Michel_Sardou_3

Oui, vous lisez bien ! La discographie officielle, albums studio et live uniquement, de Michel Sardou ! Ca faisait longtemps que je voulais vraiment aborder ce chanteur sur le blog. Je profite du fait que je suis actuellement en pleine période 'chanson française' pour le faire, et si ça ne vous plaît pas de voir Sardou sur le blog... Je pense qu'il a sa place sur un blog musical (car Rock Fever est plus un blog musical qu'un blog sur le rock) !

1J'Habite En France (1970) : Premier album. Déjà des classiques : la chanson-titre, Les Ricains, Petit (deux chansons plus anciennes), Les Bals Populaires, Et Mourir De Plaisir, Monsieur Le Président De France. Le CD rajoute Le Rire Du Sergent, Je T'Aime, Je T'Aime et d'autres bonus-tracks. Ce premier album est, dans l'ensemble, correct, mais Sardou fera mieux. Les classiques sont, en revanche, vraiment excellents. Heureusement qu'ils sont là !

2Olympia 71 (1971) : Premier live (déjà ! Après un album studio seulement !). 36 minutes, 11 morceaux, pour ce live à l'Olympia qui offre déjà pas mal de premiers classiques : Le Rire Du Sergent, J'Habite En France, Les Ricains, Je T'Aime, Je T'Aime, Et Mourir De Plaisir, une reprise du Aujourd'hui Peut-Être de son père Fernand, ou bien Les Bals Populaires. Dans l'ensemble, c'est court, assez sobre, efficace, classique. Pas son meilleur live, mais une bonne entrée en la matière (en tout, Sardou a fait, à l'heure actuelle, 17 albums en concert) !

3Petit - Les Ricains (1971) : Ce deuxième album studio est en réalité une compilation de chansons datant de 1967/68, sorties en singles et en EP (mini-albums). On y trouve Les Ricains ou bien encore Petit, deux très bonnes chansons. Marrant de constater le changement de voix de Sardou quelques années plus tard : elle est nettement plus 'aiguë' ici, un peu comme Renaud au début de sa carrière (en moins nasillard quand même). Des débuts sympathiques, mais pas glorieux, les deux classiques exceptés.

4Danton (1972) : Premier album studio chez Tréma (après un début chez Philips) pour Sardou, qui crée la polémique avec ce disque, pour plusieurs raisons : la pochette, le montrant sur le point d'être fusillé, devant un mur avec son nom écrit en lettre dégoulinantes ; et la chanson Bonsoir Clara, qualifiée de misogyne, phallocrate, machiste (et en effet...). Sinon ? Danton est un excellent cru, avec la chanson-titre, Le Surveillant Général, Un Enfant, et à nouveau Monsieur Le Président De France. Un deuxième vrai album studio plus réussi que le premier, mais encore une fois, Sardou parviendra à faire encore mieux par la suite ! Néanmoins, un de ses classiques des années 70 et en général.

5La Maladie D'Amour (1973) : Encore des classiques à la pelle ici : La Maladie D'Amour (une scie qui, à la longue, m'insupporte, déjà que je n'en ai jamais été fana), Les Vieux Mariés, Zombi Dupont (j'aime bien celle-là, bien rigolote), Les Villes De Solitude, Le Curé, Je Deviens Fou... Et, sur le CD, entre autres bonus-tracks, Une Fille Aux Yeux Clairs (chanson sur sa mère) et Un Accident, chansons sorties en singles mais pas présentes en albums. Un disque qui vaut surtout pour ses tubes, comme le premier opus, mais, sincèrement, c'est pas mal foutu en général !

6Olympia 75 (1975) : Le deuxième live de Michou Sardel (euh...), et déjà, c'est plus long que le précédent. Le premier live faisait 35 minutes, celui-ci dure un quart d'heure de plus, pour 14 titres, dont, évidemment, les tubes, Une Fille Aux Yeux Clairs (avec une reprise juste après), Le Curé, Les Ricains, Un Enfant... et d'autres. Le son est correct pour l'époque, l'interprétation est convaincante, ce live n'est pas extraordinaire, n'exagérons rien, mais il n'est vraiment pas mauvais.

