17

Voici maintenant l'heure d'aborder mon 17ème album français préféré, et il date de 1991. C'est le cinquième album studio d'Etienne Daho, il est produit par Edith Fambuena des Valentins (qui collaborera aussi avec Bashung, Thiéfaine, Miossec...), et s'appelle Paris Ailleurs. C'est un disque qui marque un tournant pour Daho, le ton y est plus mature que sur les précédents, moins pop synthétique, plus pop/rock et chanson pure. Un album rempli de hits (Saudade, Comme Un Igloo, Un Homme A La Mer, Des Attractions Désastre...).

Les + : Que dire ? Production parfaite, morceaux légendaires, rien à jeter, y compris une excellente reprise de Françoise Hardy (La Berlue). Un disque parfait, de la pop de classe, de qualité, made in France. Les boucles électro de Double Zéro Et L'Infini et du morceau-titre, la soul quasi-Motown de Comme Un Igloo...

Les - : Un disque beaucoup trop court (38 minutes), mais sinon, rien à dire de négatif.

Disponibilité en CD : Aucun problème de ce côté-là, c'est un disque très facile à trouver en magasin et ne parlons pas d'Internet : un clic ou deux, et le lendemain, vous le sortez de votre boîte aux lettres !