sam_cooke-live_at_the_harlem_square_club_1963-front

Alors là,... Que dire... Non sérieusement, il y a des disques qui vous laissent sur le c*** pour leur nullité absolue et leur capacité à limite être une insulte à la musique, et d'autre si parfait qu'on ne dit rien de mal en parler. Pareil, il y a des concerts fades et sans saveurs, et des concerts magiques qui ont la vertu de nous enmener au delà du septième ciel. Dans la première catégorie on citera au hasard Flash Gordon de Queen ou l'unplugged de Dylan (pour les lives). Et dans la seconde on trouve Histoire de melody nelson, Unknown Pleasures, le live at the filmore east des allman brothers et ce live, enregistré par le grand et regretté Sam Cooke en 1963, un des plus grands lives de la musique soul avec le live at the appollo de James Brown. D'ailleurs les deux lives datent de la même année, mais en revanche celui de Sam Cooke sortira à titre posthume plus de vingt ans après (en 1985)! On se demande bien pourquoi il a fallut attendre aussi longtemps! Enfin bon, l'essentiel c'est qu'il soit sorti cet album en fin de compte... Mais pour mieux aborder cet album, il faut d'abord que je vous parles un peu de Cooke.

51rpKwPxJvL

Pochette de la réédition cd

Sam Cooke est né en 1931 et à commencé très tôt la musique, en particulier le gospel avec ses frères lorqu'il n'est encore qu'un enfant, puis plus tard avec les Soul Stirrers. Mais Cooke rêve d'une carrière plus importante, et va alors commencer une carrière solo. En 1957, il arrive au top des charts avec sa chanson You Send Me, face B du single Summertime. La carrière de Cooke décolle, et il trouve son style: en studio il enregistre principalement des ballades, comme Wonderful Word ou A Change Is Gonna Come. Quand il enregistre cet album, Sam Cooke est au summum de sa popularité et de sa créativité. Il a depuis peu enregistré des titres plus "musclés" tel que Twisting The Night Away, et ici il semble vouloir casser avec son image de chanteur de ballades, sans pour autant la renier comme le montre le superbe medley It's All Right / For Sentimental Reasons. Alors pour ce concert Cooke va piocher dans les titres les plus énergiques de son répertoire d'alors, et les interpréter d'une façon innimaginable: il va puiser dans ses racines gospel, et va les ajouter au rhytm'n'blues pour créer, selon la légende, un nouveau genre musical: la Soul. Rarement un live n'aura semblé aussi parfait, chaque chanson est une bombe que cooke nous envois, ou plutôt nous chante, à la figure. Car Sam Cooke c'est une des plus belles voix de la Soul- Music, une voix chaude qui sait se faire tour à tour douce, agressive, solennelle,... On ne peut que s'agenouiller devant des chansons comme Feel it, Chaing Gang, Cupid, Twistin' The Night Away, Somebody Have Mercy, Bring It On Home To Me, Nothing Can Change This Love, Having A Party,... et mais attendez une minute... Mais oui j'ai bel et bien cité tout l'album! Quand je vous disais qu'il était parfait!

tim

Non là décidemment je préfère m'arrêter de parler. Je vais juste dire trois choses: Premièrement ce live, compte tenu de sa qualité, est vraiment, mais alors vraiment, trop court. 38 minutes au conteur (39 dans sa réédition cd), c'est limite frustrant. Mais quand écoute, là c'est tellement beau que l'on est indulgent. Ensuite deuxième chose, et ça je suppose que vous l'aurez deviné, si vous ne connaissez pas encore cet album, Il faut IMPÉRATIVEMENT que vous couriez jusqu'à la fnac la plus proche, ou que vous tapiez "Sam Cooke live at the harlem square club" sur ce fameux site de vente en ligne dont le nom commence par un "A". Ça fait partie des albums qu'il faut posséder à tout prix... Ah oui une dernière chose: Sam Cooke nous a quitté bien trop tôt, tout comme Otis Redding dont il était l'idole.

Soul Twist/ Introduction (seulement sur la version cd)

Feel it

Chain Gang

Cupid

Medley: It's Allright/ For Sentimental Reasons

Twistin' The Night Away

Somebody Have Mercy

Bring It On Home To Me

Nothing Can Change This Love

Having A Party