7La Vieille (1976) : J'Accuse, La Vieille, Le France, Je Vais T'Aimer : quatre gros classiques, destubes, faisant de ce disque un must-have. Mais, aussi, l'album le plus polémique du chanteur. Chansons férocement engagées, cyniques, et deux chansons qui feront scandale, Je Suis Pour (apologie douteuse de la loi du Talion et de la peine de mort, sortie en plein procès du tueur d'enfant Patrick Henry, qui échappera cependant à la Monte-à-regret) et Le Temps Des Colonies, chanson raciste et révoltante. J'Accuse, qui dénonce la connerie des hommes, et Le France, qui dénonce la vente du fameux paquebot du même nom par la France, feront aussi scandale. A l'époque, clairement, on est pour ou contre Sardou, et quand on est contre, ça peut aller loin, la réputation de facho du chanteur prend un paroxysme, le soufflé retombera peu à peu, jamais plus Sardou ne sera aussi vindicatif dans ses chansons. Il a compris la leçon ! Mis à part ça et deux chansons douteuses, ce disque est un de ses meilleurs.

8Olympia 76 (1976) : A la base sorti sous le titre Enregistrement Public Olympia, il a été rebaptisé en CD. Sardou est en pleine polémique avec son album La Vieille, dont 7 des 11 titres sont présents ici, dont le controversé Je Suis Pour (mais pas Le Temps Des Colonies). 14 titres en tout, des classiques, d'excellentes interprétations, font de ce live, encore une fois, un bon cru dans le genre, sans pour autant faire sauter une braguette.

9La Java De Broadway (1977) : Sous sa pochette étonnante (une vue d'un studio d'enregistrement), cet album montre un Sardou plus consensuel et grand public que le controversé et engagé La Vieille. Reprise de Comme D'Habitude, mais  aussi présence de La Java De Broadway, Dix Ans Plus Tôt, pour ce disque assez correct, mais quand même un peu frustrant, moins de grandes chansons que d'ordinaire. Ce disque, au fort succès, n'est pas mauvais, mais il contient quelques morceaux un peu moyens, et dans l'ensemble, le précédent et le suivant sont supérieurs.

10Je Vole (1978) : En Chantant, Je Vole (chanson magnifique et très triste qui parle soit de suicide, soit d'un jeune homme décidant de partir vivre sa vie, loin de sa famille) sont les sommets de cet album ma foi très très réussi, contenant aussi Hui Jours A El Paso, Finir L'Amour et J'Y Crois. Je Vole est un meilleur album que le précédent, un assez bon opus de Sardou.

11Palais Des Congrès (1978) : Quatrième live, et premier double live (95 minutes). Une belle réussite, soit dit en passant, avec pas mal de classiques de Sardou, dans de bonnes versions. Faudrait que je le réécoute, mais comme je ne le possède pas, ça va être difficile...

12Verdun (1979) : Alias Je Ne Suis Pas Mort, Je Dors (autre titre, une des chansons de l'album). Verdun est une immense chanson, Je Ne Suis Pas Mort, Je Dors, Carcassonne et L'Anatole (hommage à Trenet) aussi. En revanche, Ils Ont Le Pétrole Mais C'Est Tout, sorte de retour à un Sardou réac et limite facho, est à oublier. Un assez bon opus, bien meilleur que le suivant !

13La Génération Loving You (1980) : Aussi connu sous le titre Victoria (une des chansons), l'album a été appelé aussi La Génération Loving You (autre chanson de l'album). On tient ici sans doute le premier vrai mauvais album de Sardou, et je pèse mes mots. Un seul single ici (La Génération Loving You) et, dans l'ensemble, peu, voire même très très peu de bonnes chansons. A fuir.

14Palais Des Congrès 81 (1981) : 100 minutes de concert, en deux disques, offrant encore une fois une légion de classiques sardouliens. Sous une pochette assez moche, d'ailleurs. Je ne l'ai entendu qu'une fois, et je ne m'en souviens plus trop bien, sauf que j'avais trouvé ça sympa, mais pas transcendant non plus.

15Les Lacs Du Connemara (1981) : Un des albums les plus cartonneurs de Sardou avec La Vieille. Présnece ici de nombreux classiques (Les Lacs Du Connemara, L'Autre Femme, Je Viens Du Sud, Être Une Femme que Sardou remixera 30 ans plus tard), pas mal, pour 9 morceaux seulement. Dans l'ensemble, ce disque est un des meilleurs de l'artiste, quasiment rien à jeter, les 5 autres titres (Musica, Préservation) sont très bons.

16Vivant (1982) : Aussi connu sous le titre Il Etait Là (allusion à la chanson Il Etait Là (Le Fauteuil), qui parle de son père Fernand, de sa mort, et du fait que depuis sa mort, Sardou laisse toujours une place vide au premier rang, pour son père, symboliquement). Un disque contenant quelques bonnes chansons (Vivant, Afrique Adieu, Il Etait Là (Le Fauteuil)...). Pas son meilleur opus studio, mais pas son pire.

