WOD1

Wall Of Death est un groupe français très récent. Leur premier album n'est autre que ce Main Obsession, sorti l'an dernier (vers la fin d'année). Wall Of Death est constitué de Gabriel Auguste (chant, guitare, violon), Adam Ghoubali (batterie, darbouka), Brice Borredon (claviers, chant), Christian Bland (pédale wah-wah), Alex Maas (chant, cris, même, comme il est crédité sur la pochette). Ce premier album, sorti sous une pochette kaléïdoscopique et avec un lettrage pour le moins difficile à déchiffrer (des lettres squelettiques, étirées à l'extrême), a été enregistré à Austin, Texas, dans un studio du nom (comme il est indiqué, là aussi, sur la pochette), Out In The Woodwork. Dans les minces crédits de remerciements, le groupe remercie The Black Angels, un groupe de garage-rock psychédélique américain dont la musique a vraiment beaucoup de choses en commun avec celle de Wall Of Death, nul doute que les petits Français ont bien dû écouter leur Directions To See A Ghost de 2008 (que j'aborderai ici assez rapidement, d'ailleurs) ! Comment décrire la musique de Wall Of Death ? Du Black Angels français (mais chanté dans la langue de Barack Obama, cependant), c'est à dire un savant mélange entre garage, rock psychédélique, rock progressif et ambient. Une musique hallucinante et hallucinée, faite pour faire tripper l'auditeur, une belle petite cinquantaine de minutes bien produite (c'est un fait indéniable) et qui laisse sur le Q de son voisin, tellement c'est bluffant.

WOD2

Je dois le dire, à l'écoute de ce Main Obsession qui tient tout autant des Stooges, du Velvet Underground que de Pink Floyd et des Stones, il m'est venu une belle bouffée d'orgueil national, je me sentais fier d'être de la même nationalité que les membres de ce groupe. Non, en France, on ne fait pas que du rock sans envergure à la Kyo ! Le rock, en France, a été passionnant dans les années 70 via Magma, Zoo, Hallyday (années 70, je le rappelle), Eddy Mitchell, Téléphone, Bijou, Little Bob Story, Higelin. Les années 80 ne furent pas mal non plus, via Bashung, les Ritas, Marquis De Sade... Les années 90, via Louise Attaque...Les années 2000, via Izïa (oui oui), Melody's Echo Chamber, mais n'allez pas me citer les Naast, Second Sex, BB Brunes ou Plasticines, vous vous prendriez cette porte, la plus proche d'où vous vous trouvez à l'heure actuelle, dans la gueule. En revanche, Wall Of Death, putain ! Vous allez vous dire que cette chronique est ratée, et en effet, j'ai été tellement bluffé par ce disque que je ne sais vraiment pas comment en parler. 10 chansons qui sont autant de petites bombes atmosphériques, heavy, puissantes et/ou délicates, je ne saurais dire laquelle est la meilleure. Une des plus longues, autrement dit Away (7,10 minutes qui passent comme 2), ou la chanson-titre (7,15 minutes) ? Ou les 6,30 minutes de Tears Of Rainbow ? Ou bien le plus sobre Marble Blues qui suit, 3 petites minutes admirables comme tout, ou bien encore Heaven By The Sun ? Tout est fantastique ici. A part, éventuellement, l'artwork de pochette, qui est cependant bien représentatif de l'album, un kaléïdoscope sonore, musical aussi bien que visuel.

WOD3

Le chant est parfait, la production assure, les morceaux sont magnifiques (vous trouverez, en bas d'article, jusqu'à ce que le clip fonctionne sur YouTube évidemment, l'intégralité de l'album en un clip)... Main Obsession est un remarquable album, une petite claque. Je n'avais encore jamais entendu parler de Wall Of Death (le nom du groupe est par ailleurs une expression anglophone pour désigner un grand mouvement de foule au cours d'un concert de rock, un mouvement aussi appelé, en hommage au film, Braveheart), et je pense ne pas être le seul dans ce cas. Ce groupe n'est pas très connu, ce premier disque n'a pas été fortement médiatisé, pas de pub TV, mais des critiques très positives à sa sortie. N'espérez pas voir un jour ce groupe jouer à Bercy, au Parc des Princes ou au Champ de Mars le jour de la Fête de la Musique. En revanche, je ne peux que vous conseiller ardemment son écoute, et si ça vous plait, faites tourner, pssez-vous le mot, parler de Wall Of Death, ce groupe mérite vraiment la reconnaissance. Un trouvera assez difficilement un premier album aussi marquant, professionnel, passionnant et passionné que ce Main Obsession.

Away

Thunder Sky

In Your Arms

Tears Of Rainbow

Marble Blues

Main Obsession

Heaven By The Sun

Believe Me Or Not

Darker Than Black

From Hell With Love