VOULZY 6

Sorti en 1979, Le Coeur Grenadine est le premier album studio de Laurent Voulzy. C'est un disque très court, 34 minutes pour seulement 8 titres, et déjà, on sent la patte voulzyienne, le son Voulzy, qui rend ses chansons si indémodables et attachantes. Ce disque, on l'aura longtemps attendu : Voulzy s'est fait connaître en 1977 avec le fabuleux Rockollection, chanson immense, mythique, cultissime. Un an plus tard, Bubble Star, moins grandiose, pas pareil, mais tout de même géniale, sera un autre tube. Et  en 1977/1978, niveau album, rien. Alors, quand il sort son premier album, c'est un succès, direct, et ce, malgré l'absence de ces deux tubes (ce qui n'est pas étonnant, soit dit en passant) et, surtout, malgré une pochette très, très kitsch et foirée (couleur rose pâle atroce, un Voulzy au look intenable et à l'expression niaise, un coeur avec le titre de l'album dedans, un visuel digne du pire best-of de l'époque). Sur les 8 titres, 7 sont écrits par Voulzy (musique) et Souchon (paroles), et une chanson, la dernière, est une reprise de Serge Gainsbourg, Qui Est "In" Qui Est "Out". C'est la seule fois que Voulzy flanquera une reprise sur un de ses albums studio (je ne compte évidemment pas La Septième Vague de 2006 qui n'est constitué que de reprises !). Pas moins de 4 des 8 chansons de ce premier opus sont des classiques présents sur les deux best-ofs de Voulzy (Belle-Île-En-Mer : 1977/1988 et Saisons), et ces quatre classiques représentent 18 minutes sur les 34 de l'album, plus de la moitié, donc (il y à les deux titres les plus longs, ça aide) !

VV

Ces classiques sont Karin Redinger, Grimaud, Le Coeur Grenadine et Cocktail Chez Mademoiselle. La première, courte (2,30 minutes ; par la suite, rares seront les chansons de Voulzy à être aussi courtes !), est une agréable chansonnette sur une idylle impossible entre le narrateur et une jeune Anglaise. Grimaud est une merveille un peu plus longue (une minute de moins environ), dont le titre est aussi et surtout le nom d'une charmante petite ville du Var. Cocktail Chez Mademoiselle, 6,40 minutes, est une merveille absolue pop, et Le Coeur Grenadine, 5,40 minutes, comment ne pas aimer ce titre qui parle des origines antillaises de Voulzy, lequel est né, cependant, en métropole et ne connaît l'île de ses origines que par photos. Ces quatre chansons, et surtout les deux plus longues, ont déjà tout ce qui fait l'attrait de la musique de Laurent Voulzy, de son vrai prénom Lucien (est-ce pour ça qu'il a appelé une de ses chansons Lucienne Est Américaine ?). Le reste de l'album est sympathique (En Tini, la reprise de Gainsbourg), mais pour être sincère, Le Coeur Grenadine, malgré ses quatre classiques, est sans doute le disque studio le moins percutant, le moins réussi de Voulzy. Et ce disque est tout de même franchement bon, pour vous dire à quel point Voulzy est un génie !

V

Oui, il fera mieux par la suite. Son deuxième abum sortira quatre ans plus tard (déjà, il sait faire attendre, mais ce n'est encore rien : son troisième album sortira 9 ans après le second !), et sera mille fois supérieur. En attendant, cette collection de chansons est quand même réussie, c'est un disque hélas trop court, mais magnifique, pas parfait, mais rares sont les chanteurs à faire un premier album aussi réussi que celui-là, sincèrement. Rien que pour Grimaud, Cocktail Chez Mademoiselle et son immense chanson-titre, Le Coeur Grenadine est un disque à écouter et même à posséder chez soi.

FACE A

Le Coeur Grenadine

Hé ! P'tite Blonde

Karin Redinger

Grimaud

FACE B

Lucienne Est Américaine

En Tini

Cocktail Chez Mademoiselle

Qui Est "In" Qui Est "Out"