LAVILLIERS 1

Bernard Lavilliers a sorti pas mal d'albums live (six en tout), et tous sont remarquables pour des raisons différentes. Celui-ci est son troisième opus en concert, il est double (toujours en CD, vu que chacun des deux disques dure 63 minutes !) et le tracklisting plus bas ne propose pas l'agencement des faces, vu que j'ignore au juste comment étaient répartis les morceaux, ni même si tous étaient sur le vinyle original. Je sais juste que l'album fut pendant longtemps édité en CD sous une autre pochette, et que tous les titres ne s'y trouvaient pas, il y avait même pas mal d'absents sur la première édition CD... Celle-ci date de 2004, et est à l'heure actuelle la seule facilement trouvable. Ce qui est bien, vu qu'on a enfin tout le concert, concert donné à l'Olympia, le 10 juin 1984 (c'est même précisé que c'était, ce jour-là, un dimanche, sur le mince livret !). Comme de juste, il s'appelle Olympia Live 1984. Ce n'est pas le meilleur live de Nanard (c'est Live Tour 80), mais c'est, franchement, un excellent live, issu de la tournée de l'album Tout Est Permis, Rien N'Est Possible (1984), dont 8 des 9 titres sont présents ici. Je vais citer le morceau qui ne s'y trouve pas, ça ira plus vite, c'est Lyon Sur Saône. Nanard est entouré de Roberto Briot (basse), Frédéric Sicart (batterie), Mahut (percussions), Walter Araujo (accordéon, piano), Jean-Paul 'Hector' Drand (guitare électrique et claviers), Dominique Droin (synthétiseur), Eric Lelanne et Yvon Guillard(trompettes), Alain Guillard (saxophone), Christan Guizien (trombone). On a aussi Les Etoiles (un groupe vocal ?) sur un morceau (Com A Perma No Mundo), et Bettina et Giorginho (deux chanteurs ?) sur un autre (Cravo E Canela).

LAVILLIERS 2

Comme je l'ai déjà dit en l'abordant ici récemment, Tout Est Permis, Rien N'Est Possible, sorti en 1984 sous sa pochette signée Tardi, était un cru studio assez frustrant de Lavilliers. Un disque fait assez rapidement, trop rapidement même (la tournée a démarré peu après la sortie de l'album, il devait y avoir une deadline à respecter pour être dans les temps), avec quelques bonnes chansons, mais aussi des trucs pas terribles, ou juste passables. Bref, après autant de grands albums (15ème Round, Pouvoirs, O Gringo, Nuit D'Amour, Etat D'Urgence), ce cru 1984 décevait, sans pour autant être totalement à oublier. Ce live sorti plus tard dans la même année offre 8 des 9 titres de l'album. Si on excepte un morceau définitivement mauvais (On Se Cherche Tous Une Mama), l'ensemble des versions live des chansons de Tout Est Permis, Rien N'Est Possible sont nettement supérieures aux versions studio, rendant l'album, ainsi, plus intéressant en live. Des morceaux comme le morceau-titre, Le Bal, ou Chinatown, Paris 13ème, ou La Fleur Du Mal, Entrée Des Artistes, déjà très réussis en studio, sonnent fantastiquement en concert. Même Carmencita et Des Milliers De Baisers Perdus, que je n'aiment pas trop en studio, me plaisent bien ici ! Ce qui est bien, aussi, avec ce live, c'est qu'il est le premier à offrir O Gringo, San Salvador (chanson de l'album Le Stéphanois, 1975, dernier album de Lavilliers sur le label Motors avant qu'il ne signez chez Barclay ; pendant de nombreuses années, il ne pourra pas mettre cette chanson sur un album live ou une compilation, pour des problèmes de droits), et qu'on y trouve aussi A Suivre... (un de mes morceaux préférés de Nanard), Plus Dure Sera La Chute (version de 10 minutes sur lequel Lavilliers rend hommage à Jim Morrison en chantant un peu de Riders On The Storm), Betty, Pigalle La Blanche, L'Amour Et La Mort, et une reprise d'un morceau de Boris Vian, J'Voudrais Pas Crever.

LAVILLIERS 3

Dans l'ensemble, Olympia Live 1984 offre peu de grands classiques, on n'a pas Urubus, on n'a pas Traffic, La Salsa, Stand The Ghetto, Q.H.S., Les Barbares, Fortalerza ou La Malédiction Du Voyageur. Mais on a quand même de grandes, grandes chansons, et ce live est franchement intéressant rapport à ça. A Suivre..., Saignée, les morceaux de Tout Est Permis, Rien N'Est Possible, sont sur peu d'albums live de Nanard. De toute façon, ses lives sont centrés sur les albums les plus récents au moment de leur parution : T'Es Vivant ? se base sur 15ème Round, Live Tour 80 sur O Gringo, On The Road Again sur If..., Histoires En Scène sur Clair-Obscur, et Escale Au Grand Rex sur Samedi Soir A Beyrouth. On y trouve à chaque fois des morceaux peu fréquents, des morceaux pas toujours présents sur chaque live. C'est ce qui fait l'attrait de chacun des lives de Lavilliers, et celui-ci, sincèrement, est un de ses plus réussis, derrière Live Tour 80, T'Es Vivant ? et Histoires En Scène, mais devant les autres. Bref, remarquable !

CD 1

Entrée Des Artistes

Pigalle La Blanche

On Se Cherche Tous Une Mama

L'Amour Et La Mort

O Gringo

A Suivre...

Saignée

J'Voudrais Pas Crever

San Salvador

Carmencita

Des Milliers De Baisers Perdus

CD 2

La Fleur Du Mal

Betty

Com A Perma No Mundo

Chinatown, Paris 13ème

New York Juillet

Cravo E Canela

Le Bal

Tout Est Permis, Rien N'Est Possible

Plus Dure Sera La Chute