17Vivant 83 (1983) : Double live très long pour l'époque (quasiment 2 heures en vinyle), qui a été filmé. Une reprise de Comme D'Habitude de Cloclo (Sardou l'avait déjà faite en album bien des années avant) est ici prétexte à un sketch humoristique fait avec sa mère, Jackie Sardou, déjà présent sur l'album studio précédent. Sinon, on a ici quelques chansons bien classiques (Les Villes De Solitude, Vivant, En Chantant, L'Autre Femme, Dix Ans Plus Tôt, Les Lacs Du Connemara, Afrique Adieu), et même l'insupportable Le Temps Des Colonies et son racisme affligeant. Dans l'ensemble, du bon boulot.

18Vladimir Ilitch (1983) : Un très bon cru, court (35 minutes, 9 titres) mais offrant de vraies bonnes chansons, comme L'An Mil, Les Yeux D'Un Animal, Les Bateaux Du Courrier et aussi et surtout Vladimir Ilitch (Lénine, quoi), chanson dans laquelle Sardou critique les dérives de l'URSS et réutilise une fameuse phrase écrite par un des manifestants du Printemps de Prague (1968) : Lénine, réveile-toi, ils sont devenus fous. Tout n'est pas parfait ici, comme souvent, mais comme souvent, on a quand même plus de bonnes chansons (ou de chansons correctes) que de ratages. Ici, Bière Et Fraülein ne me plait pas.

19Io Domenico (1984) : Rouge, Io Domenico, Les Deux Ecoles, autant d'excellentes chansons pour ce disque de 1984, qui ne fait cependant pas partie de ce que Sardou a fait de mieux. Mais n'allez pas croire que c'est raté ! Dans l'ensemble, comme le suivant (studio), Io Domenico est un assez bon cru de Sardou, un peu secondaire, mais bien représentatif du Sardou des années 80. Oui, pas mal !

20Concert 85 (1985) : Un live assez correct, bien meilleur que ce que sa pochette bien dans l'air de son temps (effet 'néons'...) le laisse présager. 26 chansons, 13 par disque, pour quasiment 2 heures de musique. Morceaux essentiellement de 1980/1984, dont les classiques de cette période (Les Deux Ecoles, Vladimir Ilitch).

21Chanteur De Jazz (1985) : Un disque court (35 minutes) et au fort succès, grâce à Chanteur De Jazz et 1965, deux immenses chansons. Le reste ? Lettre A Ma Femme Pour Tout Lui Expliquer, Road Book, Exit Dylan sont pas mal du tout, mais cet album est un peu décevant, enfin je trouve. Ce n'est pas mauvais non plus, mais c'est un Sardou un peu secondaire, malgré les deux tubes et le succès commercial...

22Musulmanes (1987) : Un excellent album, avec un gros tube, la chanson-titre. L'Acteur est une sublime chanson aussi, tout comme Minuit Moins Dix, Les Prochains Jours De Pearl Harbor. Ce disque n'est peut-être pas le sommet absolu de Michel Sardou, mais sincèrement, ça reste un excellent cru, bien appréciable, dans la lignée du précédent et du suivant) !

23Concert 87 (1987) : Je ne connais pas ce live. Il est assez généreux, 28 titres (14 par disque) pour plus de 2 heures de musique. La setlist est efficace, sympa, elle ressemble beaucoup, en plus fournie, à celle du futur live de 1989. On a deux fois Chanteur De Jazz sur ce live, une en ouverture (ou peu s'en faut) du premier disque, et une en final du second disque !

24La Même Eau Qui Coule (1988) : Un excellent cru de Sardou. Deux des titres (Elle Pleure Son Homme, Les Masques) ne seront pas chantés sur le double live de l'année suivante, sinon, les 8 autres le seront, ce qui fait de ce disque un des plus 'joués' de Sardou. Un des mieux représentés en live, si vous voulez. Sincèrement, du Successeur à La Même Eau Qui Coule en passant par Vincent (sur Van Gogh) ou Le Paraguay N'Est Plus Ce Qu'Il Etait, c'est très bon. Enfin, Attention, Les Enfants...Danger est un peu chiante à la longue (ce fut un beau tube), à cause du passage spoken-word du gosse !

