SOUCHON 5

Après six albums studio, en 1983, année de sortie d'On Avance et du film L'Eté Meurtrier dans lequel il tient le grand rôle avec Adjani, en 1983, donc, Alain Souchon se décide enfin à sortir un album live. Comble de joie pour les fans, ce live est double... en vinyle, car le CD fait tout tenir (23 titres ; le vinyle n'en contenait que 21) sur 74 minutes ! Apparemment, Manivelle et Help (une reprise des Beatles, amusante, sympathique) ne se trouvaient pas sur le double vinyle... Au sujet du vinyle, ne le possédant pas, je ne sais pas au juste quel est l'agencement des faces, surtout que les deux titres supplémentaires ne sont pas en final (enfin, si, pour Help). Je préfère donc ne rien préciser en bas, et mettre donc l'ordre du CD... Sinon, ce double live s'appelle connement Olympia 83 parce que, voyez-vous, il a été enregistré à l'Olympia et date de 1983. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué est une pensée qui n'a que rarement traversé l'esprit de la Souche !! Ce live est à la fois réussi et frustrant. Réussi, car on a ici un grand nombre de ses classiques (on note quand même l'absence limite choquante de Bidon, J'Ai Dix Ans et On S'Aime Pas), et Souchon est en forme, plaisantant parfois avec son public (Jamais Content, l'enchaînement Casablanca/Manivelle). Frustrant, car il offre des réarrangements 80's sur des chansons plus anciennes pour lesquelles ces réarrangements ne fonctionne pas toujours pile poil.

Alain-Souchon-La-Vie-Ne-Vaut-Rien

Par exemple, Le Bagad De Lann-Bihouë avec ces synthés pour imiter (bien raté, cet effet) le fameux Bagad. Pas de biniou sur la scène de l'Olympia, du moins, pas en 1983 pendant ce concert. Pour être tout à fait honnête, cette version du Bagad est de loin la moins bonne que Souchon nous ait permis d'entendre sur un de ses albums. Idem pour Jamais Content, pourquoi la massacrer ainsi (de 4,25 minutes, la chanson perd 2 minutes, et, en fait, n'est quasiment pas jouée : Souchon commence à la chanter, et une fois le premier couplet et le refrain finis, se met à parler avec son public, plaisantant avec eux, et dès que la musique reprend, c'est pour refire le refrain, puis on passe au morceau suivant) ? Surtout que cette chanson n'est pas anodine, c'est juste une de ses meilleures... Enfin, Le Dégoût ne passe pas trop bien la rampe avec ces réarrangements modernes, et Y'A De La Rumba Dans L'Air, au cours de laquelle Souchon plaisante aussi avec l'audience est aussi un passage un peu faiblard de cet Olympia 83. Le reste est heureusement meilleur.

Alain-Souchon

Oui, heureusement, meilleur ! Manivelle, Lennon Kaput Valse, S'Asseoir Par Terre (la plus ancienne chanson interprétée ici), Allô Maman Bobo chantée avec le public, Saute En L'Air, On Avance, Casablanca, Rame, Lettre Aux Dames, et ce Help final assez amusant, que Souchon déclame en français avant de le chanter en anglais (il traduit les premières paroles avant de chanter), le reste, donc, est d'un bien meilleur niveau que les quelques ratages de ce double live. Dans l'ensemble, Olympia 83 est sans doute le moins bon des lives de la Souche, ce qui ne l'empêche pas d'être très bon, surtout que c'est le seul live de la période des années 80. Son live suivant, Nickel, date de 1990. Après, Alain Souchon livrera un live entre chaque album studio : Défoule Sentimentale, J'Veux Du Live, Alain Souchon Est Chanteur... Il rattrapera le temps perdu, lui qui mettra quasiment 10 ans avant d'en faire un (premier album, 1974) ! Dans l'ensemble, c'est un disque sympathique qui plaira surtout aux fans de Souchon. Mais si vous voulez un grand live de lui, prenez Nickel, ou même, ou surtout, Défoule Sentimentale !

Jamais Content

J'Appelle

Billy M'Aime

Casablanca

Manivelle

S'Asseoir Par Terre

Le Dégoût

18 Ans Que Je T'Ai A L'Oeil

Sardine

Lennon Kaput Valse

Allô Maman Bobo

Poulailler's Song

Le Bagad De Lann-Bihouë

Lettre Aux Dames

Les Papas Des Bébés

Y'A De La Rumba Dans L'Air

J'Etais Pas Là

Rame

Frenchy Bébé Blues

Somerset Maugham

On Avance

Saute En L'Air

Help