DM1

1993. Depeche Mode sort Songs Of Faith And Devotion. Dave Gahan est alors accro aux cames, les relations qu'il a avec les trois autres membres du groupe (Martin Gore, Andrew Fletcher, Alan Wilder) sont quasi nulles, il est parti vivre à Los Angeles et a changé de look : chevelu, barbu, un look grunge à la Eddie Vedder. Il est d'ailleurs totalement tombé dans le grunge, ce qui se ressent un peu dans l'album, qui sera un Golgotha d'enregistrement. L'album sort donc en 1993, sera un beau succès (sans pour autant être aussi cartonneur que Violator de 1990, il se classera cependant deuxième meilleure vente d'albums du groupe pour l'époque), mais il est aussi un disque très sombre, terriblement sombre, et le groupe en sort anéanti. Gahan est toujours accro, il a toujours autant coupé les ponts avec les autres, et Alan Wilder se barre, après la tournée Devotional Tour (qui sera la meilleure du groupe selon les fans), avec en tête de quoi alimenter les carnets de notes de son psychiatre favori pendant des années. Depeche Mode, dans un état encore plus ruinesque que les arènes de Lutèce, est quasiment mort. Leur manager décide, en 1996, de tenter le tout pour le tout : il réunit le groupe et leur propose d'enregistrer des chansons. Pas un album, juste quelques chansons, histoire de voir où on en est.

DM3

Le groupe compose et enregistre ce disque, qui sera à l'époque (le double live 101, de 1988, excepté), leur plus long, une heure de musique pour 12 titres dont un (Junior Painkiller, généralement pas crédité) glissé en bonus en dernière plage audio. Trois instrumentaux dont ce morceau caché. L'album sort en 1997, et ne sera suivi d'aucune tournée, le groupe étant trop carbonisé pour tenir le coup. L'album s'appelle Ultra. C'est un disque terriblement sombre, presque aussi sombre que le précédent, et, en tout cas, plus centré sur l'électronique que le rock pur (le précédent album était en effet plus rock qu'autre chose, ce qui fait que certains fans ne l'apprécient pas du tout, préférant leur Depeche Mode synthétique). Il est même assez industriel par moments, à la Nine Inch Nails ! Sans gros tube, ce disque assez long offre tout de même des classiques : It's No Good, Useless, Sister Of Night, Home (cette dernière est probablement la meilleure de l'album), Barrel Of A Gun. Les titres de pas mal des morceaux (Useless, Barrel Of A Gun, The Bottom Line, It's No Good) tendent à prouver par A + B =C que Depeche Mode n'était pas vraiment dans un délire petits oiseaux qui gazouillent gentiment dans un bel arbre fleuri au printemps. Gahan, qui avait des difficultés à bien chanter et était dans un état proche de l'Ohio en 1996 (il deviendra clean par la suite : Exciter, sorti en 2001, sera l'album du come-back en grande forme physique et psychologique, mais, las, l'album sera, aussi, trop light et faiblard), a fait des efforts, à l'entendre : il a donné tout ce qu'il pouvait. Ultra, album que j'ai mis du temps, beaucoup de temps à apprécier (je le trouvais nul, autrefois ; il ne fait pas partie de mes favoris à l'heure actuelle, mais je l'aime bien, surtout depuis que je connais la petite histoire autour, l'état du groupe au moment de sa conception), est un disque fait par un groupe au bord d'un gouffre rempli d'alligators nourris au yaourt 0%. Sur le point de tomber, mais parvenant tant bien que mal à se ressaisir.

DM2

Un album pas parfait (trop long, certains morceaux le sont aussi un peu trop ; mais aucun morceau n'est mauvais, finalement), mais compte tenu des circonstances, c'est vraiment un disque miraculeux. On est en droit de lui préférer les quatre précédents opus, ou même deux des suivants (pas Exciter, mais les deux autres), mais Ultra est tout de même un très bon disque, pas à conseiller aux néophytes pour découvrir Depeche Mode, mais à conseiller une fois que vous avez découvert le groupe, je parle de leurs albums essentiels. Il y à de grandes chansons ici, une ambiance dépressive à en crever, et si ce n'est pas le sommet du groupe, c'est tout de même vraiment bien.

FACE A

Barrel Of A Gun

The Love Thieves

Home

It's No Good

Uselink

Useless

FACE B

Sister Of Night

Jazz Thieves

Freestate

The Bottom Line

Insight

 Junior Painkiller [morceau caché sur la 12ème plage audio]