25Bercy 89 (1989) : Là, je ne vais pas être objectif. Ce double live (double vinyle, double CD ; le vinyle est très long, aussi long que le CD, soit 2 heures, le son est d'ailleurs un peu faible pour le vinyle à cause de ça) qui n'a jamais été filmé pour des problèmes de droits relatifs aux 12 minutes du final (Un Jour La Liberté, un long morceau sur la Révolution Française issu apparemment d'une pièce musicale de Robert Hossein, ou en tout cas, mise en scène par Hossein), ce double live, donc, est juste mon album préféré de Sardou. Depuis mon enfance, on a usé et usé l'édition K7 (nettement plus courte) en voiture, mes parents l'ayant souvent mis pendant les trajets de départ en vacances. Déjà, ce live, pour moi, me fait penser aux longs trajets, au soleil, un peu comme le Greatest Hits 2 de Queen et The Division Bell du Floyd (découverts dans les mêmes conditions). Mais, sinon, il faut reconnaître que Sardou est en forme, et qu'il aligne ses classiques, surtout les plus récents (aucun titre, ici, ne date d'avant les années 80, 1981 au plus tôt), avec 8 des 10 titres de son album de 1988. Oui, vraiment, j'adore ce live, un de mes albums français de chevet, je n'ai pas honte de le dire. Plaisir coupable, si vous voulez...enfin, je ne le vois pas comme ça, personnellement !

26Sardou 66 (1989) : Des versions réarrangées, refaites, de très anciennes chansons de Sardou (datant de 1966/67, d'avant le succès, d'avant même Les Ricains). Entendu une fois, je n'en ai pas un très grand souvenir, et je n'ai pas plus envie que ça de le réécouter (d'ailleurs, j'aurais du mal, car je ne le possède pas).

27Marie-Jeanne (1990) : Le Privilège (autre titre pour l'album) est une excellentissime chanson, bien meilleure que Marie-Jeanne. D'autres titres sont plutôt corrects, mais ils n'empêchent pas ce disque blanc d'être assez décevant, surtout après l'album de 1988. Ce n'est pas mauvais, c'est juste un peu moyen, mais Sardou a fait et fera bien pire... L'Award, Mam'selle Louisiane, Au Nom Du Père sont correctes.

28Bercy 91 (1991) : Double live, double comme les autres évidemment. Assez efficace, sympathique, Le Privilège est vraiment une grande chanson. Après, ce n'est pas non plus à tomber par terre, Sardou a fait mieux deux ans plus tôt !

29Le Bac G (1992) : La chanson-titre (en réalité, l'album, comme quasiment tous les autres, n'a pas de titre officiel) est de loin la meilleure ici, et elle fait partie des meilleures du chanteur. Le reste de ce disque assez court (38 minutes, 10 titres) est loin d'être négligeable, c'est un bien meilleur album que le précédent, et il est, en fait, du niveau de celui de 1988, ou de Vladimir Ilitch. Bref, c'est un bon cru que ce Bac G, avec notamment 55 Jours, 55 Nuits, Le Grand Réveil ou Chanter Quand Même.

30Bercy 93 (1993) : Jamais entendu ce live, je ne sais donc pas ce qu'il vaut au juste. A voir les titres (pas mal de classiques), ça doit être pas mal, mais sans doute pas son meilleur live non plus.

31Selon Que Vous Serez, Etc., Etc. (1994) : Le titre de l'album, et de sa chanson-titre, s'inspire de la fable Les Animaux Malades De La Peste de La Fontaine ! Un disque somme toutes assez correct, pas extraordinaire, mais nettement meilleur que la quasi-totalité des suivants. Dans l'ensemble, on peut dire que c'est même le derrnier bon disque de Sardou, Du Plaisir excepté. Mais il est supérieur à Du Plaisir, aussi. Putain De Temps est une excellente chanson.

32Olympia 95 (1995) : Pas mal de classiques pour ce live, son premier Olympia sorti en album depuis 1976 ! Pas son meilleur live, mais on a de bons trucs, de bons moments, dans l'ensemble, ça peut aller. Entendu deux fois, mais ça fait un bail...

33Salut (1997) : Album historique (pas pour Sardou, mais pour la musique française), car c'est le tout premier album français enregistré, mixé, en fait, avec le procédé Dolby Surround. Sinon ? 45 minutes relativement fades, on a très très peu de bonnes chansons (Salut est devenue un classique, joué systématiquement en clôture de concert), pas mal de choses assez fadasses... Sardou fera pire, mais il a fait tellement mieux par le passé ! Jamais aimé ce disque...

