BA1

Je ne sais pas si c'est vrai que ce groupe tire son nom d'une chanson du premier album du Velvet Underground (c'est bel et bien le cas, apparemment), mais en tout cas, The Black Angels sonnent, parfois, comme du Velvet Underground du nouveau millénaire. Ils tirent donc leur nom de la chanson The Black Angel's Death Song, une des chansons les plus flippantes et étranges que je connaisse. The Black Angels est un groupe américain, fondé en 2004, à Austin, Texas, là même où fut fondé, dans les années 60, un autre groupe culte américain (comme les New-Yorkais du Velvet) ayant été une grosse influence pour eux : Les 13th Floor Elevators de ce fou de Roky Erickson. En 2006, le groupe sort son premier opus, Passover, un disque qui contient notamment un long morceau du nom de Call To Arms en final (18 minutes !). Deux ans plus tard, ils sortent leur second album, ce disque, Directions To See A Ghost, lequel, pour 70 minutes, offre 11 titres, et un de 16,15 minutes, Snake In The Grass (le dernier de l'album) ! Le groupe est alors constitué de Christian Bland (chant, guitare, basse, batterie), Stephanie Bailey (batterie, percussions, basse), Alex Maas (chant, basse, orgue, sitar), Jennifer Raines (drone machine), Nate Ryan (guitare, basse) et Kyle Hunt (basse, guitare, orgue, batterie). Depuis ce deuxième album, le groupe en a sorti un troisième en 2010 (Phosphene Dream, plus concis), et en quatrième doit sortir en cette décidément passionnante année 2013. Mais retour à ce toujours difficile à enregistrer deuxième album.

BA2

Sous sa pochette verte et rouge bien psychédélique (et le boîtier, digipack cartonné, est sublime, tout en gaufrages, y compris pour la liste des morceaux dans le volet intérieur du boîtier, lettres vertes sur fond blanc), ce disque est une bombasse atomique. Les récents Français de Wall Of Death (dont le premier album, Main Obsession, sorti en fin d'année dernière, vient d'être abordé sur le blog), citent les Black Angels dans leurs crédits de remerciements, et pas besoin de se rendre compte que les Texans ont été une profonde source d'inspiration pour leur musique. Si vous aimez le rock psychédélique bien barré à la 13th Floor Elevators ou Velvet Underground première période, et si vous aimez le garage-rock à la Stooges/MC5/Pink Fairies, nul doute que vous allez grave kiffer votre race de timbrés postaux avec ce disque certes long (une heure et dix minutes, quand même), mais ô combien réjouissant ! Rien que le long Snake In The Grass final, qui sonne vraiment comme un serpent se dandinant dans de hautes herbes, mérite qu'on écoute tout l'album, mais Doves, Deer-Ree-Shee, 18 Years, Vikings, Never/Ever, sont autant de chansons qui, surtout après quelques écoutes, s'imposent. Entre rythmes lancinants et/ou cavalcades furieuses, la musique de ces Anges Noirs est certes bourrée d'influence (clairement, le Velvet et les 13th Floor Elevators, comme je l'ai dit plusieurs fois ici), mais on sent un profond respect de ces zigotos pour leurs aînés, ces mecs vivent vraiment le psychédélisme à l'ancienne alors que ce courant est fini depuis longtemps (malgré un regain d'intérêt pour les deux différents styles de psychédélisme, le psyché américain, riche en électrique cinglé, comme l'Airplane ou les 13th, et le psyché britannique à la Pink Floyd/Soft Machine, parfois plus bucolique).

BA3

Directions To See A Ghost. Sous ce titre étonnant se cache un album tout aussi étonnant, un disque puissant, réellement. Ne connaissant que les deux premiers albums du groupe, et ne sachant pas ce que le dernier en date vaut (apparemment, il est pas mal), je ne sais pas si c'est leur sommet, mais c'est, en tout cas, des deux premiers opus, le meilleur (donc, sans aucun doute, il s'agit de leur meilleur album en date). C'est un album certes long, à écouter plusieurs fois et avec patience, mais c'est aussi le genre de disque qui vous ravagera bien le crâne si vous êtes dans le bon état d'esprit. Un peu comme les Endless Boogie, en beaucoup moins violent et extrême cependant (là, il y à des chansons, des textes, des mélodies, alors qu'Endless Boogie, c'est des rythmes psyché/garage répétés en boucle, des ambiances très jouissives, mais zéro paroles et mélodies dignes de ce nom, difficile de faire des chansons quand les morceaux durent au bas mot 8/9 minutes et peuvent aller jusqu'à 23 minutes...). Bref, ce deuxième album des Black Angels est génial ! Avis aux amateurs de psychédélique !

You On The Run

Doves

Science Killer

Mission District

18 Years

Deer-Ree-Shee

Never/Ever

Vikings

You In Color

The Return

Snake In The Grass