Alice_In_Chains_-_Live

Avant toute chose, je tiens à préciser que vous lirez souvent le mot "live" durant cette chronique. En même temps, logique puisque je vais aborder l'album intitulé Live d'Alice In Chains, qui est en vérité, et vous l'aurez deviné, un album live du groupe de Seattle.
Avouez que c'est un bon vieux titre à la con, non ? J'imagine Layne Staley et sa bande discuter autour du titre de l'album:
Layne Staley: "Et les mecs, notre maison de disques va sortir un album live de nos différentes prestations scéniques. Comment pourrait-on l'appeler ?"
Jerry Cantrell: "Moi, je propose Live, ça en jette, non ?"
Mike Inez: "Va pour Live !
Sean Kinney: "Yeaaaaaaaahhhhhhhhh !!!!!!!! Live ! Liiiiiiiiiiiiiiiiiiivvvvvvvvvvvvveeeeeeee !!!!!!!!!!"

Live est aussi le second live d'Alice In Chains, sorti en 2000, donc après l'Unplugged, et qui comprend des titres issus de leurs tournées entre 1990 et 1996. D'une durée de 66 minutes environ, Live comprend 14 titres. D'ailleurs, certains morceaux choisis sont pour le moins surprenants.
C'est par exemple le cas de A Little Bitter, qui figurait sur la bande originale du film Last Action Hero, et de Queen of the Rodeo, une chanson inédite ou presque. Tout du moins, elle ne figure sur aucun album studio. Toutefois, les fans acharnés du groupe la retrouveront sur la compilation Music Bank.

On trouve aussi d'autres choix étonnants, entre autres, God Am, un morceau présent sur l'album éponyme (à savoir celui du chien à trois pattes). Clairement, ce titre ne fait pas partie des grands classiques d'Alice In Chains. En tout cas, ce n'est pas un morceau aussi connu que Man in the box, Rooster, Would ? et Them Bones, qui figurent également sur Live.
La pochette est à l'image du titre du disque. Par là, comprenez que la pochette est insignifiante puisqu'on voit la scène sur laquelle le groupe s'apprête à jouer devant un public en folie. En haut de la pochette, on trouve ce titre remarquable (rires !), donc Live.

Sur ce live, on trouve donc des morceaux joués à Glasgow, Dallas, Seattle, Nagoyas, Kansas City et St. Louis. Pour le reste, bien que je sois un fan absolu d'Alice In Chains, je trouve ce live un tantinet décevant. Indéniablement, Alice In Chains fait partie des meilleures formations hard rock des années 90. L'annonce d'un album live électrique a de quoi faire saliver le fan que je suis, d'autant plus que ce disque intervient après le superbe Unplugged.
Inutile alors de préciser que cette sorte de compilation live est attendue au tournant. Live sort donc en l'an 2000.

A l'époque, Layne Staley se débat avec ses problèmes de dépendance à la cocaïne et à l'héroïne. Tout le monde attend un retour du chanteur emblématique. En vain... La suite, vous la connaissez... On a suffisamment évoqué le destin tragique de Staley sur ce blog.
Je n'y reviens pas. Sur ce live, on trouve un peu de tout, à savoir des chansons de Facelift, de Dirt et de l'album éponyme. Sur certains titres, le groupe assure le show. Clairement, cela fait plaisir d'entendre Layne Staley en live, d'autant plus que ses prestations scéniques seront rares après 1994.

Son état de santé ne lui permet plus d'assurer les tournées. Cela s'entend parfois sur les titres datant de 1996, donc ceux présents sur l'album éponyme. Par exemple, les versions de God am et Again sont vraiment décevantes. Le groupe ne semble pas vraiment à l'aise avec ces deux nouveaux morceaux. Par moments, on a même l'impression que le groupe est complètement torché.
Néanmoins, Alice In Chains se rattrape sur ses classiques absolus.
Love, Hate, Love est probablement l'un des titres les plus convaincants de ce live électrique. Même remarque pour Bleed the freak, qui ouvre les hostilités. Bref, les fans du groupe devraient logiquement apprécier cette compilation live, réalisée avant tout pour eux. Après, ce n'est vraiment pas un live indispensable.
A mon avis, en creusant un peu sur les différentes prestations du groupe, il doit être possible de trouver mieux, Alice In Chains ayant la réputation d'assurer en concert, même à l'époque du vivant de Layne Staley.

Liste des titres:

Bleed the freak
Queen of the rodeo
Angry Chair
Man in the box
Love, hate, love
Rooster
Would ?
Junkhead
Dirt
Them Bones
God Am
Again
A little Bitter
Damn that river