20 avril 2012

"The Stone Roses" - The Stone Roses

Parlons d'un gâchis et d'un groupe, aussi, sans doute, surestimé : les Stone Roses. Deux albums seulement, un en 1989, l'autre en 1994 (Second Coming). Le premier album, celui-ci, est une incontestable réussite, et leur second, un incontestable ratage. Depuis 94, plus rien, le groupe n'existe pour ainsi dire plus... Ca avait pourtant bien commencé pour les Stone Roses, groupe britannique assez jeune mais dont la musique semble plus âgée que leurs interprètes. Le groupe est composé de John Squire (guitare, aussi auteur de la... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 12:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

20 avril 2012

"Louanges" - Stephan Eicher

Sorti en 1999, Louanges est le huitième, et à ce jour, antépénultième album de Stephan Eicher. Après le sombre et électro 1000 Vies, Eicher revient ici à un style plus primaire, plus décontracté, moins complexe, bien que certains titres restent dans l'esprit de son précédent disque (Démon, Si Douces), d'autres s'en éloignent complètement (Louanges). En résulte un excellent disque, calme, ou l'acoustique et les ballades règnent (Sans Vouloir Te Commander, Si Douces, Clear My Throat, Campari Soda, Going Home). L'album ne fit pas... [Lire la suite]
Posté par koamae à 11:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
20 avril 2012

"Cheap Thrills" - Big Brother & The Holding Company

De la pochette aux morceaux, cet album, véritable best-seller de l'époque, est mythique. C'est le deuxième album de Big Brother & The Holding Company, groupe de rock psychédélique américain (californien) ayant eu l'insigne honneur d'être le premier groupe d'une chanteuse exceptionnelle : Janis Joplin. Par la suite, Janis, une fois l'aventure Big Brother achevée, fondera une paire de petits groupes centrés autour de sa personne, le dernier étant le Full Tilt Boogie Band, qui officie sur Pearl (1971), album enregistré au moment de... [Lire la suite]
20 avril 2012

"Le Stéphanois" - Bernard Lavilliers

Oui, je sais, la pochette est juste affreuse, ridicule, abominable... Mais depuis quand juge-t-on un disque sur sa pochette, tudieu ? Ca serait faire preuve de beaucoup de méchanceté gratuite que d'insister lourdement sur le graphisme de ce disque, ce Lavilliers grossièrement dessiné, coiffure afro rouquine horrible, orange sur fond bleu nuit... Ce regard comique, ces yeux mal foutus... Heureusement, musicalement, cet album déchire, aucun autre mot ne convient, donc, on peut vraiment pardonner l'erreur du graphisme de pochette. Ce... [Lire la suite]