50113100_p

Pour cette nouvelle discographie commentée (encore une fois, uniquement les albums studio et lives officiels, pas les best-ofs), un groupe de rock français légendaire, les Bordelais de Noir Désir !

114425430Où Veux-Tu Qu'J'Regarde ? (1987) : Premier album de Noir Désir, et c'est en fait un EP (6 titres, 26 minutes). La Rage est un immense morceau, leur premier classique si on peut dire. Le reste (la chanson-titre, Lola, Toujours Être Ailleurs) est aussi pas mal du tout, et si dans l'ensemble ce premier album n'est pas leur meilleur (franchement pas), il est tout de même très efficace et intéressant. La suite sera meilleure, mais il y à déjà ce qui fera la force du groupe ici.

Noir-Desir-Veuillez-rendre-l-ame-a-qui-elle-appartientVeuillez Rendre L'Âme (A Qui Elle Appartient) (1989) : 10 minutes de plus que le EP de 1987. 11 titres. Ce deuxième Noir Déz' (et leur premier long-format) est une belle petite réussite, pas parfaite, mais tout de même, A L'Arrière Des Taxis, Les Ecorchés, The Wound, Aux Sombres Héros De L'Amer, Le Fleuve, cinq morceaux qui feront le régal des fans en concert et s'imposent comme des classiques. Dans l'ensemble, c'est donc franchement efficace et bien foutu. J'adore aussi Apprends A Dormir, au passage !

50122391_pDu Ciment Sous Les Plaines (1991) : L'album le moins connu et cartonneur du groupe. En Route Pour La Joie (qui donnera son nom à un best-of du groupe) est une immense chanson, No No No et The Holy Economic War sont excellentes, mais dans l'ensemble, ce troisième cru de Nwa:r Dezi:r (comme indiqué sur la pochette, ah ah ah) est nettement inférieur au précédent et, surtout, aux suivants. Une petite baisse de qualité, de niveau, rien de grave, mais le public ne s'y trompera pas, Du Ciment Sous Les Plaines reste le bide commercial du groupe et généralement le moins cité par les fans. Pas nul, mais clairement pas du grand art.

50081221_pTostaky (1992) : Pour beaucoup le meilleur du groupe. Pour moi, un des meilleurs, avec un lot de classiques (Tostaky (Le Continent), Alice, Lolita Nie En Bloc, Ici Paris, One Trip/One Noise), mais pas LE meilleur. Tostaky (contraction de l'espagnol Todo esta aqui, 'tout est là') est un disque puissant, puissamment produit par Ted Niceley, mais je pense que 666.667.CLUB, de 1996, sera encore plus puissant. Mine de rien, en 1992, ce disque fait l'effet d'une bombe atomique dans la face, et s'impose comme le premier grand disque de Noir Désir. Un des meilleurs, sans aucun doute le deuxième meilleur opus studio du groupe. Mais je n'aime pas trop Marlène et 7 Minutes... A noter, en final, Johnny Colère est une reprise d'un groupe de rock très peu connu, les Nus, un groupe originaire de Rennes (une ville importante pour le rock français : Marquis De Sade, Etienne Daho...).

48500236;encoding=jpg;size=300;fallback=defaultImageDies Irae (1994) : Double live quasiment anthologique, pour beaucoup le meilleur du groupe. Et c'est vrai que ce Dies Irae ('jour de colère') est remarquable. Le visuel de pochette, ce mariachi squelettique, est visible aussi dans la pochette intérieure (livret) de Tostaky ! Quasiment tout cet album studio, à l'exception de 7 Minutes, est ici sur ce live, 11 titres sur 12. Une reprise efficace du Long Time Man de Nick Cave, une autre, tout aussi remarquable (et très violente) du I Want You (She's So Heavy) des Beatles, à noter, et en morceau caché, une autre version de cette reprise ! Grandiose ! Mais, mine de rien, je pense que je préfère l'autre double live (2005) car il couvre plus d'albums (forcément, après 1994, le groupe en sortira encore deux...) ! On notera, ici, un Ici Paris totalement speedé (le riff, joué deux fois plus vite), un Tostaky (Le Continent) furieux, un A L'Arrière Des Taxis démentiel...

50112381_p666.667.CLUB (1996) : Pour moi, le meilleur du groupe, et mon préféré. Un disque surpuissant, rempli de classiques (Fin De Siècle et son riff emprunté au Peace Frog des Doors, L'Homme Pressé, Un Jour En France, A Ton Etoile, Ernestine, A La Longue...), un disque extrêmement rock, au titre provoc' (allusion au nombre du diable dans le titre, gniark gniark gniark), à la production sensationnelle. Je n'ai que peu de choses à dire au final, si ce n'est que, oui, clairement, 666.667.CLUB est le sommet des Bordelais, de la bande à Cantat. Un disque génial.

onetrip1One Trip/One Noise (1998) : Un disque constitué de remixes de 13 morceaux du groupe, remixes faits par des DJs et divers artistes électro (et autres : Yann Tiersen a refait A Ton Etoile). Pour fans absolus du groupe et pour fans d'électrorock seulement. Personnellement, ça ne m'a pas trop plu, je préfère nettement les originaux. Le groupe n'a pas réellement bossé sur ce disque, mais a donné son accord pour ces remixes, évidemment.

50959041_pDes Visages Des Figures (2001) : Si on excepte les 23,45 minutes interminables et chiantes (mais, aussi, originales et courageuses) de l'expérimental L'Europe, co-écrit et co-interprété avec Brigitte Fontaine (à la base, le morceau devait durer 55 minutes !!), si on excepte, donc, ce morceau achevant l'album, Des Visages Des Figures est un excellentissime opus des Bordelais. Et leur dernier album studio. Le disque est sorti le 11 septembre 2001, date fatidique (à écouter Le Grand Incendie, on est pris de malaise, à cause du sujet de la chanson, d'allusions à New York, des pompiers...mais la chanson a été, évidemment, enregistrée avant ces attentats, vu que le disque est sorti le jour-même du 9/11). Un peu un disque de rock pour bobos, que j'ai mis énormément de temps à aimer (à cause de L'Europe), mais il contient de grandes chansons : Le Vent Nous Portera, Lost, L'Enfant Roi, Des Armes (texte de Léo Ferré), A L'Envers A L'Endroit... Un disque trop long, toujours à cause de ce dernier titre, mais sans ce dernier titre, il serait probablement le meilleur du groupe. Il n'est que très très bon !

Noir%20desir%20en%20publicEn Public (2005) : Un double live sorti deux ans après le terrible fait divers de Vilnius (inutile de rappeler une dernière fois ce qui s'est produit, le groupe n'y survivra pas). On notera notamment une étonnante reprise du 21st Century Schizoid Man de King Crimson, une autre reprise étonnante, Ces Gens-Là de Brel. Pas mal de titres issus du dernier opus studio du groupe (sur les 12 titres de cet album studio de 2001, on en trouve 6, heureusement, L'Europe n'en fait pas partie), et dans l'ensemble, 24 morceaux (12 par disque) remarquables. Un très très bon opus live.