BRMC 1

Encore un disque que j'ai acheté au cours d'une opération commerciale m'ayant permis de l'acheter à moindre coût (7 €). Et je ne le regrette pas. Ce disque, c'est le premier album, quasiment éponyme (son titre est l'acronyme du nom du groupe), d'un groupe américain fondé en 1998 et baptisé Black Rebel Motorcycle Club. B.R.M.C., leur premier opus, date de 2001. En 2008, il sera réédité avec quelques bonus-tracks en fin d'album, une vingtaine de minutes en plus, faisant passer la durée de 57 à 77 minutes (c'est cette édition rallongée que je possède ; les bonus-tracks sont sympas, mais je préfère nettement l'album original). Le Black Rebel Motorcycle Club (avec un tel nom de groupe, on s'attend à du heavy-metal chevelu, poilu, bourrin, bièreux et constitué de membres de la confrérie des Hell's Angels du coin de résidence des membres du groupe) est constitué de Robert Levon Been (basse), Peter Hayes (guitare) et Nick Jago (batterie) ; au chant, c'est également partagé entre le guitariste et le bassiste. Leur style ? Rock alternatif teinté de garage, de hard-rock, de blues, de noise, de psychédélique, d'Americana (type The Jayhawks) et de punk. Une beau bordel, dites-vous ? Sur le papier (et sur l'écran d'ordinateur), certes. Musicalement, c'est parfois bourrin, parfois recherché, un peu comme Wolfmother ou les Them Crooked Vultures, ou les Queens Of The Stone Age, qui font à peu près le même style de musique.

BRMC 3

Ce premier opus, sorti en 2001, donc, est produit par le groupe (dont le nom est celui du gang de Marlon Brando dans le film L'Equipée Sauvage ; dans ce même film, on trouve aussi un autre gang de motards, mené par Lee Marvin, et dont le nom avait déjà été utilisé par un groupe de rock : le nom du gang de Marvin, dans le film, s'appelle en effet The Beetles...), et offre 11 titres dans sa version originale de 57 minutes. Faisant partie du garage-rock revival du début des années 2000, B.R.M.C. sera un gros succès public et critique, il se vendra très bien (attention, ça ne sera pas non plus une vente colossale à la Hotel California ou Thriller), une des chansons (Spread Your Love) sera utilisée dans un film avec Vin Diesel, en 2003 (Un Homme A Part), et dans la série TV Skins, elle sera élue 27ème meilleure chanson de 2002par le fameux journal rock britannique N(ew) M(usical) E(xpress). L'album offre aussi Whatever Happened To My Rock'n'Roll (Punk Song), chanson assez nerveuse comme son sous-titre le précise bien, Love Burns, le long (7 minutes) et démentiel Rifles, les plus courts (mais durant quand même entre 5,30 et 6 minutes) Salvation, As Sure As The Sun, Head Up High et Awake... Au sujet de la durée, le morceau le plus court est Spread Your Love, il ne dure que 3,45 minutes, et est le seul à ne pas atteindre au moins 4 minutes. Le chant est excellent, la rythmique très zeppelinienne assure...

BRMC 2

B.R.M.C. est un excellent premier album, bien bourrin et nerveux. Je ne sais pas si c'est le meilleur album du groupe ou s'ils ont fait mieux (à voir sur le Net, apparemment, si certains de leurs albums suivants sont très bons, aucun n'est d'un niveau réellement supérieur à ce premier opus, qui doit donc faire partie de leurs sommets, si ce n'est être leur sommet), mais je sais que, par le biais de chansons telles que Salvation, Love Burns, Rifles, Spread Your Love ou White Palms, ce B.R.M.C. de 2001 est une vraie réussite de pur rock bien couillu, un disque que tout amateur de rock récent se doit d'écouter au moins une fois. Excellentissime, quoi !

Love Burns

Red Eyes And Tears

Whatever Happened To My Rock'n'Roll (Punk Song)

Awake

White Palms

As Sure As The Sun

Rifles

Too Real

Spread Your Love

Head Up High

Salvation

Bonus-tracks réédition 2008 :

At My Door

Screaming Gun

Tonight's With You

Loaded Gun