PS1

Alors... Primal Scream, à la base, je n'aime pas, à l'exception de deux albums : Screamadelica, remarquable disque de 1991, un best-seller, un album majeur de son époque, de la house teintée de rock, et XTRMNTR (pour 'Exterminator' sans les voyelles), de 2000, disque puissant, violent, virulent et très électrorock. Une décharge électrique. Ces deux disques, OK, mais le reste (Vanishing Point...) ne me plait pas. Jusqu'à ce que je découvre ce disque sorti en 2006 (je l'ai découvert plus tardivement), un disque très court dans sa version européenne (car il y à des titres en plus pour la version américaine), vu qu'il ne dure que 41 minutes (pour 10 titres). Cet album s'appelle Riot City Blues, et à sa sortie, il sera moyennement accueilli. Faut dire qu'il ne ressemble pas au style usuel du Cri Primal (groupe fondé par un ancien batteur de The Jesus And Mary Chain, Bobby Gillespie, reconverti en chanteur), ce disque doré (sa pochette, représentant un enfant arborant un serpent autour du cou) : c'est un pur disque de rock à l'ancienne, stonien, et en rien un disque électronique, pas même un peu. Non, vraiment, le groupe, ici, livre un disque bien binaire, ce qui avait de quoi surprendre et frustrer les fans d'XTRMNTR.

PS2

Primal Scream (Gillespie au chant, Andrew Innes aux guitare et synthétiseur, Martin Duffy aux claviers, Robert Young au guitares, Gary Mounfield à la basse, Darrin Mooney à la batterie) se reconvertissent donc en groupe de pur rock. Dès les premières secondes du premier titre (Country Girl, sorti en single), on en prend plein la gueule. La production est terrible (signée Youth), elle rend totalement justice aux guitares de Young et Innes. Le chant de Gillespie, narquois, est super efficace, le refrain est on ne peut plus fédérateur, Country Girl est typiquement le genre de chanson à hurler dans les stades, en concert ou pas, d'ailleurs. La suite de l'album est d'un niveau tellement élevé qu'à côté, la tour Montparnasse ressemble à un château de sable : Nitty Gritty, Suicide Sally & Johnny Guitar, le démentiel When The Bomb Drops, Little Death, assez, assez, j'en peux plus, mes oreilles pissent le sang devant tant de décibels. J'admets cependant une petite, légère, mince baisse de niveau vers la fin, Dolls (Sweet Rock And Roll) et Hell's Comin' Down sont bien, mais pas aussi grandioses que les 5 premiers titres ou que le final, Sometimes I Feel So Lonely. Bon, rien de grave, hein ? C'est juste que des titres comme When The Bomb Drops, Nitty Gritty ou Country Girl, ça ne se rencontre pas à tous les coins de rue.

PS3

Riot City Blues est un remarquable disque de rock, donc, à conseiller à tous ceux qui n'aiment pas Primal Scream, vu que ce n'est pas un disque classique de Primal Scream. Un peu comme le One Hot Minute des Red Hot Chili Peppers plait généralement aux anti Red Hot Chili Peppers (comme moi, j'en suis clairement un), vu qu'il est plus heavy et rock que de coutume, et moins funky/hip-hop. Pour en revenir au Cri Primal, on tient vraiment ici un grand disque, je ne sais pas si c'est leur meilleur, mais c'est un disque que j'ai adoré, et qui sait, il deviendra sans aucun doute mon préféré un de ces jours (ça reste Screamadelica pour le moment ; je déteste la house, mais j'adore l'album) ! En tout cas, merci Leslie, pour la découverte !

Country Girl

Nitty Gritty

Suicide Sally & Johnny Guitar

When The Bomb Drops

Little Death

The 99th Floor

We're Gonna Boogie

Dolls (Sweet Rock And Roll)

Hell's Comin' Down

Sometimes I Feel So Lonely