mag-1277476982

32 ans. Cela fait 32 ans que Ian Curtis a été retrouvé pendu dans sa cuisine par sa femme, alors qu'il était sur le point de partir en tournée aux États-Unis. À seulement 23 ans, il laisse avec son groupe Joy Divsion, Deux albums, Unknown Pleasures et Closer, et une poignée de singles.

images-2Ian Curtis en transe sur scène

Joy Division s'est formé en 1976, les quatres membres se sont rencontrés à un concert des Sex Pistols, et en voyant le spectacle qui s'offrent à eux, décident de fonder un groupe de punk-rock. À l'époque, Ian Curtis a tout juste 20 ans et vient de se marier avec sa compagne Deborah Curtis. Il intègre le groupe comme chanteur et propose un premier nom, Warsaw, en hommage à la chanson Warsawa de David Bowie dont il est fan. Au début le groupe n'est qu'un simple groupe de punk- rock parmi tant d'autres et il semblait voué à rester dans l'anonymat le plus total. Mais deux rencontres vont influencer sur le destin du groupe: tout d'abord Martin Hannett, célèbre ingénieur du son qui va donner l'atmosphère que l'on connaît aux morceaux du groupe, et Tony Wilson, animateur radio connu pour avoir créé le label Factory Records. À partir de là le groupe va enfin pouvoir commencer à enregistrer des albums. Le premier, Unknown Pleasures, sort en 1979. Beaucoup de choses ont changé depuis la création du groupe : tout d'abord la vague punk commence sérieusement à s'essoufler, laissant place au post-punk. Ensuite, Ian Curtis est désormais épileptique et le traitement qu'il prend possède des effets secondaires dangereux. L'album est sombre, dépressif, mais reste encore très rock. Début 1980, le groupe commence à enregistrer son deuxième album, Closer. Encore plus sombre que le premier album, Closer montre un Ian Curtis encore plus triste, encore plus bouleversant. Son traitement contre l'épilepsie le plonge dans une dépression chronique, et comme si ça ne suffisait pas son mariage bat de l'aile depuis qu'il a rencontré Annick Honoré. Cela lui inspirera le single cultissime, Love Will Tear Us Apart, chanson sur le désamour qui sera le seul et unique tube du groupe. Ian Curtis essaiera tant bien que mal de se sortir de cette situation mais la fatigue dût aux concerts de plus en plus nombreux, et aux crises de plus en plus régulières l'amèneront à faire une première tentative de suicide. Il réussira à s'en sortir mais sa situation ne s'améliore pas pour autant: pire elle s'aggrave. Le 2 mai 1980, Joy Division donne son ultime concert, durant lequel ils interpréteront notamment Ceremony, une des dernières chansons écrite par Ian Curtis. Le groupe doit partir faire une tournée aux États-Unis mais malheureusement le matin du 18 mai 1980, Ian Curtis se donne la mort par pendaison. Il avait 23 ans.

images

Rares sont les personnalités dans le rock qui vivaient pleinement leur musique et étaient littéralement en transe sur scène. Au hasard on citera Jim Morrison, Janis Joplin ou encore Jacques Brel (même si c'est pas du rock). Ian Curtis faisait partie de ces gens-là, à la différence qu'il ressemble plus à une antistar qu'à un symbole. Et pourtant aujourd'hui après plus de trente ans, sa légende semble ne plus pouvoir cesser de grandir, comme en témoigne notamment le film Control qui retrace sa vie, de sa rencontre avec Deborah jusqu'à ce triste jour du 18 mai 1980.  Sa voix caverneuse, ses textes forts et poétiques dans lesquels il exprimait son mal-être résonnent encore dans le coeur de millions de personnes.

Et maintenant mes 10 titres préférés du groupe :

`