F1

 Le mot à utiliser ici est : whoah. Clairement. Un grand merci à Koamae (internaute visiteur régulier du blog, chroniqueur aussi, même s'il a moins le temps depuis quelques mois, je le comprends) de m'avoir ardemment conseillé ce disque. Je pensais que j'aurais du mal à le trouver, comme j'en ai eu pour trouver le Cabinet Of Curiosities de Jacco Gardner (sorti en début d'année), mais en fait, non, je n'ai eu qu'à tendre le bras, dans ma FNAC la plus proche, pour en choper un sans problème. Ce disque, sorti il y à quelques semaines, est le deuxième album d'un duo américain de rock à tendance psychédélique et glam (un peu dreampop à la MGMT par moments, aussi) du nom de Foxygen, et il s'appelle, cet album, We Are The 21st Century Ambassadors Of Peace & Magic. Sous sa pochette très mystique et n'étant pas sans rappeler le monumental The Psychedelic Sounds... des 13th Floor Elevators (album de 1966 marquant probablement la première utilisation musicale du terme 'psychedelic'), l'album aligne 9 titres pour une durée au final franchement courte, 37 minutes. Vu le niveau incroyablement tétanisant de l'album, j'aurais bien repris une dose ou deux de Foxygen, 50 minutes ne m'auraient pas semblé une trop longue durée ici... Enfin bon, c'est comme ça et pas autrement, l'album ne dure que 37 minutes. 37 monstrueuses minutes.

F2

Ces mecs de Foxygen sont jeunes (à voir la photo ci-dessus et celle plus bas, ils semblent des collégiens), mais putain, ce qu'ils assurent ! Le chanteur (Sam France ; l'autre musicien s'appelle Jonathan Rado) a des faux-airs de Mick Jagger. Je parle de sa voix, pas de son physique. A certains moments, on croirait entendre le chanteur des Rolling Stones ! No Destruction, par exemple. On a aussi des bribes beatlesiennes de ci de là, impossible pour moi de ne pas penser au Only A Northern Song des Beatles (chantée par George Harrison) en écoutant San Francisco : la petite voix qui, dans le refrain, chantonne That's OK, I was bored anyway me fait furieusement penser à certaines lignes de chant d'Harrison dans la chanson des Fab Four (par exemple But they're not, he just wrote it like that). Enfin, quand je dis que ça m'y fait penser, je ne vais pas assez loin : mélodiquement, les quelques notes, la manière de chanter, est strictement la même, de là à dire que Foxygen, ici, a rendu un hommage discret (un hommage de fan, pour fans) aux Beatles, il n'y à qu'un pas à franchir et, oh putain, ça y est, je l'ai franchi depuis un petit moment. Mais l'essentiel de l'album est plus stonien que beatlesien. Pas violent, l'album est cependant très soutenu, les chansons se suivent sans trop se ressembler, et difficile de dire laquelle est la meilleure (ce n'est pas Bowling Trophies, en raison de sa trop courte durée, 1,45 minute, mais n'importe laquelle des autres chansons mérite le titre de sommet de l'album, ou peu s'en faut). Est-ce San Francisco, Shuggie, On Blue Mountain, No Destruction, Oh N°2 ou la chanson-titre ?

F3

Quoi qu'il en soit, We Are The 21st Ambassadors Of Peace & Magic est un disque prodigieux. Un des meilleurs depuis le début de 2013, et pourtant, elle est déjà collector, cette année, entre le Bowie, le Nic Cave, le Jacco Gardner, le Endless Boogie, et bientôt le Depeche Mode. Si vous aimez le rock psychédélique, un peu glam (mais pas trop !), si vous aimez la pop trippante, alors ruez-vous sur le dernier Foxygen. Sous sa pochette très 13th Floor Elevators, c'est un régal absolu, 37 minutes de bonheur (et super bien produites) ! Ces petits gars, qui ne sont que deux, globalement, pour faire ce qu'ils font, risquent fort de nous surprendre à nouveau dans l'avenir... Déjà, il faudra surpasser ce disque, ce qui, je pense, sera assez compliqué !

In The Darkness

No Destruction

On Blue Mountain

San Francisco

Bowling Trophies

Shuggie

Oh Yeah

We Are The 21st Century Ambassadors Of Peace & Magic

Oh N°2