7

Attention, gros choc pour mon septième album français préféré : BBH 75, de Jacques Higelin. Son deuxième vrai album solo. Un grand chambardement après son premier album (1971) qui était très folk/chanson/expérimental. Là, c'est du pur rock bien bourrin, quasiment du punk-rock avant que le punk-rock ne fasse son apparition, du proto-punk, en gros. Un disque séminal considéré comme le premier vrai grand disque de rock français depuis Rivière...Ouvre Ton Lit de Johnny Hallyday en 1969. Le plus fort, c'est que ce disque enregistré et sorti en 1974 (il a été nommé BBH 75 vu que 1974 se finissait, et ce, pour coller avec l'année à venir, mais devait s'appeler BBH 74 à la base) a été fait à trois membres, dont deux musiciens seulement : le batteur Charles Benarrosh (le premier B du titre), le guitariste et bassiste Simon Boissezon (le deuxième B) et Higelin au chant (le H, donc). Trois membres, mais quel boucan !

Les + : Une charge électrique d'une puissance folle (Est-Ce Que Ma Guitare Est Un Fusil ?, Boxon, Mona Lisa Klaxon, Chaud, Chaud Bizness -Show, Paris-New York/New York-Paris) entrecoupée de deux chansons plus calmes (Une Mouche Sur Ma Bouche, Cigarette). L'ensemble est d'une cohérence rare, un disque parfait, qui envoie sévère. Higelin est ici l'équivalent français d'Iggy Pop, ni plus ni moins !

Les - : Honnêtement, je ne vois rien de négatif à dire au sujet de cet album. A part, éventuellement, sa durée (34 minutes, 8 titres) assez mince, mais bon...

Disponibilité en CD : Je pense qu'on doit le trouver plus ou moins facilement en magasin ; ça doit être plus facile de se procurer les albums les plus récents d'Higelin que ses anciens. Mais sur le Net, aucun souci !