qj

Clairement, News Of The World, sorti en 1977, est le dernier grand disque de Queen, de l'Âge d'Or de Queen, devrais-je dire (vu qu'en 1991, le groupe sortira un Innuendo remarquable, dernier album du vivant de Mercury). Ce qui signifie, forcément, que la suite de la carrière du groupe est moins marquante. Un an après News Of The World, Queen sort un disque au titre trompeur, enregistré en partie à Montreux (Suisse) et en partie en France (studio Miraval, près de Nice, là où Pink Floyd fera The Wall et AC/DC, Blow Up Your Video), un disque sorti sous une immonde pochette : Jazz. L'album dure 43 minutes, pour 13 titres, et sortira avec un poster représentant des femmes nues sur des vélos. La pochette en elle-même montre, en bas, des vélos avec cyclistes, allusion plus qu'évidente à la chanson Bicycle Race, un des singles issus de l'album. Jazz a été enregistré sans synthétiseurs, comme l'ensemble des précédents albums du groupe, et sera même le dernier album du groupe sans synthétiseurs. Une page se tourne.

queen-jazz-13

Photo de l'intérieur de pochette vinyle

Avec amertume, elle se tourne, la page. Jazz (pour lequel Dieu est chaleureusement remercié pour le coup de tonnerre entendu en final de Dead On Time !) est en effet un disque furieusement inégal et longuet, aussi décevant que les cinq précédents opus de la Reine étaient réussis. Il y à eu des tubes, sur ce disque, trois, précisément, et qui marcheront bien, très bien même : Fat Bottomed Girls, Bicycle Race et Don't Stop Me Now. Allez cependant savoir pourquoi, Jazz est un des rarissimes albums de Queen, si pas le seul, où je n'aime pas les chansons les plus connues. Enfin, je ne les déteste pas, mais je n'en suis vraiment pas accro. OK, Fat Bottomed Girls est une chanson efficace et amusante sur les 'filles au gros cul', et l'intro vocale est excellente. Mais la chanson est poussive. Don't Stop Me Now, je ne sais pas pourquoi, mais je n'ai jamais aimé. Bicycle Race, avant, j'aimais, mais je m'en suis lassé. Néanmoins, son clip d'époque (version filmée du poster sexy) est remarquable !

48024004_p

La pochette est aussi moche au verso qu'au recto... (en-dessous, le poster, voir plus bas)

En revanche, il y à des chansons, sur l'album, qui ne figurent pas parmi les plus connues, mais que j'aime vraiment : Leaving Home Ain't Easy, interprétée par Brian May (guitare), est une ballade magnifique, mélancolique, une perle méconnue. Let Me Entertain You est un rock furax et efficace qui le sera encore plus en live (Live Killers, 1979). More Of That Jazz, final de l'album, interprété par Roger Taylor (batterie), et avec en son centre un medley de plusieurs chansons de l'album (Dead On Time, Bicycle Race, Fun It, Fat Bottomed Girls, If You Can't Beat Them), est aussi méconnue qu'efficace. In Only Seven Days est une petite chansonnette douce-amère, tristounette et mélancolique. Dead On Time est speedée en ouverture de face B.

poster%20jazz

Le poster du vinyle

Après, on a aussi Fun It (autre chanson interprétée par Taylor), sorte de proto-funk-rock assez merdique ; on a If You Can't Beat Them, que j'adorais avant (quand, à l'âge de 11-12 ans, j'ai découvert Queen, un des groupes avec lesquels j'ai littéralement découvert le rock), et que je ne supporte quasiment plus maintenant ; on a Mustapha, intro arabisante, parodique, à moitié chantée en arabe phonétique non-sensique apparemment, que j'ai toujours trouvée à l'ouest ; Dreamers' Ball, chanson lente, longuette, présente sur le mythique double live de 1979 et on se demande bien pourquoi tant elle est anodine ; Jealousy, meilleure mais pas non plus transcendante ; et les trois tubes, les trois singles, les trois classiques présents sur les best-ofs de Queen, dont j'ai déjà dit plus haut que je n'appréciais pas trop. Dans l'ensemble, Jazz (qui devait s'appeler Modern Jazz à la base, mais ce titre était déjà pris) est un disque assez mineur de Queen. Pas un des cinq meilleurs, c'est clair, mais probablement dans les 10 meilleurs, même s'il serait classé vers la huitième position (en même temps, il n'y à que 14 albums studio de Queen, et 4 d'entre eux sont pourris, donc le mettre dans les 10 meilleurs n'est pas difficile).

48024027_p

Osons le dire, Jazz est, à sa sortie, le premier album mineur, secondaire, foiré dans un sens (mais pas totalement foiré) de Queen. Le groupe fera largement pire avec TOUS leurs albums suivants jusqu'à A Kind Of Magic (1986) inclus, même The Game (1980), pourtant correct, est moins bon, de peu. Mais si on le compare avec les précédents, et même avec le premier opus éponyme de 1973, force est de constater que Jazz déçoit. Et étonne, aussi. Rien que le nom de l'album et sa pochette hideuse et étrange m'avaient fait hausser les sourcils à l'époque. Pas encore amateur d'humour décalé et d'ironie, je me demandis vraiment le pourquoi du titre de l'album, vu qu'il n'est absolument pas jazzy (sauf, à la rigueur, Jealousy, petite douceur assez rétro) ! En fait, je ne pense pas qu'il y ait quelque chose à comprendre. Toujours est-il que Jazz est une déception, mais reste meilleur que quasiment tout ce qu'ils feront par la suite, The Miracle (correct et meilleur, sans être immense) et Innuendo exceptés. C'est dire...

FACE A

Mustapha

Fat Bottomed Girls

Jealousy

Bicycle Race

If You Can't Beat Them

Let Me Entertain You

FACE B

Dead On Time

In Only Seven Days

Dreamers' Ball

Fun It

Leaving Home Ain't Easy

Don't Stop Me Now

More Of That Jazz