POTP 1
Mythique. Tout est mythique, ici : le film et sa bande-son. Le film, c'est Phantom Of The Paradise, le deuxième film de Brian DePalma, sorti en 1974, un film musical et fantastique totalement cintré inspiré par Le Fantôme De L'Opéra, Faust et Le Portrait De Dorian Gray (pour l'histoire) et le glam-rock et le hard-rock pour le contexte musical. La musique du film est signée, en en totalité, par celui qui, dans le film, joue Swan, producteur véreux, démoniaque, à l'éternelle jeunesse, sorte de Phil Spector blond et encore plus allumé, dirigeant Death Records (à la base, le label devait s'appeler Swan Song, mais comme c'était le nom du label de Led Zeppelin, DePalma a changé de nom !). Paul Williams. Pas un acteur à la base, mais il se démerde super bien dans ce rôle (il tient aussi la voix du Phantom quand celui-ci chante). Williams a signé la totalité de la bande-son, 36 minutes de bonheur qui raviront les fans du film (que des chansons, aucun instrumental), mais il n'est pas le seul à chanter : les acteurs du films chantent les chansons de leurs personnages. Jessica Harper chante deux chansons, William Finley (décédé récemment) chante une chanson (et joue le role-titre), Harold Oblong, un chorégraphe à la base, chante une chanson, Ray Kennedy en chante une (c'est la 'voix' de l'acteur Gerrit Graham, j'y reviendrai), Jeffrey Comanor en chante une, et Archie Hahn aussi en chante une. Williams, lui, en chante trois. Le disque, Phantom Of The Paradise - Original Soundtrack Recording, est sorti l'année du film, soit 1974. C'est un des mes disques de chevet de mon enfance/adolescence, écouté et réécouté avant même de voir le film, et encore plus après l'avoir vu (comme pour Orange Mécanique, dont je connaissait déjà par coeur la bande originale au moment de voir le film pour la première fois).

POTP 4

Verso de pochette (désolé pour l'épouvantable qualité visuelle, c'est tout ce que j'ai trouvé) : les paroles et un texte signé Swan !

Maintenant, parlons des chanteurs. Paul Williams chante trois titres, OK. C'est le seul chanteur, vrai chanteur du lot, enfin, avec Ray Kennedy. Ray Kennedy, qui ne joue pas dans le film, double vocalement l'acteur Gerrit Graham (qui joue Beef, Biceps en VF, un chanteur de hard-glam assez caricatural et volontairement grotesque, efféminé ; apparamment, Graham chantait très mal, ou ne voulait pas chanter !). Quand, dans le film, on voit Graham chanter Life At Last, c'est Ray Kennedy qu'on entend. Kennedy est àn choriste à la base, il a notamment posé des voix sur l'album Holland des Beach Boys. William Finley, lui, acteur fétiche du début de carrière de DePalma (Soeurs De Sang), chante Faust, du moins, la première version sur l'album (la seconde, comme The Hell Of It et Phantom's Theme (Beauty And The Beast), est chantée par Paul Williams). Jessica Harper chante Old Souls et Special To Me (Phoenix Audition Song), deux chansons antinomiques, la première est une ballade, la seconde (qui arrive avant Old Souls dans le film, je ne sais pas pourquoi je l'ai citée en deuxième !) est très rythmée. Notons qu'Old Souls, dans le film, est jouée deux fois, de suite (deux scènes très rapprochées), en intégralité ! Ensuite, Archie Hahn chante, avec un faux groupe du nom de Juicy Fruits, Goodbye, Eddie, Goodbye, un rock'n'roll rétro ; Jeffrey Comanor chante, avec un autre faux groupe (les Beach Bums), Upholstery, très surf music à la Beach Boys ; et Harold Oblong, avec les Undeads, encore un faux groupe apparaissant dans le film, Somebody Super Like You, chanson très heavy à la Alice Cooper (jeu de scène). Toutes ces chansons, si on excepte la seconde version (très rock) de Faust, apparaissent dans le film. Une chanson du film (quand Winslow, le futur Phantom, se rend à l'audition chez Swan, en catimini) n'est cependant pas sur le disque ! Aucun des thèmes instrumentaux non plus.

POTP 3

Dans l'ensemble, ce disque est un régal de glam-rock, de hard-rock et de rock tout court, avec quelques ballades. Oui, en fait, ce disque est on ne peut plus varié, voilà ! Goodbye, Eddie, Goodbye est une chanson assez rétro, vintage, qui ouvre le film et, logiquement, l'album. Hahn chante moyennement bien (il faut le dire) une histoire assez triste, un homme qui, pour sauver sa petite soeur et lui payer une opération chirurgicale, décide de devenir une star afin de gagner du flouze pour payer l'opération. Il devient une star, mais plus dure sera la chute... Les choeurs des Juicy Fruits sont à la fois ridicules et jouissifs (Yaaaaaaaaa yayayayaaaaaaaaaa yayayayaaaaaaaaayayayayaaaaaaa...for looooooove, for loooooooove). Faust est remarquable, aussi bien chantée par Finley (une interprétation solennelle, Finley, chanteur pour le film mais pas dans la vie, est convaincant) que par Williams (une reprise très chatoyante, fantastique). Jessica Harper est parfaite sur Old Souls, d'une beauté absolue, et Special To Me est assez remuante. Mais elle assure mieux sur la ballade Old Souls. Somebody Super Like You est heavy et monstrueuse, Life At Last aussi, et trop courte (le final fera sourire ceux qui connaissent bien le film), Upholstery est une parodie des Beach Boys assez amusante, mais néanmoins un peu horripilante aussi. Et restent Phantom's Theme (Beauty And The Beast) et The Hell Of It. Deux tueries assez opposées, la première est d'une tristesse insondable (la plus belle de l'album) et la seconde, remuante (un piano parfait dans le long final, une guitare efficace), achève le disque et le film avec une efficacité redoutable. Je me souviens, il y à longtemps, de l'avoir entendue à la radio, cette chanson a sans doute été un petit succès en 1974, qui sait ? Si ce n'est pas le cas, elle aurait mérité d'en être un ! Et au final, que dire, sinon que ce disque est une des meilleures bandes originales de film qui soient ? Et que le film, aussi, est un chef d'oeuvre culte que cette bande-son rend encore plus efficace ? J'ai toujours rêve de posséder le même casque que celui du Phantom dans le film, personnellement...

FACE A

Goodbye, Eddie, Goodbye

Faust

Upholstery

Special To Me (Phoenix Audition Song)

Phantom's Theme (Beauty And The Beast)

FACE B

Somebody Super Like You

Life At Last

Old Souls

Faust

The Hell Of It