38

En tant que 38ème album français préféré, un disque de Julien Clerc sorti en 1992, marquant les retrouvailles, après 10 ans de fâcheries stupides, entre le chanteur/compositeur et le parolier Etienne Roda-Gil, un de ses paroliers fétiches avec Jean-Loup Dabadie. L'album, court (surtout en ces temps où le CD avait définitivement pris le pouvoir et imposait une durée d'album nettement plus étendue, ce que beaucoup d'artistes/groupes avaient parfois trop compris) puisqu'il ne dure que 37 minutes, est une réussite totale du nom d'Utile. Ce disque est généralement considéré comme le sommet de Clerc, a égalité avec son N°7 de 1975 (que j'adore, mais qui ne sera pas dans le classement : si je devais le classer, il serait 41ème, et la liste, groupée avec la précédente, va du 40ème au 1er...). Un album qui sera un fort succès commercial et critique, avec à la clé quelques unes des plus belles chansons du chanteur à la voix chevrotâââânte.

Les + : Des chansons majeures (Noé, Utile, Free-Demo, Charpie De Chapka dédiée à son grand-père communiste, Amazone, A La Vie) font de ce disque une incontestable et totale réussite. Un disque touchant, avec quelques morceaux un peu enlevés, mais, dans l'ensemble, du pur Julien Clerc, qui est ici au sommet, clairement. Sublime production, de plus. C'est la première collaboration avec Roda-Gil après 10 ans de brouille entre eux, et, hélas, après ce disque, leur collaboration ne durera plus trop, cessera quasiment. Ce disque est donc leur ultime baroud d'honneur commun, en quelque sorte...

Les - : Rien à dire. Bon, à la rigueur, sa courte durée, ou bien la courte durée de pas mal des morceaux, qui auraient des fois mérité d'être plus étendus, mais sinon, Utile est, dans son genre, exempt de défauts.

Disponibilité en CD : Aucun problème : le disque date de l'ère du CD (1992), est un best-seller, et on trouve évidemment très facilement les albums de Julien Clerc en magasin.