WONDER 1

Ce disque est important pour Stevie Wonder. C'est, en effet, le début de son Âge d'Or, une série de quatre albums juste surpuissants, sortis entre 1972 et 1976, albums qui récolteront tous un Grammy Award et seront tous des best-sellers fardés de singles à succès. Les autres albums de cet Âge d'Or, qui suivent celui-ci, sont Innervisions (1973), Fulfillingness' First Finale (1974) et Songs In The Key Of Life (1976). Celui-ci, pas le sommet de l'Âge d'Or mais vraiment un grand disque tout de même, s'appelle Talking Book. Il offre deux immenses succès populaires pour Stevie Wonder (qui, étonnant et rare, pose sans lunettes noires sur la pochette, en djellabah, à moitié assis/moitié couché sur un sol sableux et rocailleux, pensif) : Superstition et You Are The Sunshine Of My Life. La première a été conçue avec l'aide du guitariste Jeff Beck (qui joue un peu sur l'album), qui aurait trouvé la rythmique de batterie, et qui, avec son super-groupe éphémère Beck, Bogert & Appice, reprendra la chanson sur le premier et unique album du groupe (éponyme) en 1973. La seconde sera, en France, reprise par Sacha Distel et Brigitte Bardot, et aussi, en anglais, par Engelbert Humperdinck, Frank Sinatra, Ella Fitgerald, Petula Clark, Liza Minnelli, Tom Jones, Perry Como ou bien encore Shirley Bassey. Et même Richard Clayderman en version instrumentale ! L'album, dans sa totalité, dure 43 minutes, pour 10 titres. Wonder joue des claviers, un peu de batterie, de l'harmonica, et est entouré, selon les morceaux, par, notamment, Ray Parker Jr (guitare), Jeff Beck, Buzzy Feton (guitare), Trevor Laurence (saxophone), Steve Madaio (trompette), Daniel Ben Zebulon (congas), David Sanborn (saxophone), Scott Edwards (basse), et divers choristes tels Shirley Brewer, Gloria Barley, Jim Gilstrap, Deniece Williams, Lani Groves, Debra Wilson et Loris Harvin.

WONDER 3

Talking Book est un grand disque de soul/funk. Pour Wonder, il y à carrément un avant et un après Talking Book. Avant ce disque, Wonder, qui n'en était clairement pas à son coup d'essai (il a démarré sa carrière en tant que Little Stevie Wonder, il avait 13 ans, en 1963 !), était juste un bon chanteur de soul music, peut-être plus connu que certains autres à cause de son handicap (rappelons qu'il est aveugle de naissance). Mais dès 1972, ses albums, ses tubes, vont totalement bousculer le monde de la musique soul et, aussi, pop. De tubes, ce disque en offre donc deux, You Are The Sunshine Of My Life qui est une courte (moins de 3 minutes, hélas) douceur interprétée en trio par Wonder et deux choristes (des deux sexes), une chanson parfaite pour ouvrir l'album, et Superstition, funk endiablé qui fait de même avec la face B. L'album offre, sinon, de purs joyaux, comme Big Brother (qui est une allusion au roman d'Orwell, en partie), chanson engagée sous des aspects doux ; Blame It On The Sun, sublime ; You've Got It Bad Girl, admirable ; I Believe (When I Fall In Love It Will Be Forever), superbe conclusion ; et surtout les 6,50 minutes du paranoïaque Maybe Your Baby, au chant cynique, aigu, nasillard (et sublime), la chanson la plus étrange (la seule étrange !) du lot. Une de mes préférées avec l'enchaînement Superstition/Big Brother.

WONDER 2

Un disque sublime, sorti sous une pochette sublime (à l'intérieur, une photo similaire, prise au crépuscule, aussi belle), offrant de sublimes chansons, tel est Talking Book, un des meilleurs albums du grand (même si, depuis les années 80, il a fait nettement moins de grandes choses que de choses moyennes) Stevie Wonder. La suite sera encore plus forte (Innervisions et Songs In The Key Of Life sont ses deux meilleurs), mais Talking Book est tout de même fantastique, un disque culte et parfait, offrant des chansons admirables, douces ou funky, tristes la plupart du temps. Bref, un chef d'oeuvre, un monument de soul music, un des albums majeurs de 1972 et des années 70, tout simplement.

FACE A

You Are The Sunshine Of My Life

Maybe Your Baby

You And I

Tuesday Heartbreak

You've Got It Bad Girl

FACE B

Superstition

Big Brother

Blame It On The Sun

Lookin' For Another Pure Love

I Believe (Whan I Fall In Love It Will Be Forever)