BERTIGNAC 1

Après la séparation de Téléphone en 1986, les quatre membres du groupe sont partis chacun de leur côté pour faire un groupe perso. En fait, chacun des deux leaders a monté son groupe en embarquant avec lui un autre membre de Téléphone ! Jean-Louis Aubert et le batteur Richard Kolinka ont fondé Aubert'n'Ko en 1987, et Louis Bertignac, embarquant avec lui la bassiste Corine Marienneau, a fondé son groupe, la même année : Les Visiteurs. Un groupe qui ne tiendra que deux albums (en 1987 et 1990) avant de se séparer, et Bertignac continuera sa carrière en solo par la suite. Avec moins de succès commercial qu'Aubert, nettement moins (pouvez-vous me citer une autre chanson de Bertignac en solo que Ces Idées-Là, si vous n'avez pas entendu ses albums ?), mais avec toujours une profonde efficacité, ses albums étant vraiment bons. En 1987, donc, Bertignac fonde ses Visiteurs, et sort le premier album de ce groupe, disque enregistré à Paris (studio Davout) et qu'il a coproduit avec John Potoker : Louis Bertignac & Les Visiteurs. 12 titres, dont un chanté par Corine, et un instrumental (d'une petite minute). Les autres membres du groupe sont Nicolas Bravin (guitare, basse) et Hervé Verne (batterie), Bertignac assurant le chant et la guitare, et Corine la basse.

BERTIGNAC 2

 Ce premier album est court (40 minutes pour 12 titres, ça va assez vite) et franchement réussi. Moi qui pensais que le meilleur album solo de Bertignac était son Longtemps de 2005, je dois dire qu'au final, je pense que c'est ce premier opus de ses Visiteurs qui remporte la première place ! L'album aligne une série de chansons franchement efficaces, qu'on prend toujours plaisir à réécouter : Paradis, Années Folles, Combien De Nuits, Lady Ann (chantée en anglais), Rêves, Faux, et bien entendu, Ces Idées-Là, LE tube de Bertignac en solo. Pour cette dernière, c'est une chanson juste puissante, magnifique, je ne sais quoi dire... C'est une beauté absolue. La chanson la plus connue de l'album, et j'ai même envie de dire que c'est, à la base, la principale raison pour écouter le disque. Ne serait-ce que pour se dire qu'au milieu de l'écoute (septième position, ouverture de la seconde face) on aura à écouter cette merveille. Mais, comme je l'ai dit, beaucoup d'excellentes chansons ici, faisant de Louis Bertignac & Les Visiteurs un modèle de rock français de son époque. Seul reproche, et il est assez gros, le son est moyen, la production a vieilli (ou alors, le CD est mal remastérisé par rapport au vinyle). Et on a deux-trois courts titres sans intérêt majeur (Le Matin Au Réveil, Le Vide, Simple Visite), même s'ils ne sont pas mauvais en tant que tels. La chanson chantée par Corine (Les Bêtes) est sympa comme tout.

BERTIGNAC 3

Bref, ce premier opus de Louis Bertignac & Les Visiteurs est une belle réussite de rock français, un disque qui peut même se targuer d'être supérieur aux deux premiers opus solo de Jean-Louis Aubert (Plâtre Et Ciment ! de 1987 et Bleu Blanc Vert de 1989), qui sont quand même très bons. Aubert se rattrapera bien en 1992 avec son H, tandis que Les Visiteurs se sépareront, faute de vrai succès, en 1991, et dès lors, la carrière solo de Louis sera discrète, commercialement parlant (Je Joue marchera plutôt bien en 2005), mais musicalement parlant très réussie, en revanche. Si vous aimez Bertignac pour autre chose que son statut de jury dans une émission de TV-réalité récente, ruez-vous sur ce disque qui ne vous décevra pas !

FACE A

Années Folles

Le Vide

Paradis

Le Matin Au Réveil

Les Bêtes

Rêves

FACE B

Ces Idées-Là

J'Attendrai

Lady Ann

Faux

Combien De Nuits

Simple Visite