LAVILLIERS 4

Enregistré en mars 1989, pendant la tournée promotionnelle de l'album If... (1988), au Zénith de Paris, Live On The Road Again 1989 est le quatrième album live de Bernard Lavilliers, et est sorti en 1990. Nanard y est entouré de Pascal Arroyo (basse), Mahut (percussions), Gérard Daguerre (piano, synthétiseur), Jean-Louis Hennequin (synthétiseur), Emmanuel Lacordaire (batterie), Philippe Leroux (idem), Marc Papazian (guitare), Pierre Mimran (saxophone, flûte) et des choristes Eva, Mariza et Regina Correa. De même que les précédents opus (et les suivants) sont à chaque fois centrés sur les albums studios les plus récents (T'Es Vivant...? offre pas mal de titres de 15ème Round, Live Tour 80 en offre beaucoup de O Gringo et Pouvoirs, Live Olympia 1984 en offre beaucoup de Tout Est Permis, Rien N'Est Possible, Histoires En Scène de 2000 en offrira beaucoup de Clair-Obscur et Escale Au Grand Rex de 2005 en offrira beaucoup de Carnets De Bord), Live On The Road Again 1989 fait la part belle aux chansons de l'album If... : sur les 13 du live (et les 13 d' If...), il y en à 7, ici, de cet album de 1988.

LAVILLIERS 5

Ce quatrième live de Nanard, son plus court (65 minutes), est aussi celui qui me branche le moins, même si, pour être honnête, il est meilleur que le Live Olympia 1984 (qui est très très bon). Le seul souci de ce live de 1989 sorti en 1990 est qu'il est trop court, déjà, mais surtout qu'il manque les classiques, exceptés La Salsa, Pigalle La Blanche et On The Road Again. Le reste de la setlist, pour très sympathique (Eldorado, long morceau de 1981, une courte reprise de Que Sera), est très centrée sur If.., on a Cri D'Alarme, If, Nicaragua, Petit, Santiago, Bad Side.Et le fameux tube donnant son nom au live. Bien entendu, ces chansons sont remarquables (l'album dont elles sont issues est lui-même remarquable, un des meilleurs de Lavilliers), mais on aurait aimé Traffic, Stand The Ghetto, Urubus, Les Barbares, Betty ou Noir Et Blanc en plus. Bref, on aurait aimé plus de classiques nanardiens et un second disque ! Notons aussi la pochette assez moyenne, clairement un des albums les moins jolis visuellement parlant, une des pires pochettes d'albums de Lavilliers, pas aussi moche que Le Stéphanois, mais vraiment pas terrible. Enfin, ça, c'est un détail sans importance.

LAVILLIERS 6

Sinon, Lavilliers est en forme, le son est très bon, les musiciens assurent, et malgré la déception de la setlist trop ancrée sur If... et pas assez sur les succès de Lavilliers, ce Live On The Road Again 1989 est tout de même excellent. Alors oui, c'est le live du Stéphanois que j'aime et que j'écoute le moins, malgré qu'If... soit, lui, un de mes préférés de Nanard. Mais n'empêche, pour trop court et peu original qu'il soit, ce disque est un beau condensé du Lavilliers 1986/1988 (on a deux titres de Voleur De Feu) et un très bon live à écouter si vous aimez ce chanteur !

Santiago

Pigalle La Blanche

Nicaragua

If

Que Sera

La Salsa

Bad Side

Eldorado

Petit

Gentilshommes De Fortune

Borinqueno

On The Road Again

Cri D'Alarme