LZ1

Non, ce n'est pas un nouvel album live de Led Zeppelin. N'allez pas à la FNAC demain pour le trouver, vous seriez déçus. Ce live, double, datant de 1977 pour le concert et de 1997 pour le CD, est en effet un bootleg, un album pirate. Officiellement non reconnu par le groupe. Il a été capté (c'est le mot qui convient !) au cours d'un concert américain, donné au Capitol Center de Landover, dans le Maryland, le 26 mai 1977, et il s'appelle Groovin' High. Il existe d'autres bootlegs proposant ce concert (le second des quatre donnés à Landover, les autres datent des 25, 28 et 30 mai), et celui-ci n'est pas le plus connu. Visuellement, on est vraiment dans l'ambiance 1977 concernant Led Zeppelin : le groupe est en tournée de l'album Presence (album de 1976, enregistré dans la douleur), et le visuel de ce bootleg (faussement édité sur Swan Song Records, label officiel du groupe) est copié, photos exceptées, sur celui de Presence : le cadre sur fond blanc (jaunâtre ici), les lignes horizontales encadrant les crédits sur le verso... Pour tout dire, le code-barres du bootleg est celui de l'édition CD de Presence, scanné et recopié ! Fallait le faire, et celui (ou ceux) qui a (ont) fait ce bootleg l'a (l'ont) fait ! Comme c'est un bootleg, le son n'est pas aussi bon que pour un album officiel, mais le son de ce Groovin' High est toutefois très correct. Il existe des albums live officiels (pas de Led Zeppelin, mais en général), comme Earthbound de King Crimson ou Got Live If You Want It ! des Stones (ou Live At Last de Black Sabbath, non reconnu par le groupe mais tout de même officiel), qui ont une qualité sonore moins bonne que ce bootleg ! Et s'il existe sans aucun doute des bootlegs zeppeliniens ayant une meilleure qualité sonore, il y en à aussi pas mal qui sonnent moins bien.

LZ2

Verso du CD

Groovin' High est double, et il dure à peu près aussi longtemps que deux des lives officiels du groupe, BBC Sessions et How The West Was Won : 2h30 environ. Le premier CD dure 78 minutes pour 12 titres, et le second, 76 minutes pour... 6 titres seulement. Dont 1,25 minute de Whole Lotta Love et 36 minutes de Moby Dick (solo de batterie), avec, comme intro, Out On The Tiles. 36 minutes de solo de batterie de la part du plus grand batteur de l'histoire du rock (devant Keith Moon des Who), il y à de quoi défriser les poils de derche. On a ici tout le talent de Led Zeppelin pour faire durer. Le groupe était un peu dans l'autosatifsaction, la suffisance (une suffisance toute britannique) entre 1975 et 1977, juste avant que le Destin ne vienne les cogner durement (dès 1975 : accident de bagnole de Robert Plant, juste avant l'enregistrement de Presence, que Plant a enregistré en fauteuil roulant ; et en 1977, après ce concert de Landover notamment, la mort de Karac, fils de Plant, d'une insuffisance respiratoire ; et en 1980, évidemment, John Bonham meurt d'overdose, scellant la fin du groupe). Ils livraient des versions de plus d'une demi-heure de Moby Dick (la preuve ici), ou plus de 25 minutes pour No Quarter (absent ici, tout comme Since I've Been Loving You). Pas de Dazed And Confused sur la tournée 1977, en revanche. Ici, en morceau vraiment long, il n'y à que le solo de batterie, qui ouvre le second disque. Sinon, juste après, il y à un solo de guitare de 11,30 minutes, puis Achilles Last Stand (10,45 minutes), puis 12 minutes de Stairway To Heaven. Puis la courte version de Whole Lotta Love, puis 4,30 minutes du final Rock And Roll. Le premier disque, lui, offre The Song Remains The Same (durée identique à la version studio, 5,30 minutes), puis Sick Again avec The Rover (jamais joué en entier en live) en tant qu'intro (7 minutes), puis Nobody's Fault But Mine (7,20 minutes), In My Time Of Dying (10,40 minutes), Ten Years Gone (même durée), et un set acoustique : The Battle Of Evermore (6,45 minutes), Going To California (4,50 minutes), une minute de Dancing Days, 2 minutes de Black Country Woman, Bron-Yr-Aur Stomp (6, 05 minutes), White Summer/Black Mountain Side (6,40 minutes). Et on termine le premier disque en électrique avec Kashmir, long de 9,40 minutes.

led_zeppelin_on_stage_19771

Comme on le voit, des morceaux souvent bien plus courts en studio (Bron-Yr-Aur Stomp, Black Mountain Side, Ten Years Gone, Sick Again) sont bien augmentés, en durée, ici, même si ce live offre aussi, bootleg oblige, Robert Plant qui discusse entre les morceaux. Ce Groovin' High n'offre pas tout du concert de Landover, Since I've Been Loving You et No Quarter aussi y furent joués. Il existe un autre bootleg, comme je l'ai dit, sur ce concert, et cet autre bootleg est triple en CD (le dernier CD est identique au second CD de Groovin' High), comme d'autres lives bootlegs concernant le groupe. En tant que tel, bien qu'incomplet (mais de peu, même s'il manque dans les 35 minutes en tout), ce bootleg est une réussite, enfin, selon moi. Le son est correct dans l'ensemble (bien sûr, il n'est pas parfait du tout, il est criard parfois, brouillon dans d'autres, mais c'est plus qu'écoutable et supportable), la setlist est très bonne (Ten Years Gone, Black Country Woman - même si ce morceau est ici très court - ne se trouvent sur aucun album live officiel du groupe en CD, Black Mountain Side, Achilles Last Stand et Sick Again aussi ; je parle des lives en CD, car certains de ces morceaux sont entendus sur le double DVD de 2003), le groupe était en forme durant cette tournée 1977 qui fut cependant difficile (Plant se remettait de son accident ; financièrement, ça commençait à aller moins bien ; la vague punk faisait du mal aux gros groupes de rock considérés désormais comme des dinosaures à abattre ; la came faisait des ravages). Pas la meilleure période du groupe, mais c'est tout de même vraiment excellent.

CD 1

The Song Remains The Same

The Rover (intro)/Sick Again

Nobody's Fault But Mine

In My Time Of Dying

Ten Years Gone

The Battle Of Evermore

Going To California

Dancing Days

Black Country Woman

Bron-Yr-Aur Stomp

White Summer/Black Mountain Side

Kashmir

CD 2

Out On The Tiles (intro)/Moby Dick

Guitar Solo

Achilles Last Stand

Stairway To Heaven

Whole Lotta Love

Rock And Roll