D

Après un Rock'n'Roll sympa en 1970 et un Zig-Zag très sympa en 1971, mais ayant tous deux été de semi-succès, Eddy Mitchell, en 1972, sort son treizième opus studio : Dieu Bénisse Le Rock'n'Roll. La pochette est géniale, un Eddy vêtu de couleurs criardes passant devant le portail d'une caathédrale (Notre-Dame-de-Paris) en saluant respectueusement quatre statues de saints qui sont au frontispice et ne sont autres qu'Elvis Presley, Chuck Berry, Gene Vincent et Bill Haley (Haley à gauche, au-dessus, Chuck ; Presley à droite, au-dessus, Vincent). On notera qu'Elvis est représenté en train de piétiner un diablotin au look de Dick Rivers (ambiance !!). Au premier plan, un gentil toutou passe avec le titre de l'album sur un panneau sur son dos. L'album possède une des meilleures pochettes d'Eddy Mitchell, et, musicalement, offre 12 chansons, pour 36 minutes. Il a été enregistré à Paris (pour La Chanson De Judas) et Londres, et possède un titre assez erroné, car si l'album balance bien, aucun des titres n'est un vrai rock'n'roll à l'ancienne : ce ne sont que des chansons de rock ou de variété, mélange des genres qu'Eddy pratiquait et continue de pratiquer.

DD

On a bien entendu des reprises, ici, La Chanson De Judas est une adaptation d'un des morceaux de la comédie musicale Jésus-Christ Superstar (un succès de l'époque) et est assez mauvaise, Bobby McGee est une reprise du standard country de Kris Kristofferson, que Janis Joplin a chanté en 1971, et que Johnny Hallyday reprendra en 1975 (en français), et qui, elle, est assez bonne (la version Mitchell). Sinon, les chansons sont signées Eddy (qui signe, comme toujours, de son vrai nom, Claude Moine) et Pierre Papadiamandis sont fidèle complice, pour au moins la moitié des chansons. Tout n'est pas parfait sur Dieu Bénisse Le Rock'n'Roll, l'album est moins réussi que les deux précédents, Eddy est encore un peu dans le creux de la vague, des trucs comme Aladin, Merci Merci Merci Merci et Le Marchand De Canons sont vraiment pas terribles du tout. Mais la très remuante chanson-titre, ou bien encore Le Village Abandonné, Oh Louise et Je N'Ai Pas Besoin De Docteur, sont d'excellentes chansons.

DDD

Mais bon, dans l'ensemble, ce disque d'Eddy ne figure pas parmi ses meilleurs, même s'il n'est pas foiré. Un peu inégal et mineur, Dieu Bénisse Le Rock'n'Roll ne contient aucun hit, aucun classique, aucun tube, ce qui en fait un disque très méconnu et vraiment oublié. Mine de rien, c'est quand même pas mal, même si on excusera difficilement Aladin, La Chanson De Judas et Ulysse, trois chansons assez mauvaises. Clairement, la meilleue chose de ce disque reste sa pochette drôle et bien foutue, originale, car les chansons sont parfois très bonnes, mais aucune ne 'crêve l'écran', si on peut dire ! Allez, y à pire quand même !

FACE A

Je N'Ai Pas Besoin De Docteur

La Chanson De Judas

Le Village Abandonné

Ulysse

Aladin

Oh Louise

FACE B

Dieu Bénisse Le Rock'n'Roll

Le Marchand De Canons

Bobby McGee

Le Petit Escroc

La Fille Du Pasteur

Merci Merci Merci Merci