SARDOU 1

On continue le petit tour d'horizon des albums de Michel Sardou (je vous rassure, après ce disque, encore un à aborder et ça sera fini) avec un de ses albums live. Un de ses nombreux albums live. Celui-ci est son sixième (il en a fait 17 à l'heure actuelle), il date de 1983, a été enregistré au Palais des Congrès (du moins, il me semble), et date de la tournée de son album Vivant de 1982. Un peu plus tard dans l'année 1983, Sardou sortira un album studio, du nom de Vladimir Ilitch, mais Vivant 83, tel est le nom de ce double live (toujours en CD, car l'album approche les 2 heures !), date d'avant. Ce double live, que je possède en vinyle mais pas en CD (et ce n'est pas dans mes intentions de me le procurer sous ce format, d'autant plus qu'il est très difficile à se procurer désormais en CD), est une assez bonne réussite, qui fait la part belle aux deux albums les plus récents de Sardou (Les Lacs Du Connemara de 1981, dont 6 des 9 titres sont présents ici, et Vivant de 1982, dont 6 des 8 titres, quasiment tout aussi, donc, sont présents, dont le sketch avec sa mère Jackie Sardou), mais n'oublie pas les chansons les plus anciennes. On a même Le Temps Des Colonies, de 1976, chanson raciste, coloniale, réactionnaire et littéralement impardonnable. A ma connaissance, aucun autre live ne proposera cette chanson par la suite ! Et ce n'est pas un reproche à leur faire...

SARDOU 2

Vivant 83 offre de très bons moments : Les Villes De Solitude, Je Vole, Afrique Adieu (un des morceaux de Vivant, comme Il Etait Là (Le Fauteuil), Vivant et Les Années 30), Les Lacs Du Connemara, En Chantant, l'amusant Maman (Comme D'Habitude) avec sa mère Jackie Sardou qui achève le premier disque, ou bien encore Le Surveillant Général, Dix Ans Plus Tôt, Préservation... On regrettera l'absence du France, de La Vieille, de La Java De Broadway ou de J'Accuse. De même, des réarrangements à la sauce 80 sont parfois un peu moyens sur les plus anciennes chansons, comme La Maladie D'Amour ou Le Surveillant Général, mais dans l'ensemble pas de quoi crier au naufrage non plus. Dans l'ensemble, ce double live, assez long (il y aura par la suite plus long encore), est un bon compte-rendu du répertoire sardoulien, on a pas mal de classiques, c'est bien interprété, le son est très correct...

SARDOU 3

Bref, Vivant 83, réédité ensuite sous le titre Palais Des Congrès 83 il me semble (en CD), est un bon opus live de Sardou, mais pas le meilleur ni mon préféré (dans les deux cas, celui de 1989, le dernier que j'aborderai ici, est imbattable selon moi). C'est cependant pas mal du tout, avec moult classiques à la clé et une durée très généreuse. Bref, si vous aimez ce chanteur, c'est assez conseillé !

FACE A

Introduction Instrumentale

Afrique Adieu

Je Viens Du Sud

Victoria

Merci...Pour Tout (Merci Papa)

Musica

Je Vole

FACE B

L'Anatole

Le Surveillant Général

La Maladie D'Amour

Les Années 30

En Chantant

Maman (Comme D'Habitude)

FACE C

Vivant

Si J'Etais

L'Autre Femme

Les Villes De Solitude

Dix Ans Plus Tôt

FACE D

Il Etait Là (Le Fauteuil)

Le Temps Des Colonies

Un Roi Barbare

Préservation

Être Une Femme

Les Lacs Du Connemara