To My Nightmare (1975), Trash est un disque n'offrant aucune mauvaise chanson, vraiment aucune, et un fan de hard-rock (à tendance hard FM ici, quand même : tout en étant hard, ça sonne quand même assez commercial parfois ; c'est pas du Def Leppard période Hysteria/Adrenalize, mais tout de même) se doit d'écouter ce disque.

AC3

Bref, pour finir, sans être le meilleur absolu du chanteur ni un sommet absolu du hard-rock, Trash est un des meilleurs albums d'Alice Cooper, un vrai miracle qui le remettra sur les rails (deux ans plus tard environ, on le verra apparaissant dans le film culte Wayne's World, interprétant, en live, Feed My Frankenstein  - chanson issue de Hey Stoopid, de 1991, l'album suivant - et donnant une interview backstage assez rigolote) après plus d'une décennie de pure merde musicale (il cessera d'ailleurs son activité en 1983, après DaDa,  pour revenir en 1986, sobre, car il a eu des soucis d'alcool et de came, comme chacun le sait). En 1989, aussi l'année de sortie d'autres grands disques de hard (Pump d'Aerosmith et Dr. Feelgood de Mötley Crüe, notamment), le Coop' livre donc un album remarquable, rempli d'excellentes chansons, un disque un peu trop dans son époque, mais qu'il faut vraiment écouter si vous aimez le hard-rock et le personnage bien frappé que ce chanteur représente ! On notera, en final, une très sobre et classe pochette.

FACE A

Poison

Spark In The Night

House Of Fire

Why Trust You

Only My Heart Talkin'

FACE B

Bed Of Nails

This Maniac's In Love With You

Trash

Hell Is Living Without You

I'm Your Gun