CFG1

Fin d'année 2001, George Harrison décède, d'un cancer. Un an plus tard, Brainwashed, son dernier album, sort, de manière, donc, posthume. Un disque produit par son ami Jeff Lynne, qui joue sur le disque, tout comme Dhani, fils de George (et qui a choisi lui-même l'ordre des morceaux apparaissant sur Brainwashed). En cette même année 2002, plusieurs artistes de renom se réunissent au Royal Albert Hall de Londres pour un concert qui sera filmé et enregistré (le tout sortira en 2003) : Concert For George. C'est Eric Clapton, Jeff Lynne et Dhani Harrison qui sont aux commandes de ce tribute concert que j'aborde ici dans sa version CD (double). Précisons d'ailleurs la grande différence de durée entre les deux disques : le premier dure un peu moins de 40 minutes (4 morceaux), et le second, pour 20 morceaux, en dure quasiment 80, quasiment le maximum de contenance d'un CD ! Pourquoi cet écart gigantesque ? La première partie du live est constituée de musique indienne (notamment un long Arpan de 23 minutes dirigé par Anoushka Shankar, fille de Ravi, lequel ne participe pas activement au concert), une des nombreuses facettes de la musique d'Harrison, et la deuxième partie du live (le second disque) est constitué de reprises de chansons d'Harrison, par moult artistes. Cet écart est vraiment imposant, le premier CD pourrait être casé en deux exemplaires sur le second, mais bon, c'est comme ça, on s'y fait. Et puis ça distingue vraiment les deux parties du concert. Un concert auquel participent donc Eric Clapton, Jeff Lynne, Anoushka Shankar (uniquement la première partie, de même que les autres n'apparaissent que dans la seconde, Lynne excepté), Ringo Starr, Paul McCartney, Billy Preston, Joe Brown, Tom Petty & The Heartbreakers, Dhani Harrison, Gary Brooker. Du beau linge, comme on dit. Au programme d'un concert rendant hommage à ce grand mec qu'était Harrison.

CFG3

La première partie commence par une prière indienne (Sarve Shaam) et d'une présentation vocale du show (par Ravi Shankar, je crois), avant de laisser la place à la musique : 8 minutes de sublime solo de sitar par Anoushka (Your Eyes), puis une reprise, par Anoushka et Jeff Lynne, de The Inner Light, magnifique chanson d'Harrison de 1968, face B du single Lady Madonna des Beatles (The Inner Light est une chanson des Beatles, officiellement parlant), chanson à prédominance indienne dans son style. Puis les 23 minutes d'Arpan, grand moment (dans les deux sens du terme) de la première partie. La seconde peut alors démarrer, et même si le premier disque est sublime (et, comme l'ensemble de l'album, super bien enregistré, Jeff Lynne, qui a mixé le tout, a mis du temps à le mixer afin d'avoir un son parfait, il a réussi son coup), on peut dire que ça démarre vraiment là. 20 reprises (enfin, 19, vu que le dernier morceau n'est pas du répertoire d'Harrison, mais il va bien dans l'ensemble : I'll See You In My Dreams, par Joe Brown, bien mélancolique) sublimes, et ça démarre par Lynne et I Want To Tell You, remarquable. Clapton offre If I Needed Someone, Gary Brooker (chanteur de Procol Harum) livre Old Brown Shoe. Retour de Lynne avec le mémorable Give Me Love (Give Me Peace On Earth), Clapton redéboule avec Beware Of Darkness. Joe Brown (père de la chanteuse Sam Brown, la chanteuse du hit Stop ; Brown a participé à des albums d'Harrison, notamment Gone Troppo et Brainwashed) arrive avec Here Comes The Sun et une chanson méconnue issue du peu mémorable Gone Troppo de 1982, That's The Way It Goes. Et ensuite, ça devient encore plus grandiose : Tom Petty et son groupe les Heartbreakers surgissent, pour Taxman, I Need You (de l'album Help ! des Beatles) et, en duo avec Lynne (et Dhani, qui joue de la guitare sur le concert), Handle With Care, morceau de l'aventure Traveling Wilburys dont ont fait partie Petty et Lynne (et Orbison, mort en 1988, et Bob Dylan) avec Harrison, en 1988/1990. Un grand moment. Billy Preston interprète ensuite Isn't It A Pity, puis arrive Ringo qui, chose amusante, annonce direct les deux titres qu'il va chanter : Photograph (co-écrite par Harrison et lui, en 1973, sur son album Ringo) et une reprise du Honey Don't de Carl Perkins qu'Harrison, sur Beatles For Sale, avait chantée. Arrive Pul McCartney, autre IMMENSE moment : For You Blue, Something (au ukulélé) avec Clapton, All Things Must Pass et, en duo avec Clapton, While My Guitar Gently Weeps. Difficile, pendant tout ça, de ne rien ressentir. Billy Preston chante My Sweet Lord, cette chanson reste ce qu'elle est, intouchable quel que soit le chanteur ; Wah-Wah, par Clapton et le groupe, surgit, en conclusion, avant I'll See You In My Dreams. Moment émouvant, Dhani (qui ressemble à s'y méprendre à son père quand celui-ci avait son âge, au début des Beatles, donc) qui remercie tout le monde, au nom de son père, qu'il n'appelle pas George, mais simplement, sobrement, dad. On sent l'émotion dans sa voix, dans celle de Clapton l'ami de toujours, dans celle de Lynne, de Ringo, de Paul...de tous.

CFG2

Concert For George est sublimement produit et offre de grands moments : Arpan, Handle With Care, Something, Photograph, My Sweet Lord, Isn't It A Pity, The Inner Light, Beware Of Darkness, Give Me Love (Give Me Peace On Earth), While My Guitar Gently Weeps... Les artistes sont en super forme et rendent un vibrant hommage à Harrison. On regrettera l'absence de Bob Dylan, pourtant ami de toujours, membre des Traveling Wilburys, co-auteur de I'd Have You Anytime, ayant offert son If Not For You à Harrison, et ayant collaboré au mythique Concert For Bangla Desh en 1971 (étant pour l'occasion sorti de son isolement médiatique volontaire de 1970/1971, à la surprise et satisfaction générale). Il en manque d'autres, comme Ron Wood, par exemple... et Ravi Shankar, qui, il me semble, annonce le concert au début (ça ressemble à sa voix), mais ne joue de rien, sinon, laissant la sitar et la conduction d'Arpan à sa fille Anoushka. Mais dans l'ensemble, c'est Dylan qui manque le plus, et le reste des fidèles encore de ce monde est là, et ils livrent un touchant et réussi hommage envers le quiet Beatle (son surnom). Un album (et un DVD) essentiels à tout fan d'Harrison et des Beatles, Concert For George est un disque sublime qui donne envie de (re)découvrir l'oeuvre solo de ce grand monsieur parti trop tôt (il n'avait pas 60 ans), en 2001.

CD 1

Sarve Shaam

Your Eyes (Sitar Solo)

The Inner Light

Arpan

CD 2

I Want To Tell You

If I Needed Someone

Old Brown Shoe

Give Me Love (Give Me Peace On Earth)

Beware Of Darkness

Here Comes The Sun

That's The Way It Goes

Taxman

I Need You

Handle With Care

Isn't It A Pity

Photograph

Honey Don't

For You Blue

Something

All Things Must Pass

While My Guitar Gently Weeps

My Sweet Lord

Wah-Wah

I'll See You In My Dreams