L

Après un Sur La Route De Memphis monumental en 1976, Eddy Mitchell retourne dans le Tennessee, pour la quatrième fois de suite, pour y enregistrer un nouvel album qu'il espèrera au moins aussi cartonneur. Il se trompera : l'album, son 18ème studio, ne sera pas aussi cartonneur. Il sera encore plus cartonneur que le précédent, oui, un vrai succès, un disque offrant deux gros tubes d'Eddy. 12 chansons, pour un total de 34 minutes, quasiment 35, voilà ce qu'offre ce nouvel album, La Dernière Séance. La pochette montre Eddy dans une salle de cinéma, en train de fumer en regardant Elvis sur un grand écran (si c'est un des films qu'Elvis a fait, c'est étonnant de la part de Mitchell, cinéphile averti qui présentera par la suite une fameuse émission de TV portant le même nom que son album et sa chanson-titre, émission dans laquelle il proposera de vieux films rares et remarquables, souvent en VOST). Au dos, on voit Eddy sortir d'un ciné portant le nom de Majestic (voir la première chanson). A l'intérieur, des photos de stars du cinéma telles Lancaster, Gary Cooper, Mitchum, Rita Hayworth, Bogart, John Wayne, Richard Widmark... Tout un concept !

LLL

Le disque, enregistré à Madison (Tennessee) avec la même fine équipe que le précédent (Briggs, Buttrey, Moss, McCoy...), offre donc deux tubes mitchelliens en diable : La Dernière Séance (une des chansons les plus mythiques parmi les tubes d'Eddy) et Et La Voix D'Elvis. Deux chansons imparables, il est clair. Mais ne pas citer le reste de l'album serait criminel, car La Colline De Blueberry Hill (adaptation de cette fameuse chanson, Blueberry Hill, popularisée par Fats Domino, on notera la traduction moyenne, pas besoin de rajouter Hill ('colline') vu que le mot 'colline' s'y trouve déjà), Le Chanteur Du Dancing, Sens Unique, Laisse Tomber Le Ciel ou bien encore C'Est Charlie Brown, adaptation d'une chanson du fameux duo d'auteurs Leiber/Stoller, ces chansons, donc, sont franchement remarquables. En revanche, l'intro d'1,20 minute Enterre Mon Coeur Au Ciné Majestic n'est pas extraordinaire, c'est histoire de rajouter une minute et un titre à un album peu avare en nombre de morceaux, mais avare en durée...

LL

Enfin bon, dans l'ensemble, La Dernière Séance est un des sommets d'Eddy Mitchell, tout simplement. Un album majeur de la part de Schmoll, une de ses réussites les plus flagrantes. Par la suite, dès le début des années 80 en fait, Eddy passera à un style plus variétés (Couleur Menthe A L'Eau, Le Cimetière Des Eléphants), sans renier le rock'n'roll, mais ça ne sera plus vraiment aussi rock'n'roll que ses disques des années 70. Il faudra attendre la fin des années 80, début des années 90, pour que Schmoll refasse des disques plus rock'n'roll que variété. Mais il ne sombrera jamais dans la soupe commerciale, contrairement à un certain J.H. de ses amis !

FACE A

Enterre Mon Coeur Au Ciné Majestic

Et La Voix D'Elvis

C'Est Charlie Brown

La Colline De Blueberry Hill

Le Père De James Dean

Pire Qu'Une Chanson D'Eté

Mon Flash-Back

FACE B

La Dernière Séance

Sens Unique

Laisse Tomber Le Ciel

L'Amour En Cadillac

Le Chanteur Du Dancing