34Bercy 98 (1998) : Un double live qui fut aussi filmé et existe en VHS et DVD. C'est même son premier concert a avoir été édité directement en DVD, en fait ! Pas mal de ses classiques, et seulement 3 chansons issues de Salut, alors que c'est un concert issu de la tournée de l'album ! Du Bac G à Je Vole en passant par Les Villes De Solitude et L'An Mil, pas mal de très grandes chansons 'sardouliennes' ici. Dans l'ensemble, sans doute un de ses meilleurs albums en concert. Mais pas mon préféré, car mon préféré, si vous avez lu tout l'article, vous savez de quel live il s'agit !

35Français (2000) : La catastrophe quasi absolue. Bon, j'exagère, car il y à pire chez Sardou (quasiment tous les albums suivants, d'ailleurs !), mais ce cru de 2000, très court (35 minutes), n'offre quasiment rien de bon. Une reprise de Je N'Aurai Pas Le Temps (de Fugain) est pas mal du tout, Cette Chanson-Là aussi, mais le reste, de Français à La Bataille, en passant par Corsica, est vraiment fadasse, médiocre, voire même totalement à chier (On Se Reverra, Pense A L'Italie). Du niveau du pire de Franck Michael, en fait, c'est dire !

36Bercy 2001 (2001) : Un live plutôt correct, pas à casser des briques non plus, mais sincèrement, Sardou a fait pire. Malheureusement, on a trop de chansons issues des deux précédents albums, lequels ne sont pas bons. Enfin, quand je dis 'on a trop', j'exagère, il n'y en à pas tant que ça... Mais elles sont trop nombreuses, même si elles sont en minorité. Voyez le topo ? Même une chanson de ces albums, c'est déjà trop !

37Du Plaisir (2004) : Après deux albums (studio) franchement insipides, Du Plaisir permet à Sardou de revenir avec un peu plus de consistance. Une photo étonnante dans le livret, il pose avec une guitare électrique (non, il n'en joue pas, j'avoue d'ailleurs qu'imaginer Sardou avec une gratte en pogne me fait doucement marrer) ! Sinon, une cinquantaine de minutes assez sympathiques, en dépit du duo avec Garou, qui est assez fadasse (La Rivière De Notre Enfance), et je n'aime pas Non Merci. La chanson-titre, Loin et Le Livre Du Temps, notamment, sont excellentes. Dans l'ensemble, un disque assez bon, cerné par une poignée d'albums ratés (depuis 1997, et jusqu'à 2010, son dernier en date).

38Live 2005 Au Palais Des Sports (2005) : Pas écouté, mais je l'ai vu, lors d'un passage TV, car ce concert fut évidemment filmé et sortira en DVD. C'était plutôt pas mal, entre une première partie constituée de vieilles chansons et une seconde partie plus moderne (chansons de son album de 2004). Oui, dans l'ensemble, c'était pas mal. Après, je ne sais pas ce que vaut la version CD, mais le concert filmé passait très bien !

39Hors-Format (2006) : Premier double album studio de la part de Sardou. Vu la faible qualité de l'ensemble, je pense qu'un disque simple aurait été nettement préférable. Le single, Beethoven, est nul à chier, une chanson reprenant la Cinquième Symphonie en guise d'accompagnement musical. Décidément, Sardou n'en finit pas de sombrer depuis la fin des années 90, même si l'album de 2004 était très correct...

40Zénith 2007 (2007) : Pour être tout à fait franc, je ne l'ai pas écouté, ce live, n'ayant franchement pas aimé le disque de 2006 et n'ayant pas envie d'écouter du Sardou live de cette époque franchement médiocre... Je passe, donc, encore une fois...

41Être Une Femme 2010 (2010) : Sincèrement, c'est un pur carnage. Voler en duo avec Céline Dion, la version remixée, refaite, d'Être Une Femme avec de nouvelles paroles est stupide et atroce... A la rigueur, la pochette, une des preuves (avec Voler) de la passion de Sardou pour l'aviation, est à sauver. Le reste est tout simplement épouvantable.

42Confidences Et Retrouvailles - Live 2011 (2011) : Pas encore écouté, je ne sais pas, d'ailleurs, si je l'écouterai, mais à mon avis, ce 17ème album live de Sardou (17 !!) ne doit être ni le pire, ni le meilleur de ses albums en concert. Niveau set-list, je ne sais pas, mais j'espère qu'il n'y à pas trop de titres issus de ses récents albums (années 2000)... Si c'est le cas, je ne l'écouterai jamais, ah ah ah !