RS4

Encore une compilation d'un ex-Beatles. Plus précisément : encore une compilation d'époque, et désormais obsolète, d'un ex-Beatles. Cet album est sorti en 1975, il sera édité en CD en 1988, et depuis, plus rien, ce qui n'est pas étonnant : en 2007, un best-of du nom de Photograph sortira, qui contiendra les 10 titres présents sur ce best-of plus ancien. Pourquoi, dès lors, rééditer, en remastérisé, cette compilation qui ne sert plus à rien ? Sinon, vous l'avez pigé, on va reparler de Ringo Starr, vu qu'il est concerné par ce best-of, qui s'appelle Blast From Your Past (chouette titre) et regroupe le meilleur du début de sa carrière solo : la période 1970/1974. Après ce best-of, Ringo continuera épisodiquement sa carrière, avec nettement, mais alors nettement moins de réussite que durant la période concernée par ce best-of (les albums Ringo's Rotogravure, Ringo The 4th, Bad Boy, sont épouvantables). En 1989, le batteur sortira un autre best-of, Starrstruck, qui regroupe le meilleur de la période 1976/1988. De cette période minable (et au cours de laquelle Starr sera, qui plus est, à un stade assez important d'alcoolisme, au fond du trou, et la mort de Lennon en 1980 n'arrangera rien), seules trois chansons seront conservées sur le best-of Photograph de 2007, le plus récent actuellement (celui qui, sinon, propose les 10 titres présents en 1975 sur Blast From Your Past), pour vous dire à quel point cette deuxième partie de carrière est à chier. La dernière partie de carrière, toujours en cours, est un mélange entre albums solo parfois corrects, mais pas grandioses (Liverpool 8 est bien, Y Not aussi, Ringo 2012 pas du tout) et albums lives de son concept-band The All Starr Band, qui regroupe, autour de Ringo, plusieurs gloires passées du rock (Todd Rundgren, Joe Walsh, Gary Brooker, Jack Bruce, Nils Lofgren, etc), en plusieurs line-ups variés, une bonne dizaine d'albums lives inégaux en une période d'environ 14 ans. J'aurais l'occasion d'aborder ici une triple compilation du meilleur des premiers All Starr Band ici, bientôt. Maintenant, reparlons un peu de cette compilation de 1975, que je possède en vinyle.

RS5

Comme on le voit, la pochette est assez moyenne, une photo doublée d'un Ringo étonné, avec, de chaque côté, la liste des morceaux, et un titre d'album écrit en typographie un peu 'éclair' (un peu comme le futur Powerage d'AC/DC, 1978, d'ailleurs). Sur fond blanc. Ou bleu très très clair. Au dos, une autre photo floutée, trouble, de Ringo, souriant, semblant même éclater de rire. Ringo n'a jamais été un champion pour les pochettes d'albums, qui ne brillent pas par leur beauté (celles des lives du All Starr Band, mon Dieu... on dirait des affiches de spectacles musicaux de province, genre bal des sapeurs-pompiers) et leur meilleur goût (Goodnight Vienna, Ringo The 4th, surtout celle-là). A voir la pochette, on n'a pas envie de s'attarder sur Blast From Your Past. Surtout quand on sait que l'album est désormais inutile, plus encore que les autres best-ofs abordés ici récemment. En plus, avec seulement 10 titres, cette compilation dure à peine 32 minutes ! Mais ce qu'on y trouve est parfait, grandiose. Certes, d'autres titres qui manquent à l'appel (Goodnight Vienna, Snookeroo, Six O'Clock) auraient pu être placées là, y compris, pourquoi pas, les deux chansons écrites par Ringo au sein des Beatles (Don't Pass Me By, Octopus's Garden). Mais on se console en se disant que, bien que courte, cette compilation regroupe vraiment le meilleur de Ringo 1970/74 : Beaucoups Of Blues (chanson issue de l'album du même nom, 1970, son deuxième album, un disque de country), It Don't Come Easy (single de 1970 produit par George Harrison, gros succès), Early 1970 (face B de ce single), Back Off Boogaloo (single de 1972, très glam, remarquable), plus quatre extraits du grandiose album Ringo de 1973 (I'm The Greatest écrite par John Lennon, Oh My My, You're Sixteen, You're Beautiful (And You're Mine) - reprise de Johnny Burnette - et Photograph, co-écrite par Harrison) et deux du moins mémorable mais tout de même très correct Goodnight Vienna de 1974 (la reprise reggae du Only You (And You Alone) des Platters et No No Song).

RS6

Au final, bien que trop court et pas complet (on aurait pu rajouter quelques morceaux, comme je l'ai dit), et bien que totalement inutile maintenant, Blast From Your Past est un album que j'adore. Je le possède en vinyle, et je n'ai aucunement l'intérêt de le racheter en CD (il me suffit de prendre le best-of Photograph, que je n'aborderai pas ici, pour l'avoir en totalité, dans un ordre différent, et avec des titres en plus et plus récents, évidemment), mais je suis bien content de l'avoir en 33-tours. A l'époque, c'était vraiment le meilleur de Ringo en solo, et une bonne manière de le découvrir. Bien entendu, l'écoute des albums studio de cette courte mais remarquable période est plus recommandée que celle de ce best-of, mais comme, après tout, Goodnight Vienna est assez moyen et Sentimental Journey (1970, premier opus solo, aucun titre, ici, n'en fait partie ; un disque de reprises par ailleurs) est plutôt mineur, en écoutant Blast From Your Past, vous aurez au moins la certitude d'écouter le meilleur du batteur. Je le conseille, donc, même si je conseille encore plus ardemment Ringo de 1973, dont quasiment la moitié du best-of est constitué !

FACE A

You're Sixteen, You're Beautiful (And You're Mine)

No No Song

It Don't Come Easy

Photograph

Back Off Boogaloo

FACE B

Only You (And You Alone)

Beaucoups Of Blues

Oh My My

Early 1970

I'm The Greatest