R4

Après un premier album ô combien réussi en 1970 (Cold Fact, avec les chansons Sugar Man, I Wonder, Crucify Your Mind ou [...]The Establishment Blues), Sixto (se prononce 'siss-to') Rodriguez, chanteur folk-rock américain d'origine mexicaine, a enregistré, à Londres cette fois-ci (pour le précédent, c'était aux USA), le digne successeur de son premier opus. Beaucoup plus que Cold Fact (ce dernier, pour 12 chansons, atteignait à peine 32 minutes), l'album dure une quarantaine de minutes (plus en CD - 51 minutes -,car  il y à trois bonus-tracks, des morceaux datant de 1971/73, qui auraient dû faire partie d'un troisième album que Rodriguez ne fera pas), pour 10 titres. Et sous sa pochette photographique montrant un Sixto confortablement assis sur le perron d'une maison, s'appelle Coming From Reality. On notera, parmi les musiciens, la présence d'un très bon guitariste spécialisé dans les sessions studio, Chris Spedding. L'album, qui ne marchera pas fort à sa sortie comme le précédent (il ne marchera vraiment qu'en Australie, pays où, en 1979, sortira un live du bonhomme), sortira en Afrique du Sud en 1976 sous un autre titre, After The Fact (allusion à Cold Fact). En 2009, l'album sortira en CD (ainsi que son prédécesseur), et c'est grâce au succès, en 2012, du documentaire consacré à Rodriguez, Searching For Sugar Man, que Rodriguez et ses albums deviendront vraiment hype. De chanteur folk à la Donovan (plus qu'à la Dylan) au succès terriblement limité, à la notoriété faiblarde, Rodriguez deviendra un chanteur très connu et réputé. Un juste retour des choses, qui a dû lui faire bizarre, à 70 balais, après plusieurs décennies de silence médiatique forcé (aucun succès commercial oblige) !

R6

Coming From Reality se paie le luxe d'être encore meilleur que Cold Fact, dans le même registre de la chanson engagée. 10 chansons, et j'ai envie de dire : 10 chefs d'oeuvre. Oui, c'est un fait, l'album est parfait, une réussite épatante de folk-rock engagé, pendant quarante minutes (et des couillettes) passionnantes. Teintées de rock : voir la guitare virevoltante du morceau d'ouverture, Climb Up On My Music. L'album est très éclectique, surtout : le morceau suivant, A Most Disgusting Song, est quasiment un rap (ou slam), Rodriguez déclame son texte (sur la vie de débauche dans un bar des bas-fonds, rempli de pervers) plus qu'il ne le chante. I Think Of You est une ballade touchante. It Started Out So Nice possède des paroles assez surréalistes (et est magnifique). To Whom It May Concern, Cause et Sandrevan Lullaby  - Lifestyles (ces deux dernières font respectivement 5,30 et 6,35 minutes !) sont engagées, avec des paroles parfois dures (pour Cause, la ligne disant que le Pape m'a dit ne rien en avoir à foutre causera souci à la maison de disques de Sixto, et empêchera une plus grande étendue de son succès, les gens étant quand même assez prudes niveau religion, en 1971, dans certains pays comme dans le sien propre, les USA ; d'origine mexicaine, Rodriguez est en effet né à Detroit). Une chanson aux arrangements purement chatoyants, idem pour ce qui est pour moi le sommet de l'album et de Sixto tout court, Sandrevan Lullaby - Lifestyles. Le reste de l'album (Halfway Up The Stairs, Heikki's Suburban Bus Tour, le court Silver Words) assure aussi.

R5

Voilà donc un grand disque de folk-rock de plus (à la production bien dans son époque). Coming From Reality est une réussite, c'est vraiment à se demander comment un tel artiste, un tel album (discographie littéralement parfaite, courte, certes, mais parfaite !), de telles chansons, a pu (ont pu) passer aussi inaperçu(es) à l'époque et pendant toutes ces années. Je ne peux que vous conseiller ardemment (tellement ardemment que ça en crame !) l'écoute de ces deux albums immenses, je ne sais pas lequel des deux est mon préféré. Pour moi, la meilleure chanson de Sixto est sur le deuxième album (et ma préférée), mais passer à côté de Sugar Man, I Wonder, Hate Street Dialogue, Jane S. Piddy, chansons présentes sur le premier album, serait criminel. Il existe actuellement un coffret (un simple coffret de carton en fourreau) proposant les deux albums en pack, pour à peine 20 euros, je ne saurais suffisamment vous conseiller de vous le procurer, 20 euros n'est pas cher pour une discographie de cette qualité. Si vous aimez la folk, qu'attendez-vous ? Et à quand une réédition de l'album live de 1979, d'ailleurs ? Tant qu'à faire !

FACE A

Climb Up On My Music

A Most Disgusting Song

I Think Of You

Heikki's Suburban Bus Tour

Silver Words

FACE B

Sandrevan Lullaby - Lifestyles

To Whom It May Concern

It Started Out So Nice

Halfway Up The Stairs

Cause