GH1

George Harrison meurt en 2001, d'un cancer. Il avait 58 ans, ce qui est un âge franchement jeune pour partir. Il laisse derrière lui une discographie dans l'ensemble remarquable (malgré une paire d'albums médiocres au début des années 80) et une carrière exemplaire au sein des Beatles, en solo ou avec son second groupe, les Traveling Wiburys (qui réunissait, autour de lui, Tom Petty, Jeff Lynne, Bob Dylan et Roy Orbison, excusez du peu). Entre 1999 et 2001, entre son studio privé de Friar Park (FPSHOT) et la Suisse, Harrison enregistrera les bases pour un album qui ne sortira qu'un an après sa mort, en novembre 2002 (le 18 ; Harrison est mort le 29 novembre 2001). Posthume donc, cet album s'appelle Brainwashed, et offre 46 minutes (12 titres) dans l'ensemble vraiment excellentes. Sous une pochette qui l'est bien moins (des crash-test dummies autour d'un poste de TV, sur fond rouge criard). Enregistré avec notamment Jeff Lynne, Jim Keltner et Dhani Harrison (son fils), Brainwashed est un disque, pour tout dire, du niveau de Cloud Nine, le précédent (1987) album studio d'Harrison. A la sortie de l'album, celui-ci sera très bien accueilli, d'autant plus que, contrairement à pas mal d'albums posthumes, il tient la route, offre des chansons construites. S'il n'était pas posthume, il pourrait sortir tel quel sans que l'on accuse Harrison de l'avoir bâclé !

GH2

L'album offre notamment une chanson connue des fans d'Harrison, Run So Far. Harrison l'avait offerte à Eric Clapton en 1989, sur Journeyman (sur lequel Harrison jouait un peu de guitare et posait des choeurs, sur cette version de la chanson), et la reprend donc, ici. Une des meilleures de Brainwashed avec la quintessentielle chanson-titre (qui s'achève sur une mélopée hindoue, rappelons qu'Harrison était hindouiste), Any Road et le remarquable instrumental Marwa Blues. Mais citer une mauvaise chanson serait difficile : si tout n'est pas aussi grandiose que Brainwashed, l'album, en effet, n'offre que des chansons d'un excellent niveau général, Rising Sun, P2 Vatican Blues (Last Saturday Night), Pisces Fish ou Never Get Over You. La production est très bonne (elle est signée George et Dhani Harrison, et Jeff Lynne). A sa sortie, on qualifiera Brainwashed comme étant une des meilleures productions solo de George Harrison, et il est vrai que ce disque assure ; certes, si on le compare à All Things Must Pass ou Living In The Material World (ses deux meilleurs opus studio solo), il est moins puissant ; mais il est du même niveau que Cloud Nine, je le redis, et Cloud Nine, pardon, mais quelle réussite dans le registre pop/rock ! Brainwashed est un disque alternant entre pop et chansons plus intimistes, cependant. Une belle alternance.

GH3

Bref, si vous aimez Harrison, écoutez Brainwashed. Vous ne le regretterez pas. Ce disque fait vraiment regretter la mort d'Harrison. Beau succès à sa sortie, l'album en aurait eu autant si Harrison était vivant à sa sortie (il y avait peu de chances, les métastases cancéreux ayant bien gagné du terrain en 2001, et Harrison avait été agressé au couteau en 1999 et en était sorti affaibli), tout ça pour dire qu'il n'a pas été accueilli de la sorte pour rendrehommage au génie d'Harrison, mais juste parce qu'il était d'un excellent niveau général. Généralement, les disques posthumes sont décevants (celui de Michael Jackson, certains d'Hendrix, ceux de Presley). Brainwashed, lui, est clairement un des meilleurs albums posthumes jamais sortis. Essentiel pour tout fan.

Any Road

P2 Vatican Blues (Last Saturday Night)

Pisces Fish

Looking For My Life

Rising Sun

Marwa Blues

Stuck Inside A Cloud

Run So Far

Never Get Over You

Between The Devil And The Deep Blue Sea

Rocking Chair In Hawaii

Brainwashed