BEATLES 1

 Hou, qu'il est mal aimé, ce disque. Des fans, et même des Beatles eux-mêmes. Faut dire qu'ils ont traîné la patte pour le faire. C'est la bande-son du film du même nom (Yellow Submarine, qui ressort en DVD, et Blu-ray, le 4 juin prochain), ou plutôt, du dessin animé, devrais-je dire, car Yellow Submarine est un dessin animé. Le film est sorti en salles en 1968, et l'album...un an plus tard, entre le Double Blanc et Abbey Road ! Pourquoi ce délai aussi long (et qui sera source d'interrogations muettes de la part des fans et des rock-critics qui ne pigeront pas cette flagrante erreur de communication) ? Manque de motivation de la part des Bitteuls. Mais alors, un manque absolu de motivation. Le dessin animé, ils étaient pour, mais ils se sont lassés du projet entre temps. Contractuellement, ils étaient obligés de sortir de nouvelles chansons pour le film d'animation (qui contient aussi des anciennes chansons). Croûlant sous les emmerdes (ils commençaient à se tirer la gueule, le Double Blanc fut un bordel, etc), le groupe décida de foutre sur le disque Only A Northern Song, chanson d'Harrison composée pendant les sessions de Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band, et, aussi, de foutre sur le disque une poignée de chansons qu'ils jugaient indignes. Grosso merdo : dès que ce n'était pas assez bon pour un album des Beatles ou une face B de single, ça l'était assez pour Yellow Submarine. Ce qui explique All Together Now. En revanche, ça n'explique pas It's All Too Much et Hey Bulldog, deux excellentes chansons, de même qu'Only A Northern Song. Le groupe semblait cependant faire peu de cas de ces titres...

BEATLES 2

Affiche du film

L'album, 40 minutes (13 titres), sort en 1969, donc. Alors que les autres albums de bande-son de films des Beatles (A Hard Day's Night, Help ! et la version américaine de Magical Mystery Tour) étaient constitués d'une face de chansons issues du film et d'une face de chansons indépendantes, ce disque est, lui, constitué d'une face de chansons et d'une face d'instrumentaux entièrement signés de la main du producteur du groupe, George Martin. Apparemment, le groupe a laissé Martin composer, et lui ont fait plaisir en lui octroyant une face entière, l'air de dire c'est à ton tour de connaître ta part de succès. Cette seconde face sera cependant l'objet de railleries chez les fans, chez les critiques, chez les Beatles. Chez Lennon, en fait. Il n'appréciera pas le fait que le disque soit en partie constitué d'instrumentaux de Martin. Un jour, en interview, il dira à la cantonade, cyniquement, hé, les mecs, mettez-moi donc un peu de musique de George Martin, j'ai envie d'écouter un de ses disques ! Ambiance... Pour parler rapidement de cette face B, je dois dire qu'elle est vraiment bonne, lorgnant à la fois chez Stravinsky (Pepperland) et l'expérimentation free-jazz la plus totale (Sea Of Holes, Sea Of Monsters), avec une reprise en symphonique de Yellow Submarine (Yellow Submarine In Pepperland), 7 titres instrumentaux franchement sympathiques (Sea Of Time, Pepperland Laid Waste, Pepperland). Ca cadre bien avec le dessin animé, et ce n'est vraiment pas désagréable à l'écoute.

BEATLES 3

The Yellow Submarine Songtrack, album inutile de 1999

En 1999, EMI sortira, avec l'accord des Beatles survivants et de la veuve de Lennon (Yoko), The Yellow Submarine Songtrack, album assez inutile reprenant toutes les chansons entendues, même très brièvement (Love You To, Think For Yourself, Baby You're A Rich Man ; je dois dire que je ne vois pas trop où on entend ces deux dernières chansons dans le dessin animé, ça doit être TRES furtif !), dans le film d'animation, une quinzaine de titres au total, dont, évidemment, les 6 de l'album original...en revanche, les 7 instrumentaux de Martin manquent. Par manque de place, évidemment, mais, aussi, parce que les Beatles restants et Yoko n'avaient apparemment pas très envie de les remettre... En revanche, en 2009, quand les albums furent réédités en remastérisés, Yellow Submarine Soundtrack, l'original de 1969, fut refait avec les autres.

 BEATLES 4

Verso du vinyle de l'album de 1969

Les 6 chansons présentes sur la face A sont donc Only A Northern Song de Harrison (chanson remarquable et très psychédélique, usant magnifiquement de l'orgue) ; All Together Now (une pure merde) ; Hey Bulldog (un blues-rock endiablé et fantastique ; à noter que quand le film est sorti aux USA, la séquence avec cette chanson ne s'y trouvait pas) ; It's All Too Much, chanson très psychédélique d'Harrison, très longue (trop longue, sans doute) et aujourd'hui totalement oubliée, une merveille méconnue ; et deux anciennes chansons, Yellow Submarine évidemment (tout le projet vient de cette chanson initialement de Revolver, 1966, chantée par Ringo), et All You Need Is Love (single de 1967, présent sur l'album américain de Magical Mystery Tour). L'album est sorti sous une pochette dessinée par les concepteurs du dessin animé, on a la mention Nothing is real (allusion à Strawberry Fields Forever, chanson n'apparaissant pas dans le dessin animé) en sous-titre. Au dos de pochette, un petit texte de Derek Taylor (attaché de presse légendaire du groupe et d'Apple Company), qui présente une critique de presse. Curieusement, ce n'est pas une critique (positive, évidemment : ça ne servirait à rien de coller une mauvaise critique, ça ne ferait pas vendeur) du dessin animé, mais une du...Double Blanc ! En même temps, mettre une critique de Yellow Submarine Soundtrack aurait été difficile, à moins de faire écouter les bandes à un journaliste qui aurait pondu une critique express... Mais ça fait vraiment bizarre de lire, sur un album, une chronique d'un autre album ! Une assez bonne chronique, d'ailleurs, mais là n'est pas la question. Pour en finir avec ce disque, c'est une très bonne bande-son, mais je dois dire que je trouve la face B meilleure que la A. Sur la A, on a soit des chansons déjà connues, soit des chansons inédites et assez bonnes (sauf une), mais rien de vraiment impressionnant et original. Sur la B, c'est original, unique chez les Beatles, des instrumentaux de George Martin. Et ne soyons vraiment pas médisants comme Lennon l'a été, ils sont excellents, ces morceaux instrumentaux, et sont même l'atout principal du disque selon moi (voilà, c'est dit, c'est avoué) !

FACE A (chansons du groupe)

Yellow Submarine

Only A Northern Song

All Together Now

Hey Bulldog

It's All Too Much

All You Need Is Love

FACE B (musique instrumentale par George Martin)

Pepperland

Sea Of Time

Sea Of Holes

Sea Of Monsters

March Of The Meanies

Pepperland Laid Waste

Yellow Submarine In Pepperland