BROWN 1

Dans le genre disque bien couillu, celui-ci se pose là. Oui, là, très précisément là. 64 minutes de funk/soul velu(e) en live, même si, en fait, ce disque, double à sa sortie et depuis simple CD, est en partie un faux live. Ce qui est clairement indiqué dans les notes de pochette du CD (mais pas sur le vinyle). Ce disque s'appelle Sex Machine, et est un album de James Brown. Il date de 1970 et est un des meilleurs albums de tous les temps. Bien entendu, il offre la fameuse chanson, cependant pas présente ici dans sa version originale, mais dans une version plus ou moins live, de 10 minutes. Pour être précis sur ce qui est live et ce qui ne l'est pas sur cet album, sachez que l'ensemble du second disque vinyle est live, totalement, et que, sur le premier disque vinyle, seul Brother Rapp (Part 1 & 2), unique chanson dont j'ai trouvé le clip de l'album, est live. Le reste du premier disque vinyle (Get Up I Feel Like Being Like A Sex Machine et le medley de la face B) est enregistré en studio, dans les conditions du live, par Jaaaaaaaaaames Brown et ses New J.B.'s. Un groupe de jeunes loups venant d'être engagés par un James Brown qui avait viré son ancien groupe, ne gardant que le fidèle Bobby Byrd (l'annonceur/choriste, aussi organiste) et le batteur Clyde Stubblefield. Les New J.B.'s sont Catfish Collins (guitare), son frangin Bootsy (basse), John Starks (batterie), Clyde Stubblefield donc, Clayton Gunnells (trompette), Darryl Jamison (idem), Robert McCullough (saxophone), Johnny Griggs (congas). Pour le reste de l'album, pour les vrais morceaux en live, c'est l'ancien groupe, avec notamment Maceo Parker (saxophone), Fred Wesley (trombone), Alphonso Kellum (guitare, Charles Sherrell (basse), Jimmy Nolen (guitare), Clyde Stubblefield (batterie)...

BROWN 3

Ce disque a beau ne pas être live à 100% (des applaudissements rajoutés sur les titres studio, la voix du MC Bobby Byrd en intro et conclusion de chacune des faces : The star of the show, heartbreaking, Mr Dynamite, Jaaaaaaaaaames Brown ! en intro et Keep it quiet, Mr James Brown will be back ! en conclusion, pour chaque face), il n'en demeure pas moins puissant, surpuissant même. Les 10 minutes de Get Up I Feel Like Being Like A Sex Machine, le Medley : Bewilderered/I Got The Feelin'/Give It Up Or Turn It A Loose de 13 minutes (scindé en trois plages audio) de la face B (toute la face B), la courte section instrumentale Lowdown Popcorn/Spinning Wheel (un de mes moments préférés de l'album), It's A Man's, Man's, Man's World gigantesque, Mother Popcorn (You Got To Have A Mother For Me) qui achève l'album en foutant l'auditeur à genoux... Brother Rapp (Part 1 & 2), le court Licking Stick - Licking Stick (je ne sais pas pourquoi ce morceau est doublement crédité sur la pochette CD, alors que sur le CD, il est juste indiqué Licking Stick...), There Was A Time, If I Ruled The World, le speedé Please, Please, Please...

BROWN 4

Court, trop court même (64 minutes ; le premier disque ne dure pas 30 minutes, c'est le second le plus étendu), Sex Machine (Recorded live at home, Augusta, Georgia, with his bad self, comme le dit le sous-titre : 'enregistré à la maison, à Augusta en Géorgie, avec sa sale personnalité', sous-titre en partie trompeur) est un disque fantastique. Certes pas totalement live, mais on s'en fout, dans un sens, tant le disque respire le live du début à la fin, bien entendu sur ses titres en concert, mais surtout sur ses morceaux enregistrés en studio. Dans l'ensemble, ce disque est tout simplement exceptionnel, et je pèse mes mots. Je ne suis pas particulièrement fan du bonhomme, mais là, tout comme sur The Payback (1972) et ses deux Live At The Apollo (1963 et 1967), c'est monstrueux !!

FACE A

Get Up I Feel Like Being Like A Sex Machine

Brother Rapp (Part 1 & 2)

FACE B

Medley :

a) Bewildered

b) I Got The Feelin'

c) Give It Up Or Turn It A Loose

FACE C

I Don't Want Nobody To Give Me Nothing (Open Up The Door I'll Get It Myself)

Licking Stick - Licking Stick

Lowdown Popcorn

Spinning Wheel

If I Ruled The World

FACE D

There Was A Time

It's A Man's, Man's, Man's World

Please, Please, Please

I Can't Stand Myself (When You Touch Me)

Mother Popcorn (You Got To Have A Mother For Me)