MANSET 1

Ceci est le premier album de Gérard Manset. Il ne porte pas de nom et on l'appelle, donc, Gérard Manset, ou bien encore Manset 68 (c'est ainsi que je l'appelle, personnellement), ou bien, des fois, Je Suis Dieu, ou Animal On Est Mal (les deux chansons les plus connues de l'album, celles qui ouvrent les deux faces de la version originale). Ce disque date de 1968 dans sa première version, celle du tracklisting principal plus bas, et de la pochette ci-dessus montrant un Manset en train de fumer, l'air songeur. En 1971, Manset rééditera ce disque en virant Pas De Pain et en foutant trois autres titres à la place (12 titres au lieu de 10, et autre pochette, celle ci-dessous), Golgotha, L'Arc-En-Ciel et La Dernière Symphonie. Ordre changé pour les morceaux, ce n'est plus Je Suis Dieu, mais Animal On Est Mal, qui ouvre le disque. Déjà, en 1971, Manset commençait à modifier son répertoire, à modifier ses albums, et ce n'est que le début ! Je ne reviendrai plus sur le cas Manset, relisez les autres chroniques sur le blog... L'album dure dans les 31 minutes dans sa version 1968, et dans les 39 minutes dans sa version 1971. Les deux versions sont grandioses (les trois morceaux rajoutés sur la version 1971 sont superbes), mais la meilleure reste la première, ne serait-ce que parce que la première. Et Pas De Pain, qui fut virée de la seconde, est vraiment bonne.

MANSET 2

Réédition 1971

Ce premier album de Manset est une réussite, qui pose déjà pas mal de bases du style mansetien. Animal On Est Mal, Je Suis Dieu (faut oser, appeler une chanson de la sorte !), On Ne Tue Pas Son Prochain (seulement 2 minutes, mais remarquable), Il Rentre A 8 Heures Du Soir, Tu T'En Vas, Pas De Pain ou La Femme Fusée sont de remarquables chansons, la patte Manset est déjà là, durablement installée. Textes superbes, interprétation époustouflante (cette voix, légèrement chevrotante, est juste parfaite)... Les musiciens, j'ignore qui ils sont car ce disque n'existe pas en CD (évidemment, Manset...) et je ne possède pas le vinyle, les musiciens, donc, sont excellents. Le style est très chanson des années 60, Manset fera encore mieux par la suite, mais Manset 68, sincèrement, est un des meilleurs premiers albums de chanson française qui soient. C'est bien simple, je ne vois strictement rien à retirer ici. C'est parfois très psychédélique (Animal On Est Mal, qui sortira en single durant Mai 68 et sera un bide car les gens, en Mai 68, avaient autre chose à foutre qu'à écouter de la musique ; l'album, lui, sort en automne de la même année), bien dans son époque !

MANSET 2

Ne préparant pas au choc musical et émotionnel (quasiment initiatique) que sera La Mort D'Orion (1970), son album suivant, Manset livre ici une première oeuvre vraiment réussie et remarquable. Manset 68, alias Gérard Manset, est donc un disque essentiel pour tout fan du chanteur my(s)thique, un album prodigieux, même si Manset fera encore plus fort par la suite (rien que ses six albums suivants sont encore plus réussis, et surtout ses deux suivants). Un album culte, rare, fantastique... Manset, quoi !

FACE A

Je Suis Dieu

Mon Amour

La Toile Du Maître

On Ne Tue Pas Son Prochain

La Femme Fusée

FACE B

Animal On Est Mal

L'Une Et L'Autre

Pas De Pain

Il Rentre A 8 Heures Du Soir

Tu T'En Vas

Version 1971 :

FACE A

Animal On Est Mal

Mon Amour

La Toile Du Maître

Il Rentre A 8 Heures Du Soir

On Ne Tue Pas Son Prochain

La Femme Fusée

FACE B

Golgotha

L'Une Et L'Autre

Je Suis Dieu

L'Arc-En-Ciel

Tu T'En Vas

La Dernière Symphonie