Blind_Melon_-_Soup_-_frontIl est de bon ton de dire qu'on ne juge pas un livre à sa couverture. Il en va de même pour les albums, même si de nombreux mauvais albums ont une pochette hideuse. Et question pochette de merde, là les gars de Blind Melon se posent: après la femme- abeille du premier album (éponyme), voici papy qui mange sa soupe avec mamy qui le prend en photo en vu de dessus. Bon appétit! Non sérieusement je me demnde ce qui est passé par la tête des gars de Blind Melon quand ils ont choisi cette pochette. Avec un tel emballage on pourrait s'attendre à un disque assez convivial, à écouter chez soi avec un bon bouquin pendant l'hiver (la soupe...),... Mais pourtant le contenant n'a rien à voir avec le contenu (qui est réussi lui heureusement). Après avoir parlé de la pochette, et avant de m'attaquer au disque, je vais parler du groupe, qui a tendance à être un peu oublié de nos jours. Blind Melon, c'est ou plutôt c'était l'un des groupes les plus originaux de la scène rock du début des années 90. Malheureusement le groupe se séparera en 1995, avant de revenir dans les années 2000, suite au décès par Overdose de son leader, Shannon Hoon. Un chanteur talentueux, dont le timbre rappellé un certain Axl rose, et dont le destin ressemble à celui de Layne Staley, tout comme le destin de Blind Melon entre 1992 et 1995 ressemble à celui d'Alice In Chains dans la même période (pour comprendre, voir ma chronique de l'album éponyme de Blind Melon).

Blind

L'album dure un peu plus de 45 minutes (50 en cd) et est le sommet de Blind Melon. Il est différent de l'album éponyme que le groupe, avait sorti en 1992: ce dernier, bien que traitant des sujets délicats comme la drogue ou la solitude, semblait alterner entre une certaine mélancolie (changes) mais avec également des titres plus accrocheurs, qui valurent à l'album d'être plusieurs fois disques de platines. Pour soup, c'est tout le contraire: cet album sent la drogue et le désespoir à plein nez. On est pas face à un album aussi glauque que celui d'Alice In Chains sortie la même année, mais ce disque n'a clairement plus grand chose à voir avec son aîné. De Galaxie à Lemonade en passant par 2x4 et Mouthfull Of Cavities l'album alterne entres les moments sombres ou faussement lumineux (skinned). Mais malgré ce changement de ton, blind melon ne se dénature pas: l'album alterne entre acoustique et éléctrique, dabs une ambiance folk-rock et aussi un peu funk (limite). Mais malgré cela le disque ne trompe personne: Déjà, la voix plaintive de shannon hoon montre bien son désespoir face à son addiction, qui l'emportera quelques mois après la sortie de l'album à seulement 26 ans. Soup, c'est son testament en quelque sorte, tout comme Alice In Chains peut être vu comme le testament de Layne Staley.

Shannon+Hoon+bm9

L'album, contrairement à son prédecesseur, ne se vendra pas très bien. Sur le premier album on avait les tubes No Rain et Changes, mais sur Soup aucun tube sauf à la rigueur Galaxie. Ajoutons à cela la noirceur de l'album et une pochette peu engageante et on comprends très vite pourquoi l'labum n'as pas bien marché. Mais qu'importe, puisque seule la musique compte, et là c'est du haut niveau! Pas un album facile à apprivoiser mais une fois que c'est fait on a du mal à décrocher. malheureusement, l'album et le groupe sont un peu oubliés de nos jours, surtout en france. Il est encore temps de réparer cette erreur, alors si vous ne connaissez pas ce disque et ce groupe, vous savez ce qu'il vous reste à faire...

 

Galaxie

2x4

Vernie

Skinned

Toes Across The Floor

Walk

Dump Truck

Car Seat

Wilt

The Duke

St Andrew's Fall

New Life

Mouthfull Of Cavities

Lemonade