BD4

Voici le temps de parler d'un des meilleurs albums de Bob Dylan parmi ses plus récents. Car il est récent, cet album, il date de 2006 et est l'avant-avant-dernier opus studio (je ne compte pas Christmas In The Heart, son disque de reprises de chants de Noël, fait entre cet album et le suivant) de Robert Zimmerman. Il s'appelle Modern Times, et sous sa pochette un peu ratée représentant, en flou, un taxi new-yorkais (à l'intérieur du très décevant livret, une photo du Barde et de ses musiciens, et les crédits, rien d'autre ; Robert, putain, et les paroles ?), se cache un disque long, plus d'une heure de musique pour seulement 10 titres, et vraiment réussi. Même s'il faut quelques écoutes pour bien parvenir à apprivoiser ce disque, et la durée parfois éreintante de ses morceaux (le plus long n'atteint pas 9 minutes, Ain't Talkin', mais pas mal de titres dépassent allègrement 5 minutes). Dylan fera plus fort en 2012 avec Tempest, offrant le même nombre de titres pour 68 minutes, durée que n'atteint pas Modern Times, même s'il dépasse l'heure (63 minutes). Ce disque, imprégné de blues (d'ailleurs, certains titres sont des adaptations de vieux blues ; Dylan n'a pas spécialement crédité qu'il s'agissait d'adaptations, les morceaux sont crédités à Dylan pour la composition...), est produit par Dylan sous le fameux pseudo de Jack Frost. Les musiciens l'accompagnant (George C. Recile, Tony Garnier, Denny Freeman, Stu Kimball, Donnie Herron...) sont des habitués dylaniens de l'ère récente.

BD5

Très bluesy dans l'âme, ce disque de Dylan sera super bien accueilli à sa sortie, je m'en souviens encore, tout au plus estimera-t-on la durée de certaines chansons un peu too much, il faut dire que plus d'une heure pour seulement 10 chansons, c'est assez balèze, même si ça aurait pu être 'pire'. Heureusement, les morceaux, même les plus étendus, sont fabuleux : Thunder On The Mountain, Spirit On The Water, les deux premiers morceaux, sont remarquables, Rollin' And Tumblin' est un blues majeur (en règle générale, pas spécialement cette adaptation dylanienne) que les amateurs es Clapton connaissent bien, Workingman's Blues #2 est super, Ain't Talkin' assure totalement en final (son meilleur morceau depuis Changing Of The Guards de 1978 ?), Nettie Moore est magnifique, idem pour When The Deal Goes Down... Le Barde est en forme olympique, ses musiciens sont très bons, la production jackfrostienne/bobdylanienne est efficace, sobre, élégante, pile ce qu'il fallait. Modern Times est clairement un grand cru dylanien à ranger à côté d'Highway 61 Revisited, Blood On The Tracks, Desire, Time Out Of Mind, Blonde On Blonde...et Tempest.

BD6

Oui, vraiment, avec ce disque certes long mais prodigieux, Dylan offre à son public une raison supplémentaire de continuer à croire en lui. Malgré son âge (71 ans désormais), Bob Dylan est toujours en forme, livre des albums remarquables, même si l'album précédent ("Love And Theft") et le suivant (Together Through Life ; encore une fois, je ne compte pas vraiment le disque de reprises de chants de Noël), tout en étant vraiment bons, ne lesont pas autant que ce Modern Times, ou Tempest. Dylan semble faire un chef d'oeuvre tous les deux albums (et ça l'amuse !), vu que le disque qui précédait "Love And Theft" en est aussi un (Time Out Of Mind) ! Dans ce cas, vivement l'album qui suivra le prochain album de Dylan, si vous voyez ce que je veux dire !!

Thunder On The Mountain

Spirit On The Water

Rollin' And Tumblin'

When The Deal Goes Down

Someday Baby

Workingman's Blues #2

Beyond The Horizon

Nettie Moore

The Levee's Gonna Break

Ain't Talkin'